A
A

Fraude alimentaire : 31 milliards d'économie sur 5 ans grâce à la blockchain (étude)

sam 07 Déc 2019 ▪ 16h00 ▪ 3 min de lecture - par Maximilien Desbordes

Le 21 octobre 2019, la Food And Drug Administration (FDA) américaine a organisé une consultation avec des intervenants internationaux, en vue d’établir un système de suivi utilisant la blockchain et l’IA pour mieux tracer les aliments.

Une étude du 25 novembre 2019 réalisée par le Dr Morgane Kimmich, chercheur chez Juniper Research, stipule que l’industrie alimentaire pourrait réaliser jusqu’à 31 milliards d’économie en matière de fraudes alimentaires sur 5 ans, grâce à une utilisation accrue et combinée de la blockchain et de l’Internet des Objets (IoT).

La blockchain et l’IOT pour en finir avec les aliments mal étiquetés

De nombreuses entreprises issues de différents secteurs se sont lancées dans la course à l’utilisation de la blockchain pour améliorer la traçabilité des produits alimentaires.

Wallmart a collaboré avec VeChain et PwC pour la mise en place d’une plateforme blockchain visant à améliorer la sécurité alimentaire des consommateurs. UPS et HerdX ont noué un partenariat stratégique pour le déploiement d’une solution blockchain au service de la transparence alimentaire.

Une étude de Juniper Research datée du 25 novembre 2019 chiffre les économies substantielles en matière de fraudes alimentaires, des économies qui pourraient être réalisées en utilisant la blockchain et l’IoT. 

Cette recherche intitulée « Blockchain : Key Vertical Opportunities, Trends & Challenges 2019-2030 » a révélé que l’utilisation combinée de la blockchain et des capteurs et des traceurs IoT, permettra de rationaliser la chaîne d’approvisionnement pour les détaillants et, d’assurer un suivi immuable des denrées alimentaires.

Des économies importantes sur les fraudes alimentaires pourraient se faire à partir de l’année 2021. Ces économies pourraient atteindre 31 milliards de dollars, elles concernent une diminution de 30% des coûts de mise en conformité, avant la fin de l’année 2024.  

Blockchain et IoT :  L’industrie alimentaire a du pain sur la planche

Des géants de l’industrie alimentaire comme Nestlé et Carrefour, ont adopté des solutions de tracking utilisant la blockchain et l’IoT.

Le Food Trust d’IBM est aujourd’hui la solution blockchain la plus utilisée pour le suivi des produits alimentaires.

Food Trust a fait ses premiers pas en octobre 2018. Depuis, la plateforme aurait permis aux fournisseurs et aux détaillants de suivre des millions de produits. Il existe d’autres plateformes de suivi des denrées alimentaires basées sur la blockchain, comme le SAP Track and Trace, ou encore Léonardo et les solutions Oracle Track and Trace. 

Le combo blockchain et IOT pourraient faire profiter l’industrie alimentaire d’une économie substantielle de 31 milliards de dollars en matière de fraudes alimentaires, sans compter que cette combinaison technologique améliorera la sécurité alimentaire des consommateurs. 

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Maximilien Desbordes avatar
Maximilien Desbordes

Ayant évoluer dans l'univers du jeu video pendant près de 5 ans, je suis un vrai Geek et c'est tout naturellement que je me suis tourné vers le monde des cryptos.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !