NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

A quoi ressemble le nouveau CoinMarketCap de l’ère Binance ?

Qui fixe aujourd’hui le cap – et les règles – pour Coinmarketcap ? Comment la cryptosphère peut-elle prôner l’indépendance à la vieille économie et la old finance, si elle n’est même pas en mesure d’assurer l’indépendance de ses propres acteurs clefs ? Même dans la nouvelle finance, l’argent est Roi – il a juste changé de forme et de dénomination.

Du crypto-copinage !

On le rappelle, Binance a acquis le plus important agrégateur de données statistiques sur les cryptomonnaies, Coinmarketcap, au mois d’avril 2020, pour la « modique » somme de 400 millions de dollars.

Cette acquisition par un exchange soulève des questions par rapport à l’indépendance de Coinmarketcap.

Le CEO de Binance, Changpeng Zhao, avait tenté de rassurer la communauté en affirmant que les 2 entités continueraient à travailler indépendamment l’une de l’autre – difficile à avaler ?

Coinmarketcap a récemment procédé à la mise en place de nouveaux indicateurs liés au trading de paires cryptos : 3 indicateurs sont mesurés par un algorithme qui évalue la cohérence entre les volumes rapportés, la liquidité et l’estimation de la base d’utilisateurs d’un exchange.

Le lancement de ces nouveaux metrics permettra-t-il à Coinmarketcap de conserver la confiance des investisseurs ? Sauf que ce nouveau système place Binance en tête des exchanges les mieux notés… c’est mal parti pour le gage de confiance.

Binance : bonnet d’âne mérité ou jalousie des camarades ?

Retour en mars 2019 : Binance est alors pointé du doigt dans une étude réalisée par Bitwise, indiquant que 95% des volumes déclarés par les exchanges provenait du wash trading : cette pratique consiste à vendre et acheter du Bitcoin en même temps ; plus simplement, c’est une forme de commerce fictif. L’avenir nous dira si les nouveaux indicateurs de Nomicsdont on parle aujourd’hui dans un autre article d’ailleurs – feront disparaître ou non ces mauvaises pratiques.

Pour éviter de s’attirer les foudres de la SEC aux Etats-Unis, et perdre sa crédibilité, Coinmarketcap avait expliqué à Bloomberg que l’organisation prendrait des mesures permettant de s’assurer que les utilisateurs disposent de statistiques plus fiables en matière de liquidités, de solde de portefeuilles et d’échange de données sur le trafic d’un site.

La blockchain est peut-être fiable mais, ses acteurs sont tous loin d’être blancs comme neige, dans la gestion de leur business. Pour être sûr d’avoir une bonne note, soyez studieux et assidu au cours, achetez le prof ! C’est bien plus simple !

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo