Bitcoin (BTC), Ethereum (ETH), Cardano (ADA) et consorts : Ces cryptos sur lesquelles on peut compter demain

mar 28 Déc 2021 ▪ 16h30 ▪ 4 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

Êtes-vous un investisseur particulier ou représentez-vous une institution quelconque positionnée dans des activités d’investissement ? Vous devez sûrement être à l’affut du meilleur actif numérique, lequel sera à l’origine de profits sur le court et le long terme. Dans l’univers des cryptomonnaies, quelques devises ont prouvé qu’elles détiennent le pouvoir de dominer les graphiques de la capitalisation boursière sur une période élargie. Il y a de quoi susciter votre intérêt d’investisseur chevronné.

Bitcoin (BTC)

On attribue au bitcoin le titre de « plus grande cryptomonnaie du monde » ou d’« or numérique ». Certes, l’offre maximale pour cette devise est limitée à 21 millions de coins, mais l’intérêt affiché par les investisseurs à son endroit fait que sa valorisation ne cesse d’augmenter.

Ethereum (ETH)

C’est en quelque sorte le concurrent direct de Bitcoin. Dirigée par Vitalik Butterin, la blockchain Ethereum voit sa part de marché augmenter progressivement. Et ce en dépit de la montée d’autres concurrents de taille. Son plus : la possibilité d’exécution de code des smarts contracts dénuée d’interférence de tiers.

Cardano (ADA)

Comme Ethereum, Cardano se présente comme une plateforme blockchain décentralisée forte d’un jeton natif baptisé « ADA ». Elle se distingue notamment par les transactions sécurisées peer-to-peer et d’autres projets comme l’éventuelle intégration des contrats intelligents dans son univers.

Uniswap (UNI)

Uniswap n’est pas en reste dans la course effrénée de développement de programme de smart contracts. N’empêche que ce projet représente un projet d’exchange décentralisé, sur la base d’un teneur de marché automatisé (AMM), autorisant les transactions automatisées avec des tokens sur la blockchain Ethereum.

Solana (SOL)

Solana a l’avantage de supporter des dizaines de milliers de transactions par seconde. Un résultat qu’Ethereum est loin d’atteindre puisqu’il tourne à 13 transactions par seconde à l’heure actuelle. Sinon, les frais de transactions nettement inférieurs sont fortement appréciés chez Solana.

Binance Coin (BNB)

Limité à 200 millions de pièces seulement, le Binance Coin imite Bitcoin sur plusieurs points. L’entreprise hongkongaise dirigée par CZ affirme observer une routine trimestrielle visant à bruler une grande partie de sa monnaie au cours d’une année. Du coup, sa valeur augmente.

Polkadot (DOT)

C’est en établissement un pont reliant plusieurs réseaux que Polkadot a pu atteindre sa renommée actuelle. Ainsi, les usagers peuvent notamment accéder aux applications développées sur cette plateforme via Bitcoin ou Ethereum. Sinon, le niveau d’évolutivité et de rapidité de Polkadot s’avère très élevé.

Tether (USDT)

Il s’agit de la première crypto-devise basée sur la blockchain bénéficiant d’un arrimage au dollar américain. On la classe logiquement dans la catégorie des stablecoins puisque sa valeur fluctue en fonction de celle de la monnaie fiat à laquelle elle est adossée.

Plusieurs observateurs confirment la suprématie du bitcoin (BTC) et de l’ether (ETH). Bien que le premier semble avoir connu une baisse de près de 28 % de son ATH, l’idée de le voir sombrer à jamais est inadmissible. Quant à la seconde devise, le fait qu’elle a augmenté de plus de 150 000 % depuis son lancement en 2015 rassure le grand nombre. De plus, l’équipe travaillant derrière affiche un dynamisme incomparable puisqu’une mise à niveau, l’ETH 2, est en cours de lancement.

Source : Investors’ League Quora

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.