Se connecter S'abonner

Est-ce que les cryptomonnaies “anonymes” sont réellement privées ?

Il y a quelques mois, j’ai eu une conversation avec l’ami d’un ami qui m’a dit que les substances illégales qu’il avait achetées sur le dark web ne pouvaient pas être retracées jusqu’à lui car il avait payé en Bitcoin (BTC). À son grand étonnement, je lui ai expliqué que la majorité des cryptomonnaies (y compris les bitcoins) ne sont pas anonymes mais en fait pseudonymes – une différence subtile mais très importante. La technologie Blockchain est la base sur laquelle les cryptomonnaies sont construites. Mais c’est aussi un grand registre public sur lequel toutes les transactions sont inscrites à jamais. Pour certains, c’est précisément ce que les cryptomonnaies telles que Bitcoin ont prouvé comme limites. En effet, sur leurs blockchains respectives, toutes les informations relatives à chaque transaction sont accessibles à toute personne qui veut bien prendre le temps de les consulter. C’est cette soi-disant faiblesse qui a donné naissance à de véritables cryptomonnaies anonymes, ouvrant la voie à une cryptographie orientée vers la confidentialité. Dans cet article, nous allons examiner ce que sont ces cryptomonnaies dites anonymes et comment, lors de leur achat, vous pouvez éviter de donner vos données personnelles à un échange.

CRYPTO ANONYME

Pourquoi avons-nous besoin de cryptomonnaies anonymes ?

Pour comprendre l’importance des cryptomonnaies anonymes, il faut savoir comment fonctionnent les blockchains. Une blockchain représente les enregistrements des transactions émises sur une crypto dans un registre horodaté. Ces enregistrements sont gérés par plusieurs milliers d’ordinateurs interconnectés appelés “nœuds”.

Une blockchain n’est régie par aucune autorité centrale – c’est l’une des principales raisons pour lesquelles Bitcoin a été créé. Au contraire, toutes les informations relatives à une transaction, comme l’identité des deux parties et le montant et/ou la valeur d’une transaction, sont accessibles à tous ceux qui connaissent l’adresse publique de l’expéditeur et/ou du destinataire. Ce principe de transparence facilite le processus de vérification et garantit que le réseau reste décentralisé à tout moment et exempt de tout piratage.

Les cryptomonnaies les plus connues, telles que Bitcoin, Ethereum, Litecoin et Ripple, fonctionnent toutes de cette manière, ainsi que la plupart des autres altcoins. Elles ne garantissent donc pas la confidentialité totale d’une transaction, ce qui signifie qu’elles sont disponibles et visibles par tous, à tout moment. Grâce à cette faille délibérément intégrée, les cryptomonnaies anonymes sont nées avec des systèmes conçus pour offrir un anonymat complet.

Quelles sont ces cryptomonnaies anonymes ?

Bien que leur objectif commun soit d’offrir l’anonymat, les cryptos anonymes ne fonctionnent pas toutes de la même manière. Tout dépend de leurs protocoles d’anonymisation respectifs. Nous allons maintenant présenter quelques-unes des cryptomonnaies anonymes les plus populaires, en commençant par la plus connue, le Monero.

Monero (XMR)

Créé en avril 2014, le Monero est la cryptomonnaie anonyme la plus utilisée et a récemment connu une forte hausse. Il a été créé à partir d’un fork de Bytecoin et est tellement sûr qu’il est impossible de connaître la valeur des transactions envoyées.

Monero utilise des systèmes cryptographiques très complexes tels que :

  • La “signature de cercle” : pour masquer l’adresse de l’expéditeur en utilisant des clés publiques mélangées
  • Les adresses furtives : pour cacher l’adresse d’un destinataire
  • La “transaction confidentielle en anneau” : pour cacher le montant de XMR transférés

ZCash (ZEC)

Zcash est également une cryptomonnaie anonyme très connue. Créée par Zooko Wilcox, elle assure la confidentialité des transactions grâce à son protocole zk-SNARK (Zero-Knowledge Succinct Non-Interactive Argument of Knowledge). Plus communément appelé Zero-Proof Knowledge.

En fait, le protocole zk-SNARK permet à un utilisateur de s’authentifier sans nom d’utilisateur ni mot de passe, ce qui empêche les nœuds de vérification d’accéder aux données personnelles lors de la vérification d’une transaction.

Dash (DASH)

Lancé en janvier 2014, DASHqui s’est d’abord appelé XCoin puis Darkcoin – offre un anonymat optionnel principalement basé sur sa fonctionnalité PrivateSend.

PrivateSend permet de “mélanger” les transactions, ce qui offre à l’utilisateur le même niveau de confidentialité que pour un retrait d’argent à un distributeur automatique.

Le mélange empêche les tiers de voir ce que vous faites avec votre DASH, ce qui rend vos futures transactions anonymes. En outre, les utilisateurs de Dash peuvent effectuer des transactions sans créer de compte et sans s’authentifier.

D’autres cryptomonnaies anonymes moins connues

Les cryptomonnaies précédemment citées font partie des leaders du marché. Mais il existe bien sûr plusieurs autres cryptos anonymes.

Néanmoins, elles méritent d’être mentionnées. Il s’agit notamment des suivantes :

  • Verge (XVG) : utilise le protocole Tor et le réseau Invisible Internet Project (I2P) pour supprimer les connexions directes entre les parties d’une transaction en les faisant passer par des relais, de sorte qu’il est impossible d’identifier le destinataire et l’expéditeur.
  • Horizen (ZEN) : anciennement connu sous le nom de ZenCash, il est également basé sur le protocole “Zero-Knowledge”.
  • Zcoin (XZC) : a été créé en septembre 2016 et est également basé sur la preuve de l’absence de connaissance.
  • NavCoin (NAV) : a été créé en juin 2014 et donne aux utilisateurs le choix d’accepter ou de refuser l’anonymat.
  • PVIX (Private Instant Verified Transaction) : lancé en janvier 2016, il utilise le protocole Zerocoin pour offrir un anonymat total.

Comment acheter et vendre des cryptomonnaies anonymes… anonymement !

Pas si facile…

La question peut sembler étrange, mais l’achat de cryptomonnaies dans l’anonymat le plus complet est plus compliqué qu’il n’y paraît.

Souvent, cela signifie qu’il faut utiliser des sites web comme Paxful pour échanger des cryptos en P2P (c’est-à-dire en personne, de pair à pair), ce qui peut être dangereux et est parfois rempli d’escrocs. Heureusement, il existe une option qui est non seulement anonyme, mais aussi sûre et très facile à utiliser !

Evonax : simple, facile et sécurisé

Sur Evonax, vous pouvez échanger des Bitcoins et plus de dix autres cryptocurrences contre des monnaies anonymes comme Monero, Dash et Zcash. Une nouvelle addition à la plate-forme est l’USDT (Tether), ce qui signifie que vous pouvez recevoir et acheter en dollars américains désormais.

Cependant, le plus important est qu’il n’est pas nécessaire de faire des vérifications KYC (Know Your Customer) ou AML (Anti-Money Laundering) car vous échangez simplement une cryptomonnaie contre une autre. Malheureusement, cela n’empêche pas de nombreux échanges d’acquérir d’autres informations personnelles sur vous. Evonax est différent, vous n’avez qu’à entrer votre adresse électronique si vous le souhaitez… il n’y a aucune obligation.

Echanger votre cryptomonnaie anonyme ici est si facile que je n’ai même pas besoin de vous expliquer comment fonctionne la plateforme… il suffit de visiter le site web d’Evonax et de choisir les cryptos que vous souhaitez échanger. C’est aussi simple que cela.

Si vous n’avez jamais entendu parler d’Evonax auparavant, consultez ce guide pour en savoir plus sur les personnes qui sont derrière cette entreprise européenne innovante et sur les raisons pour lesquelles vous pouvez leur faire confiance.

Alors voilà… L’ami de mon ami a été choqué d’apprendre la vérité, mais au moins maintenant il sait comment éviter que les autorités ne frappent à sa porte pour avoir utilisé le dark web. Ceci dit, ne faites pas l’erreur d’acheter du Monero ou du Zcash sur un exchange qui ne respecte pas votre anonymat, assurez-vous d’en choisir un comme Evonax. Si vous pouvez me trouver une plateforme plus facile à utiliser et tout aussi sécurisée, je serai surpris. Bon échange, mes amis amoureux de la vie privée !

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés