Se connecter S'abonner

Histoire de l’EOS

EOS est une cryptomonnaie qui a été pendant plusieurs années au sommet des actifs numériques les plus capitalisés. De ce fait, il s’agit d’un projet qui est très connu au sein de la communauté blockchain.

Cependant, peu d’utilisateurs connaissent exactement l’histoire d’EOS et certains peuvent être intéressés par en apprendre un peu plus sur le sujet. Cela tombe bien, c’est exactement ce que nous allons voir ensemble dans la suite de cet article.

Genèse du projet

Block.one, la société derrière le projet, est partie du constat que des blockchains comme celles de l’Ethereum et du Bitcoin ne pourraient pas permettre à des entreprises de déployer des applications décentralisées de façon industrielle à cause des limitations techniques de ces blockchains.

Non seulement le nombre de transactions à la seconde est extrêmement faible, mais il faut également attendre trop longtemps pour qu’un bloc soit validé, ce qui est nécessaire dans certaines situations pour passer à l’étape suivante d’un processus décisionnel comme c’est souvent le cas pour les DApps (Decentralised Application).

L’idée était donc de créer un actif numérique qui permettrait de réaliser plusieurs millions de transactions à la seconde, tout en permettant de payer des frais minimes grâce à un système astucieux qui octroie un pourcentage de la puissance de calcul du réseau en fonction du pourcentage de jetons EOS détenus (2% des tokens permet d’obtenir 2% de la puissance de calcul totale). De plus, les blocs ont une fréquence moyenne de 500 ms, ce qui permet de résoudre pas mal de soucis au sujet de la vitesse de validation de ces derniers.

L’arrivée sur le marché et ses débuts

Le white paper d’EOS date de l’année 2017 et le projet est arrivé sur le marché à travers une ICO, qui s’est étalée de juin 2017 jusqu’à la sortie de EOS.IO le 1er juin 2018. Au total, l’entreprise a réussi à lever plus de 4 milliards de dollars, ce qui est une somme colossale et un record absolu au moment où nous rédigeons ces lignes (mars 2021).

Cependant, les tokens EOS étaient déjà tradables sur les exchanges à la date du 3 juillet 2017 au prix de 4.33$. La première fois où le prix unitaire d’un EOS dépassait les 10$ fut le 20 décembre 2017 et le plus haut historique a été atteint le 29 avril 2018 à 22.89$, à un moment où tout le marché des cryptomonnaies corrigeait sévèrement du bullrun de fin 2017. EOS était à ce moment la crypto-monnaie la plus performante du moment si on se réfère uniquement à son prix.

Initialement apparus en tant que jetons ERC-20 (utilisant la blockchain Ethereum), les tokens d’EOS seront finalement convertis dans un autre format pour évoluer sur leur propre blockchain. Pour cela, les utilisateurs avaient l’obligation de les enregistrer avant la sortie du mainnet initialement prévue au 2 juin 2018. Si cette action n’était pas effectuée, les jetons EOS étaient alors définitivement perdus pour les utilisateurs. Certains sites d’échange, comme Binance, ont effectué cette action automatiquement à la place de leurs utilisateurs, ce qui a évité à pas mal d’investisseurs distraits de perdre leurs actifs numériques.

Les ennuis avec la SEC américaine

La SEC (Securities and Exchange Commission), le gendarme boursier américain, a considéré qu’EOS a violé la loi qui s’appliquait aux levées de fonds en n’enregistrant pas correctement son ICO, puisque celle-ci était accessible aux investisseurs américains.

De ce fait, le 1 octobre 2019, la SEC infligea une amende de 24 millions de dollars à Block.One. Cette somme, en comparaison des 4 milliards de dollars récupérés lors de l’ICO, représente une amende d’environ 0.6%, ce qui n’a pas manqué de susciter des réactions auprès de nombreux individus comme quoi il ne s’agissait certainement pas d’une punition dissuasive. Cela n’a d’ailleurs eu aucun impact sur les cours de l’EOS à ce moment-là.

La situation actuelle

Si sur le papier EOS est indéniablement un excellent projet et qu’il a su se hisser dans le top 3 des actifs numériques les plus capitalisés à un moment, il s’avère que la popularité de celui-ci ne cesse de baisser au fil du temps.

Pour beaucoup, c’est en partie lié au fait que l’entreprise a réussi à lever beaucoup trop de fonds par rapport à son état actuel de développement. Les jetons ont alors été valorisés à une valeur nettement trop élevée et la part spéculative dans le prix de ces derniers était beaucoup trop importante.

Depuis avril 2019, on constate que la valeur en satoshis de l’EOS, c’est-à-dire en rapport avec le Bitcoin, baisse de façon continue et presque linéaire, pour atteindre quasiment son plus bas historique au moment où nous rédigeons cet article, ce qui est le signe d’un désintéressement du projet de la part de nombreux investisseurs.

Conclusion sur l’histoire de l’EOS

Vous voici désormais au courant de l’histoire de l’EOS. Comme vous avez pu le constater, ce n’est pas parce que le projet a été l’ICO qui a levé le plus d’argent de tous les temps que cela signifie forcément que ça doit devenir la cryptomonnaie la plus capitalisée.

EOS est un projet prometteur, mais il n’arrive pas encore à atteindre les promesses qu’il a faites à ses investisseurs. Cela peut donc expliquer en partie sa perte de positions dans le classement des actifs numériques les plus capitalisés.

Cependant, de nombreux évènements peuvent se produire sans que l’on ne s’y attende forcément dans le monde des cryptomonnaies. Il se peut donc tout à fait qu’EOS reprenne du poil de la bête dans le futur et qu’un nouvel engouement de la part du grand public ait lieu à son égard. Toutefois, il faut patienter et attendre de voir ce qui va se passer car seule l’histoire nous le dira.

Pour en apprendre plus sur le projet, nous vous invitons à consulter nos différents guides sur EOS (insérer lien) que nous avons rédigés sur le sujet. Cela vous permettra ainsi de décider de façon plus éclairée si vous désirez investir ou non dans ce projet.

Plus d’actions
Partagez

( Rédacteur )

J’ai découvert le monde des cryptomonnaies en janvier 2018. Arrivé au pire moment pour investir, je n’ai depuis lors jamais cessé de me former et partage désormais mes connaissances afin de faciliter l’adoption des cryptos.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés