Binance introduit des restrictions aux utilisateurs d'Afrique du Sud

ven 08 Oct 2021 ▪ 17h00 ▪ 3 min de lecture - par Thomas Poirier

La plateforme d’échange  de cryptomonnaies Binance a fermé l’accès des clients sud-africains au trading sur marge, aux tokens à effet de levier, ainsi qu’aux dérivés de cryptomonnaie (contrats à terme et options). La société a expliqué le mouvement par le désir de se conformer à la législation locale.

Les utilisateurs ont été interdits d’ouvrir de nouveaux comptes pour ces produits. Les clients ont reçu 90 jours pour fermer les positions — 6 janvier 2022, ils seront automatiquement liquidés.

Début septembre, la Commission de Surveillance du Secteur Financier de l’Afrique du Sud a appelé les investisseurs à la «prudence et à la vigilance» lorsqu’ils traitent avec Binance. Elle a noté que la société n’est pas autorisée à fournir des consultations financières et des services d’intermédiation sur le territoire du pays.

Auparavant, l’exchange de cryptomonnaie avait imposé des restrictions aux utilisateurs de Singapour. En septembre, MAS a inclus la plateforme dans sa «liste d’avertissement pour les investisseurs».

Au cours des derniers mois, les autorités financières de plusieurs pays, notamment le Royaume-Uni, les Pays-Bas, l’Italie, la Pologne, le Japon, la Thaïlande, Hong Kong et plusieurs autres, ont émis des avertissements aux investisseurs concernant les activités de la plateforme.

Dans ce contexte, le chef de la société, Changpeng Zhao, a publié une lettre ouverte dans laquelle il a parlé de ses plans pour assurer la conformité réglementaire et la protection des clients.

En septembre, le PDG de Binance a déclaré que l’exchange abandonnerait le modèle d’affaires «décentralisé». Une telle forme de gouvernance empêche les régulateurs d’obtenir l’approbation dans les juridictions avec des régimes de licence stricts, a-t-il déclaré.

Dans une récente conversation avec Reuters, Zhao a noté que la société établirait un certain nombre de sièges sociaux dans le monde entier, y compris en Irlande. En septembre, Binance a enregistré trois filiales dans le pays.

Rappelons que l’exchange de cryptomonnaie a embauché l’ancien agent spécial de l’IRS, Tigran Gambarian, en tant que vice-président de la société pour le renseignement et les enquêtes mondiales.

Thomas Poirier

Je suis sûr que la blockchain et les cryptomonnaies représentent le futur, et je veux faire passer cette idée à tout le monde car plus il y aura de monde à croire aux cryptomonnaies, plus vite le futur arrivera.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.