Les volumes explosent sur Binance ! (BNB)

mar 05 Oct 2021 ▪ 9h00 ▪ 3 min de lecture - par Clément Dubois

Les volumes d’échanges de Binance, une des plus grandes plateformes crypto, ont augmenté en flèche ces trois derniers mois. On peut suggérer que la répression exercée par les autorités financières de différents pays a eu peu d’impact sur la plateforme.

La hausse du taux

Afin de protéger les consommateurs et prévenir le blanchiment d’argent, les autorités financières de l’Allemagne, du Japon, de la Chine et du Royaume-Uni ont accru la pression sur Binance au cours des derniers mois.

Certains pays ont interdit des activités concernant des actifs numériques, tandis que d’autres ont averti les utilisateurs que la plateforme n’avait pas de licence pour opérer dans leur juridiction. En réponse, Binance a réduit les gammes de produits et resserré le contrôle sur les transactions suspectes.

Selon Independent.ie, Binance a augmenté le volume des échanges crypto de façon spectaculaire malgré l’activité des autorités financières. De 454 milliards de dollars en juillet, ce chiffre est passé à 789 milliards de dollars en septembre. Les produits financiers dérivés ont également augmenté de près de 25%. Ainsi, Binance a confirmé et consolidé son statut de plus grande plateforme numérique au monde. Toutefois, le représentant de la plateforme a refusé de commenter la situation.

Les mesures des autorités singapouriens 

Les autorités financières singapouriennes ont été l’un des derniers à se joindre à la répression contre Binance. Ils ont averti que les actions de l’échange pourraient violer les lois locales, et ont demandé que les services des résidents de la ville-état soient arrêtés. En réponse, Binance a interdit aux utilisateurs singapouriens de négocier sur la plateforme. 

En juillet, Binance a cessé de produire des dérivés en Europe et a restreint le commerce de dérivés à Hong Kong. De plus, la plateforme a éliminé les tokens numériques associés aux actions.

Nous surveillerons les actions de Binance, qui a réussi jusqu’à présent à faire face au harcèlement par les autorités réglementaires de différents pays. La plateforme a prouvé une fois de plus qu’elle peut fonctionner et se développer observant toutes les exigences législatives.

Clément Dubois

J’aime bien la cryptomonnaie. Ça fait déjà plusieurs années que je l’étudie, mais aussi que j’y investis et que je travaille dans ce domaine. De plus, je fais des articles sur le sujet où j’essaie d’être clair et net !

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.