BTCPay rend les transactions Bitcoin (vraiment) Anonymes

dim 03 Mai 2020 ▪ 14h01 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

Un développeur annonce qu’il voudrait développer un système permettant de rendre anonyme toutes les transactions financières. Le cryptophile demande « Comment », les autres s’interrogent : « Pourquoi ? ». Contrairement à la croyance « populaire », les transactions de Bitcoin (BTC) ne sont pas anonymes. Du moins, pour le moment car, ce ne sera peut-être plus le cas prochainement.

Les acteurs : Let me introduce you !

BTCPay et PayJoin (PE2P), un combo qui a devrait ravir les anti-establishments – comme on se plait à les appeler – et, les criminels également malheureusement.

PayJoin est une fonctionnalité relativement nouvelle – elle a fait sa première apparition en 2018 – qui permettrait de mieux anonymiser les transactions Bitcoin, que ses concurrents plus populaires comme CoinJoin.

BTCPay est quant à lui, une solution open source permettant d’accepter les payements en Bitcoin.

Selon une déclaration de Andrew Camiller Développeur de BTCPay – à Coindesk, la « première » version d’un P2EP intégré à BTCPay, fut lancée le 17 avril 2020.

Le petit nouveau PayJoin devrait bénéficier de la popularité de BTCPay, déjà utilisé par de nombreux commerçants.

Le travail de Camiller sur l’intégration de PayJoin dans BTCPay, fut sponsorisé par la société tech Blockstream qui, selon les dires de Samson Mow – Chief of Strategy Officer de Blockstream–  aimerait améliorer « la confidentialité et la fongibilité des Bitcoins en accélérant l’adoption du P2EP », afin d’atteindre « la masse critique nécessaire pour atteindre une large confidentialité financière ».

PayJoin, encore de la route à faire

L’adoption massive de PayJoin est pour le moment confrontée à un problème majeur : l’expéditeur et le destinataire doivent tous les 2 supporter la fonctionnalité, ce qui n’est pas encore le cas pour le moment.

Le projet Snowball, lancé pour résoudre ce problème, tente de « séduire » les wallets Bitcoin, en créant un code permettant d’accepter les transactions PayJoin, un code qui soit facile à intégrer dans les wallets. 

PayJoin serait plus efficace que CoinJoin, qui a cependant l’avantage d’être plus populaire, notamment grâce à son utilisation par les portefeuilles Wasabi et Samouraï.

La principale critique adressée à CoinJoin est qu’il est facile d’identifier un groupe d’utilisateurs ayant effectué un CoinJoin, tout simplement en analysant la blockchain.

Vie privée, discrétion : des mots qui ont perdu leur sens, au profit de l’exhibitionnisme sur les réseaux sociaux et, d’un Big Bro qui se permet de fouiller dans vos finances, pour savoir ce que vous faites de votre argent. C’était mieux, avant ! Peut-être pas toujours mais, cette expression trouve tout son sens, lorsqu’il s’agit de parler du droit à la vie privée.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.