Se connecter S'abonner

De nouvelles baleines qui expliqueraient pourquoi le prix des crypto s’enflamment ?

Sur les marchés financiers -sans surprise- c’est la loi de l’offre et de la demande qui fait et qui défait les prix. Néanmoins il y a certains facteurs identifiables, des mécanismes qui s’imbriquent, des causes qui déclenchent des conséquences et des mouvements de foule.

Par exemple, depuis peu, de nouveaux acteurs sont entrés dans le jeu et en modifient les règles.

Plus précisément, un nombre croissant d’investisseurs institutionnels américains investissent dans la cryptomonnaie. Beaucoup de ceux qui honnissaient et criaient haro sur la crypto avant hier, se précipitent et échangent des centaines de millions de dollars pour entasser du bitcoin aujourd’hui. Encore plus incroyable quand on sait qu’ils pré-achètent les bitcoin de demain avant même qu’ils ne soient sortis sur le marché … et après on s’étonne de voir les prix flamber !

Arrêt sur image

Qui sont donc ces acteurs qui pèsent des centaines de millions de dollars et qui influencent, des prix des marchés jusqu’aux comportements des autres acheteurs professionnels ?

Depuis peu, il a été constaté que de très grandes sociétés dont les plus grands fonds d’investissements américains détenaient les plus gros portefeuilles de crypto-monnaies au monde.

Au cours des derniers mois, -plus ou moins discrètement- ces grands investisseurs institutionnels ont acheté en masse des bitcoins pour atteindre un montant total supérieur à des centaines de millions d’euros.

Ces mouvements d’investissements collectifs ont été effectué par des grands acteurs de référence et leurs comportements a eu pour conséquence d’être abondamment relayé par la presse financière et généraliste, ce qui a notamment déclenché des répercussions directes sur l’engouement et la vague d’achats en mode FOMO par d’autres sociétés et de nombreux particuliers sur cette valeur adoubée. (FOMO: Fear Of Missing Out. c’est-à-dire la Peur de Manquer et donc la précipitation à acheter n’importe quoi à n’importe quel prix- quitte à avoir un comportement complètement irrationnel ou inapproprié).

Mais qui sont ces baleines institutionnelles ?Abonnez-vous gratuitementRejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaiesemail *Valider

Les grands investisseurs institutionnels de la finance made in US

Parmi ces grands acteurs investisseurs, on peut reconnaitre notamment des grandes sociétés cotées en bourse qui ont acheté des Bitcoins pour créer une réserve d’actifs et certains des plus grands fonds d’investissement américains qui ont acheté des Bitcoins pour le détenir au nom de leurs investisseurs.

D’un coté, on a des très grandes entreprises et banques cotées en bourse qui ont acheté des Bitcoins pour se créer une réserve d’actifs en fonds propres, telles :

– MicroStrategy  (plate-forme d’analyses commerciales)

Cette entreprise spécialisée dans les logiciels pour mobiles et les services cloud a annoncé en décembre 2020 qu’elle avait acquis pour 650 millions de dollars en BTC

La première semaine de février 2021, elle détient 70 470 BTC en réserve, soit l’équivalent de plus de 2,5 milliards d’euros en BTC. Le PDG de MicroStrategy, Michael Saylor, a même proclamé publiquement que cela correspondait à un achat de 1 000 dollars de bitcoin à chaque seconde.

Alors que la grande majorité des PDG évite de parler de ses investissements personnels, Michael Saylor a déclaré sur twitter qu’il détenait personnellement 17 732 BTC, soit une valeur actuelle de plus de 640 millions d’euros. (@michael_saylor, twitter le 28 octobre 2020)

Ce qui signifie aussi que Michael Saylor fait parti des 100 plus grands propriétaires de bitcoin. 

Rappelons tout de même que dès 2013, Michael Saylor faisait savoir haut et fort à qui voulait l’entendre -et même ceux qui ne voulait pas l’étendre- que les jours de bitcoin étaient comptés et que c’était la ruine assurée pour tous ceux qui en avait acheté.

Peut-on dire que 2020 est pour Saylor, l’année d’une improbable volte-face très opportuniste et très lucrative, à moins que ce ne soit l’inverse ?

La veille du Nouvel An 2020, Morgan Stanley révélait à son tour qu’il avait acheté 10,9 % de MicroStrategy et que la société cherchait à racheter d’autres entreprises ayant investies dans le bitcoin.

C’est pourquoi les 3 et 4 février février 2020, MicroStrategy a organisé un séminaire très particulier : la Bitcoin for Corporations.

Un cours en ligne gratuit pour aider les entreprises à acquérir plus rapidement des crypto. Pendant ce séminaire ses dirigeants, experts et fournisseurs présentaient quelles stratégies et tactiques mettre en place pour acheter du bitcoin, afin de développer un nouvel essor et de créer un nouveau type de valeurs pour les actionnaires.

– Galaxy Digital Holdings

Mike Novogratz le CEO de Galaxy Digital Holdings est aussi un fervent défenseur du bitcoin qui a constaté dès avril 2020,les mesures de relance annoncées pour répondre à la pandémie du coronavirus suscitait un intérêt croissant pour les cryptomonnaies. 

Il a qualifié ce moment de “moment bitcoin” en arguant que “l’argent ne pousse pas sur les arbres », bien qu’ultérieurement, il ajoute que face à la volatilité des cryptomonnaies l’or pourrait être un pari plus sûr : “Mon sentiment est que le Bitcoin surpasse l’or, mais je dirais aux gens de détenir beaucoup moins que l’or. Juste à cause de la volatilité ».

Ce qui ne l’a pas empêché d’investir des centaines de millions de dollars et de s’ associer à des sociétés de cryptographie, telles que Block.one et BlockFi.

Plus exactement, fin 2020, la banque d’affaires Galaxy Digital Holdings détiendrait 16 402 BTC, ce qui représente aujourd’hui plus de 528 millions d’euros. (bitcointreasuries.org)

Puis d’un autre côté, au-delà des grandes entreprises et des banques cotées en bourse, certains fonds d’investissements achètent du bitcoin, pas pour eux-mêmes bien sûr, mais pour leurs clients. Leur mission est d’acquérir et de détenir des fonds en crypto afin de permettre à leurs investisseurs accrédités d’effectuer des expositions au bitcoin sans avoir besoin de les détenir ni de les gérer directement.

Les 7 sociétés et fonds les plus représentatives sont :

– Grayscale Bitcoin Trust

Grayscale est aujourd’hui le plus grand portefeuille de bitcoins de toutes les plateformes d’investissement institutionnelles.

Ce fonds d’investissements est absolument colossal, il est à la tête de plus de 20 milliards d’euros de bitcoins.

Plus précisément, cela signifie que Grayscale Investments détient plus de 2 % de l’offre totale de Bitcoin, avec 572 644 BTC actuellement sous gestion (bitcointreasuries.org)

Grayscale propose à ses clients d’être exposé au bitcoin par le biais des véhicules financiers du Grayscale Bitcoin Trust et du Grayscale Digital Large Cap Fund, un fonds ouvert qui permet aux investisseurs de s’exposer à un panier d’actifs numériques à grande capitalisation.(pic.twitter.com/g3QQEf0kd8)

Le fondateur de Grayscale, Barry Silbert, est aussi un fervent défenseur de bitcoin et il publie fréquemment sur Twitter les performances de son fonds. En janvier, Barry Silbert a quitté son poste de PDG de la société, passant le relais à l’ancien analyste de Barclays, Michael Sonnenshein.

– CoinShares Group

Cette société est communément admise comme l’une des pionniers dans le secteur des investissements en crypto et les crypto-crédit.

CoinShares Group a été la première entreprise à lancer un fonds spéculatif (hedge fund) réglementé en bitcoin ainsi qu’un un produit bitcoin négocié en bourse. 

En novembre 2020, les actifs sous gestion de CoinShares s’élevaient à 69 730 BTC, soit une valeur actuelle d’un peu plus de 2,5 milliards d’euros. Bien qu’ils ne soient pas aussi impressionnants que les fonds de Grayscale, les investissements de CoinShares représentent plus de 0,3 % de l’offre actuelle de bitcoin en circulation.

Le PDG de CoinShares, Jean-Marie Mognetti, déclarait en toute simplicité: “les investisseurs avaient l’habitude de considérer comme un risque le fait d’allouer des fonds à Bitcoin. Maintenant, c’est un risque de ne pas l’allouer à bitcoin“.

– La Société d’investissement Ruffer Investment Company

À Londres, le gestionnaire d’actifs Ruffer Investment Company est l’une des plus récentes entreprises à avoir rejoint le mouvement d’achat massif sur le bitcoin. En décembre 2020, elle a alloué 2,5 % de son fonds multi-stratégies à bitcoin, arguant que la cryptomonnaie lui sert de “police d’assurance, petite mais puissante, contre la dévaluation continue des principales devises du monde“.

Le pari de Ruffer semble avoir porté ses fruits car ses 45 000 BTC, qui valaient environ 870 millions de dollars au moment de l’achat, valent maintenant près de 1,6 milliard d’euros.

– 3iQ Le Fonds Bitcoin

Le gestionnaire de portefeuille de crypto-actifs canadien 3iQ détient 16 454 BTC, d’une valeur supérieure à 594 millions d’euros (bitcointreasuries.org).

Après plusieurs années de va-et-vient avec les régulateurs, le fonds Bitcoin de 3iQ a été introduit à la Bourse de Toronto en avril 2020 et permet aux Canadiens d’investir dans l’achat de bitcoin par l’intermédiaire de leurs gestionnaires d’investissement. Le fonds utilise les services de Gemini comme dépositaire des fonds du fonds. (Gemini : exchange des jumeaux Winklevoss)

3iQ est également à l’origine d’un fonds stablecoin backé par le dollar canadien appelé QCAD, lancé en février 2020. 

C’est un très grand pas qui a été franchi dans l’histoire du bitcoin avec le « Bitcoin Fund » lancé à la Bourse de Toronto car il s’agit du premier fonds bitcoin public coté sur une grande bourse mondiale. (https://t.co/YtjFqSh6K5

Et en septembre 2020, le fonds réglementé en BTC a été coté à la bourse de Gibraltar. “Nous prévoyons de co-coter ce fonds dans les principales bourses du monde”, a déclaré Fred Pye, président et directeur général de 3iQ. “Notre vision est que ce soit le plus grand fonds bitcoin réglementé au monde.”

– Le Fonds Galaxy Bitcoin Fund 

Contrairement à certains fonds de Galaxy Digital, comme le Galaxy Institutional Bitcoin Fund, le Galaxy Bitcoin Fund de CI, lancé en novembre 2020, n’est pas réservé aux entreprises institutionnelles américaines. Au contraire, le fonds canadien est ouvert aux investissements du grand public.

Le CI Galaxy Bitcoin Fund investit directement dans le bitcoin, avec une évaluation des ses avoirs via l’indice Bloomberg Galaxy Bitcoin, conçu pour mesurer la performance d’un seul Bitcoin négocié en dollars américains.

Le fonds a commencé à être négocié à la Bourse de Toronto en décembre 2020.

À cette l’époque, les bitcoin valaient un peu plus de 19 000 dollars, ce qui fait que les 15 750 BTC du fonds valaient un peu plus de 306 millions de dollars. Aujourd’hui, il a atteint plus de 569 millions d’euros.

Pour conclure, tous ces acteurs de haute volée influencent  le marché des crypto monnaies car leurs achats massifs  ne passent pas inaperçus et génèrent des effets boule de neige collectivement suivis.

Notamment, avec d’autres acteurs, plus petits, plus timorés ou ayant eu besoin d’être rassurés avant d’agir, qui les trackent et qui les imitent, et …. surprise ….  Ces achats assèchent le marché car il n’y a plus assez de liquidité, et par conséquence les prix flambent !

Plus d’actions
Partagez

Passionnée d’innovations et blockchains, j’espère arriver à vous partager ma fascination pour ces changements qui se dérouler devant nos yeux !

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo