Investir dans le Bitcoin (BTC) : 3 fausses idées reçues

lun 11 Oct 2021 ▪ 7h00 ▪ 8 min de lecture - par Rédaction TCT

Vous êtes nombreux à vous intéresser au Bitcoin. Cependant, les polémiques qui l’entourent, vous dissuadent d’y investir. Si certaines d’entre elles sont réelles, leur impact s’atténue dans la durée. D’autres ne sont que des fausses idées reçues. Tout cela mérite une meilleure réflexion au sujet d’une classe d’actifs qui prendra une place importante tant que chez les investisseurs institutionnels que chez les investisseurs particuliers.

Le Bitcoin est une bulle

Beaucoup de personnes considèrent que le Bitcoin est une bulle. Ils ont en mémoire ce qui s’est passé en 2018. Ce qui est compréhensible compte tenu de la violence de la baisse. Le Bitcoin depuis son pic du 17 décembre 2017, a perdu près de 84 % de sa valeur l’année suivante. C’est à première vue effrayant pour une personne novice sur les marchés financiers. Mais si vous analysez entre les lignes, cette chute vertigineuse était suivie d’une hausse exponentielle depuis début 2016.

Oui, je veux bien que vous me parlez de bulle au sujet de Bitcoin. En revanche, il me semble que c’est valable pour les autres classes d’actifs telles que les actions, les obligations, les matières premières et l’immobilier. Vous aurez toujours des bull market et des bear market.

Deux paramètres expliquent la différence de volatilité entre les classes d’actifs citées ci-dessus et le Bitcoin. D’une part, il y a l’historique de cotation. La mère des cryptomonnaies n’a qu’une douzaine années dans les pattes. Quand il y quelque chose de nouveau et rare aux yeux des investisseurs, cela implique souvent une amplification des mouvements de marché au-delà de la norme, entraînant une cascade de comportements moutonniers tant à la hausse qu’à la baisse. D’autre part, le manque d’informations réglementés ne plaide pas en faveur du Bitcoin. Ce qui peut expliquer pourquoi il réagit fortement à la moindre annonce sur les marchés.

En tant que jeune classe d’actifs qui connaît un boom fulgurant (Ce qui est encore le cas en 2021), il est normal d’assister à des mouvement de prix très volatiles. Ne soyez donc pas étonné qu’investir dans le Bitcoin reste encore une décision anti-système ou controversée.

La valeur intrinsèque du Bitcoin est égale à zéro

Quand une innovation technologique émerge, on a tendance à être sur la réserve avec des critiques sans fondement. Ce fut le cas de l’informatique et d’Internet. Le Bitcoin subit le même sort sous prétexte que c’est juste un bout de code informatique basé sur rien. Sans réelle connaissance du sujet, des personnes bien renommées comme le PDG de JP Morgan Jamie Dimon et l’économiste Jean Tirole l’ont fustigé.

Une nouvelle fois, il faut aller à la source pour comprendre son réel potentiel. Le Bitcoin est une monnaie et rien d’autre. Tout comme l’or, il n’est la dette de personne, c’est-à-dire qu’il ne possède pas de contrepartie au contraire de l’euro et du dollar qui sont à la merci de la planche à billets des banques centrales. Son fonctionnement décentralisé vous permet d’avoir un actif de réserve en dehors du système monétaire.

Cerise sur le gâteau, des entreprises de grande envergure comme Paypal, Microsoft, Apple, Rakuten et Starbucks, l’acceptent comme moyen de paiement. Ce qui signifie en partie que le Bitcoin a une utilité économique. La blockchain permettrait de construire un écosystème avec l’émergence d’applications dans le secteur de la finance, l’industrie, la santé, etc. De quoi créer de nouveaux emplois à haute valeur ajoutée.

Le Bitcoin dispose également d’un avantage compétitif durable très cher à Warren Buffett, l’effet de réseau. Malgré l’existence de milliers de cryptomonnaies, aucune d’entre elles n’a réussi à détrôner le Bitcoin.

Toutes ses raisons nous poussent que le Bitcoin a bien une valeur intrinsèque. Pour preuve, sa capitalisation boursière progresse à chaque halving. Pourra-t-elle atteindre celle de l’or ? Le temps nous le dira.

Le Bitcoin est polluant

Il existe beaucoup de préoccupations environnementales concernant le Bitcoin. D’après des études de Cambridge University, sa consommation électrique était de 131 térawattheures (TWh) en mai, soit largement plus que la Belgique et la Suisse réunies.

En plein débat sur le réchauffement climatique et la transition écologique, le Bitcoin est soumis à la critique. Pourtant, si je devais le comparer à l’or, l’extraction de ce dernier reste énergivore. Beaucoup de capitaux, de temps et d’énergie sont affectés au cycle de production de la mine de l’amont vers l’aval. À l’intérieur de ce cycle de production, il existe diverses procédures après l’extraction de l’or telles que le transformation en lingots ou en pièces, la purification et le transport.

Rien qu’à avoir une once d’or, il faudrait une tonne d’énergie ou plus selon les caractéristiques de la mine. En contrepartie, cette énergie justifie la valeur intrinsèque de l’or et son rôle en tant que monnaie pendant des milliers d’années. De plus, le métal jaune est rare à trouver. Les investisseurs le considèrent comme une valeur refuge en temps de crise.

De même, le Bitcoin est énergivore parce que la puissance de calcul pour sécuriser son système est importante. La question est de savoir si sa consommation électrique est utilisée à bon escient. Est-ce que la valeur du Bitcoin est justifiée ?

Son réseau décentralisé donne l’avantage à n’importe quelle personne de stocker de la valeur et l’utiliser pour transmettre aux autres. Par exemple dans les pays émergents, investir dans le Bitcoin permet de se protéger de l’inflation liée à la dévaluation de leur devise.

Par ailleurs, les mineurs de Bitcoin recherchent avant tout une électricité bon marché avec la possibilité de déplacer leurs équipements de minage proche de la source et les faire tourner 24 heures sur 24. Curieusement, les énergies renouvelables sont privilégiées. D’une part, ils produisent une électricité d’appoint. D’autre part, les mineurs se mettent à l’abri de tout pilotage ou coupure d’électricité en provenance du charbon, du gaz ou du nucléaire.

On pourrait se dire que la part des énergies renouvelables dans le minage du Bitcoin est majoritaire. Divers études l’affirment. Cependant, il est difficile d’évaluer leur fiabilité. Selon une étude de Cambridge University de septembre 2020, les énergies renouvelables représentent 29 % du minage du Bitcoin au niveau mondial.

La route vers un Bitcoin moins polluant est en marche. De plus, l’interdiction de la Chine d’extraire le Bitcoin va mieux répartir sa part mondiale d’énergie consommée en provenance des énergies renouvelables. Les États-Unis sont en train de mettre à profit la décision de son rival économique.

Investir dans le Bitcoin est de plus en plus démocratisé dans le monde. Les investisseurs institutionnels et les entreprises s’y intéressent sérieusement pour diverses raisons. C’est tout dire de la confiance accordée à la valeur intrinsèque de la mère des cryptomonnaies. Les idées reçues actuelles vont être battues en brèche au feu et fur que l’ensemble des acteurs comprendront son utilité dans la société. Le Bitcoin s’imposera comme une classe d’actifs à considérer dans un patrimoine financier.

Rédigé par Solana SEK pour Cointribune

A
A
Rédaction TCT

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 61 116,95 $ 4.53%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 4 212,08 $ 7.36%
DEFI (DEFIPERP) 13 059,50 $ 5.24%
MARKETS (ACWI) 105,47 $ 0.75%
GOLD (XAUUSD) 1 800,97 $ 0.25%
TECH (NDX) 15 756,94 $ 1.01%
CURRENCIES (EURUSD) 1,17 $ 0.72%
CURRENCIES (EURGBP) 0,847290 £ 0.4%
CRUDEOIL (USOIL) 82,78 $ 0.91%
IMM. US (REIT) 2 747,95 $ 0.8%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email