A
A

Iota (MIOTA) : Introduction du staking !

lun 07 Fév 2022 ▪ 12h00 ▪ 8 min de lecture - par Emile Stantina

Très régulièrement les projets cryptographiques font appel au staking afin de donner plus de responsabilités aux utilisateurs du système. Ce mécanisme permet d’assurer la sécurité du réseau et d’obtenir un consensus aléatoire pour la sélection des validateurs de bloc. Les nœuds du réseau seront récompensés pour l’implémentation des transactions. Dérivé de la preuve d’enjeu ou plus communément de la Proof-of-Stake, il offre l’opportunité aux utilisateurs de recevoir des récompenses. Les investisseurs peuvent gagner un revenu passif grâce à cette technique. La finance décentralisée utilise elle aussi ce principe afin d’offrir des produits à ses clients potentiels.

IOTA cryptocurrency with worldmap

Le principal avantage pour les plates-formes d’user de ce système est l’obtention des liquidités pour assurer la disponibilité des actifs. Que ce soit sur un échange centralisé ou décentralisé, les plates-formes pourront prêter cette liquidité.

Découvrons de quelle manière Iota utilise le staking. Récemment mis en place à travers l’écosystème, qu’apporte-t-il de nouveau au projet ? Et pour finir comment les utilisateurs peuvent percevoir des revenus passifs grâce à cette solution ?

Le 28 décembre, le projet Iota annonçait le lancement du son programme de staking :

Iota

Le projet IOTA propose une solution novatrice vis-à-vis de la technologie blockchain. Il permet un échange sécurisé de valeur et de données, sans aucuns frais. La structure de données DAG utilisée permet d’ajouter des transactions en parallèle contrairement aux autres blockchains.

L’architecture est conçue pour les appareils, tels que des capteurs qui participent à un réseau à faible consommation d’énergie. Confirmées en quelques minutes, les transactions coûtent très peu cher, envoyez 1 000 $, recevez 1 000 $. Les messages honnêtes sont approuvés très rapidement et efficacement. IOTA c’est un réseau distribué à l’échelle mondiale, le projet est résilient et robuste contre les attaques.

Quelques-uns des secteurs d’activités actuels innovent grâce à la technologie IOTA. C’est la technologie sous-jacente de bon nombre de cas d’utilisation révolutionnaires.

Qu’est-ce que le Tangle ?

Tout d’abord, la technologie de la blockchain, les chaînes de blocs et le Tangle font partie toutes les deux de la même catégorie du grand livre distribué.

À l’intérieur d’une blockchain, les nouvelles transactions peuvent se rattacher uniquement via la création d’un nouveau bloc. Le nouveau bloc réalisé sera lié cryptographiquement au précédent. Dans le cas de beaucoup de blockchains différentes, les mineurs peuvent décider des transactions qu’ils veulent implémenter ou pas, ils peuvent faire monter les enchères. Il y a donc une sorte de concurrence entre les transactions qui peuvent intégrer la blockchain ou pas. L’unique mineur désigné va recevoir les récompenses du réseau. Ceci représente une sorte de centralisation des blockchains, le réseau a besoin de ces intermédiaires pour fonctionner. « La fameuse course des mineurs », le hashrate de Bitcoin ne cesse d’augmenter au fur et à mesure que la concurrence s’accroît sur le réseau.

Dans le Tangle, il n’y a pas de producteur de blocs, chaque utilisateur peut émettre de nouvelles transactions et les attacher où il le souhaite. Le Tangle est un réseau de traitement de transaction parallélisé. Les transactions validées de manière parallèle représentent le « front » où peuvent s’attacher toutes les nouvelles transactions. Cela permet d’accélérer l’acceptation et de ce fait le réseau. Aucune entité ne décide quand et où doivent être incluses ces transactions. Les transactions doivent respecter les règles de base du système. Iota fonctionne sans leader, la technologie du Tpeut émettre de nouvelles transactions parallèlement. Il s’agit d’un réseau multi-thread. C’est une des raisons qui fait que l’écosystème IOTA peut atteindre un débit de transaction très élevé.

Introduction au produit staking Iota

Staking Iota

Le staking IOTA a débuté pour le réseau Shimmer (SMR) et le réseau Assembly (ASMB). Une nouvelle version de Firefly permet le jalonnement. Lancé le 21 décembre 2021, les détenteurs de tokens pouvaient commencer leur staking du jeton IOTA. À partir du 28 décembre, la distribution des récompenses commence.

Cela permet au réseau IOTA d’ajouter une couche supplémentaire à l’utilité de son token. Cette introduction au staking marque aussi le déploiement d’une étape importante pour les réseaux Shimmer et Assembly. Ces deux jetons forment l’épine dorsale de leurs réseaux respectifs et sont conçus pour récompenser les communautés et rendre autonomes des écosystèmes.

Shimmer Network

Shimmer Network

SMR est le token natif du réseau Shimmer et sa base économique, il assure la sécurité et facilite les transactions et les interactions au sein de l’écosystème. Le jeton va permettre les prochains produits DeFi, NFT, DAO et toutes autres applications décentralisées.

Chaque token IOTA va générer 1 SMR toutes les 10 secondes pendant 90 jours maximum. Chaque portefeuille doit atteindre un montant minimum de 10 millions de jetons SMR pour avoir à disposition l’incitation.

Pour calculer vos récompenses sur vos mises potentielles, vous pouvez utiliser le calculateur de récompenses sur le site web de Shimmer.

Le réseau Shimmer permet d’inciter, il s’agit d’un réseau d’incitation mis en place pour soutenir les innovations majeures du réseau IOTA. Il offre un réseau dédié pour les constructeurs et les utilisateurs pour accéder rapidement aux nouvelles innovations ou opportunités.

ASMB

ASMB est le token natif du réseau Assembly. Il assure la sécurité du réseau et soutient les mécanismes de gouvernance. La totalité de l’offre s’élève à 100 milliards de jetons distribués sur cinq années avec divers événements.

ASMB est le token natif du réseau Assembly. Il assurera la sécurité du réseau et soutiendra les mécanismes de gouvernance de l’assemblée une fois le réseau lancé. Un calendrier d’événements et d’acquisition va permettre le déverrouillage de l’offre. Sur une période de deux ans, c’est 20 % de l’offre qui sera distribuée aux détenteurs du jeton IOTA. Cela fait des détenteurs de IOTA les plus grands acteurs de cet écosystème.

Pour chaque token IOTA détenus, les utilisateurs vont percevoir 0,000 004 ASMB toutes les 10 secondes pendant 90 jours maximum. Chaque portefeuille doit atteindre un montant minimum de 1 ASM pour obtenir ses récompenses.

La première période de staking va commencer par une période de 90 jours au cours de laquelle 8 % de l’offre totale sera distribuée (en fonction du taux de participation). Le reste de l’offre sera distribué après la mise à niveau des token economics et du contrat intelligent du réseau principal. Se terminant sur une période totale de staking de 24 mois.

De plus, une fois le réseau principal de la gouvernance lancé, les utilisateurs pourront déposer leurs tokens ASMB afin de sécuriser le réseau. Les récompenses fonctionnent avec un système de prorata grâce à une inflation ASMB annuelle prévue de 8 %.

Conclusion

Le réseau Iota prend les choses en main et sort deux programmes d’incitation via ASMB et SMR. Ces programmes permettent aux détenteurs de tokens Iota d’obtenir des récompenses grâce à deux systèmes distincts. Ils permettent de sécuriser davantage le réseau, mais aussi de donner plus de liberté aux développeurs et utilisateurs via le réseau Shimmer. Assembly quant à lui offre une opportunité long terme via une inflation décidée et une délivrance calendaire sur plusieurs années.

Depuis un moment à la traîne, le projet Iota propose une couche supplémentaire d’utilisation pour son token natif. Espérons que celle-ci soit suffisante pour les utilisateurs et investisseurs potentiels pour que le projet Iota puisse reprendre sa marche en avant vis-à-vis d’un écosystème pour le développement de l’Internet des objets connectés.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Emile Stantina avatar
Emile Stantina

Passionné par la technologie blockchain et les cryptomonnaies, nous contribuons à vulgariser et à démocratiser ce nouveau monde. « Chancellor on brink of second bailout for banks »

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !