A
A

Le Kenya s’apprête à intensifier l’adoption des cryptomonnaies en 2022

mar 11 Jan 2022 ▪ 10h30 ▪ 4 min de lecture - par Salomé Guerin

Dans son pronostic du marché crypto africain pour cette année, Marius Reitz, directeur général de Luno en Afrique, a supposé que le Kenya intensifierait l’adoption des cryptomonnaies. Pour étayer cette affirmation, Reitz souligne la position du Kenya en tant que leader mondial des volumes échangés peer-to-peer (P2P) pour la deuxième année consécutive.

Le marché de la cryptomonnaie est en plein essor au Kenya

Le Kenya devrait être en tête du marché mondial peer-to-peer de la cryptomonnaie pour la deuxième année consécutive, aurait prédit Marius Reitz, directeur général de la plateforme d’échange Luno en Afrique.

Pour justifier sa sélection du Kenya, dans son rapport, le responsable a souligné le développement du marché crypto en plein essor dans ce pays d’Afrique de l’Est ainsi que la familiarité des Kenyans avec les solutions de paiement numérique.

« L’industrie de la cryptomonnaie du pays est en plein essor avec une culture émergente d’entreprises qui créent des solutions basées sur la blockchain et compte tenu de sa population jeune, de sa connectivité mobile et de sa familiarité avec les solutions de paiement numérique comme l’argent mobile, il est fermement positionné pour devenir le principal centre crypto d’Afrique de l’Est en 2022 », explique Reitz dans le rapport.

Récemment, on pouvait constater l’augmentation des volumes de trading peer-to-peer au Kenya, qui avait fait basculer l’Afrique du Sud. Le pays est ainsi classé deuxième en matière de volumes de transactions P2P les plus élevés d’Afrique. Cette croissance a montré au gouvernement la nécessité d’une réglementation claire et précise.

La cryptomonnaie est une alternative

En plus de prédire la domination continue du Kenya sur le marché crypto peer-to-peer, dans son rapport Reitz a révélé les difficultés persistantes rencontrées par les entreprises africaines qui souhaitent accéder aux monnaies étrangères des marchés formels. Il présage que ces entreprises basées en Afrique seront obligées de « se tourner vers les cryptomonnaies pour les utiliser comme un moyen alternatif de gérer les transactions transfrontalières ».

Toutefois, dans le même rapport, Reitz avertit que les véritables progrès dans ce domaine dépendent également des progrès réalisés en matière de réglementation adéquate. Il a noté :

« Comme pour la plupart des aspects de l’industrie de la cryptomonnaie, les progrès dans ce domaine dépendront fortement d’un climat réglementaire favorable. Si le cadre réglementaire se concrétise, les cryptomonnaies pourraient devenir un atout majeur pour les entreprises ayant des activités étendues dans toute l’Afrique. »

Malgré ces divers obstacles et autres, Reitz a toujours réitéré sa conviction que l’Afrique est mieux placée pour adopter les cryptomonnaies que les autres continents.

L’ampleur de l’industrie de la cryptomonnaie atteint actuellement les pays-leaders du berceau de l’humanité. L’Afrique dispose d’un énorme potentiel de ressources humaines ainsi que d’un terrain ouvert pour mettre en œuvre les toutes premières étapes des innovations technologiques. Avec une réglementation juste et précise, l’ensemble du continent pourrait bénéficier de la puissance de la technologie blockchain et des actifs numériques.

Source : Bitcoin.com

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Salomé Guerin avatar
Salomé Guerin

Si les cryptomonnaies sont synonymes de liberté financière, alors elles doivent jouer un rôle clé dans l'émancipation financière des femmes. Avec l'éducation adéquate, la crypto peut constituer un outil puissant pour mener la bataille contre les inégalités de genre.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !