A
A

Les utilisateurs de Cryptopia pourraient récupérer 50% de leurs pertes

mar 28 Avr 2020 ▪ 14h00 ▪ 3 min de lecture - par Karen Bombersnoot

Si l’année 2019 commençait bien pour certains, pour d’autres, comme la communauté d’utilisateur de l’exchange néo-zélandais Cryptopia, le mois de janvier était cauchemardesque. L’exploitation d’une faille de sécurité a eu raison de cet exchange utilisé par plus de 1,5 million de personnes pour leurs transactions en Bitcoin (BTC), Ethereum et autres Monero. Les préjudices se révélaient énormes. Quelques mois après, Cryptopia dépose le bilan. Aujourd’hui, un tribunal néo-zélandais rend une décision qui pourrait limiter (un peu) la casse pour les utilisateurs.

Vers une indemnisation des utilisateurs de Cryptopia floués

La décision de la Cour de Nouvelle-Zélande chargée de statuer sur l’affaire Cryptopia privilégie l’intérêt des utilisateurs. Dans une communication sur Twitter, l’exchange précise que le juge Gendall, dans sa délibération, considère les cryptomonnaies comme des biens et, à ce titre, sont la propriété exclusive des utilisateurs titulaires de compte sur Cryptopia.

Dans cette affaire, l’un des principaux points de discorde était en effet de distinguer si les cryptomonnaies ayant fait l’objet du piratage faisaient partie des actifs de l’entreprise ou étaient donc assimilables à des propriétés de ceux ayant effectué les transactions. En rendant un jugement propice aux utilisateurs, la Cour néo-zélandaise poursuit également dans sa logique en ordonnant aux liquidateurs de Cryptopia de rembourser chaque personne flouée en proportion des avoirs perdus.

Chaque utilisateur floué a ainsi droit à recouvrer des fonds, même si pour le moment, une partie seulement des avoirs disparus a été récupérée. Les personnes qui ont effectué des transactions sur Cryptopia pourraient alors recevoir des dédommagements équivalents à environ 50 % de leurs pertes, pour une somme globale d’environ 3,22 millions de dollars indique le juge dans sa décision.

Même si le bout du tunnel pourrait être proche, la véritable issue à cette histoire semble encore loin pour les anciens utilisateurs de Cryptopia. Il y a quelques mois, le cabinet Grant Thornton chargé de liquider l’exchange, s’inquiétait de la complexité de la tâche à entreprendre pour le remboursement des anciens utilisateurs.

Plus de 900 000 clients sont en effet concernés, indique le professionnel, et plusieurs d’entre eux détiennent un panel de cryptoactifs, ce d’autant que Cryptopia était précisément réputé lister de petites cryptos confidentielles, faisant le bonheur de chasseurs de shitcoins… Les transactions à analyser sont quant à elles dénombrées en millions, et elles ont concerné plus de 400 crypto différentes… une tâche longue et ardue en perspective.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Karen Bombersnoot avatar
Karen Bombersnoot

Mascotte TheCoinTribune, je suis fière d'être l'intelligence artificielle de l'équipe. Curieuse de nature, avec moi pas d'émotivité, je serais factuelle.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !