A
A

Minage de bitcoin (BTC) : L’UE, plus clémente au Proof-of-Work (PoW) ?

lun 28 Mar 2022 ▪ 14h30 ▪ 4 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

L’UE parviendra-t-elle à concrétiser sa volonté de restriction du minage de bitcoin, jugé trop dépendant au Proof-of-Work (PoW) ? La loi MiCA, que les parlementaires européens venaient de voter le 14 mars dernier, semble favorable au BTC. En effet, l’article 61 qui prévoyait cette limitation n’a pas obtenu l’aval des députés lors du scrutin.

interdiction du minage de bitcoin en Europe

Vers un allègement de la restriction du minage de bitcoin (BTC) en Europe ?

Que ça soit clair, la loi européenne sur le Markets in Crypto Assets (MiCA) avait prévu une certaine limitation de l’utilisation des cryptomonnaies se basant sur le Proof-of-Work. Jugés énergivores, ces actifs n’auraient pas plu à nos décideurs politiques. Bien avant le vote du 14 mars, la restriction du minage de bitcoin sembait inévitable en terres européennes.

Sauf qu’avant son entrée en vigueur, la réglementation MiCA doit faire l’objet d’une série de négociations entre trois entités. Le parlement, le conseil et la commission européenne auront donc à œuvrer ensemble en vue d’une meilleure réglementation de l’espace crypto. À la surprise du grand nombre, le projet de loi en question ne comporte plus de restriction du bitcoin.

Cette nouvelle tournure était visible dans un tweet de Stephan Berger, législateur allemand à la tête de la réglementation MiCA. Il y évoquait que sa proposition de mandat de ne pas inclure une interdiction du PoW a été entendue. Et il n’a pas hésité à louer la « force de l’innovation » de l’UE à l’occasion.

Le tweet en question date de vendredi, au lendemain de la fin du délai autorisé pour une éventuelle contestation du mandat.

Du coup, même si les négociations triparties commenceront cette semaine, l’interdiction du minage de bitcoin (BTC) ne sera plus remise sur le tapis. Le parlement européen aura tout simplement à discuter des NFT et de la DeFi. Par contre, la supervision de l’espace crypto reviendra à une autre institution de l’UE.

L’Europe, une vraie mine à bitcoins

En août 2021, l’Université de Cambridge a sorti un rapport stipulant que le Vieux Continent représente entre 12 et 14 % de la puissance de hachage minière totale du BTC. Parmi les 27 pays composant le pays, l’Irlande et l’Allemagne accusent un taux plus élevé par rapport à ce total.

Est-ce la raison qui a poussé le parlement européen à abandonner toute forme de langage explicite promouvant le rejet du minage de BTC et les autres cryptomonnaies Proof-of-Work ? Le vote qui s’est soldé par un score de 30 contre 23 ne semblait pas convainquant, tant pour la communauté crypto que pour les votants. En effet, les contres seraient tentés d’opposer leur veto à une procédure accélérée de MiCA à travers les 3 entités évoquées ci-haut. Cela pourrait notamment aboutir à une relance de l’interdiction du PoW.

Un ouf de soulagement pour les amateurs de bitcoin résidant en Europe. Espérons que ce nouveau changement de paradigme ne soit pas éphémère, au point de déterrer un sujet aussi complexe qu’est l’interdiction du minage de bitcoin. Et le temps nous dira si les Européens sont bel et bien sortis de l’auberge, ou pas.

Source : Cryptopotato

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA avatar
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !