JEU CONCOURS : GAGNEZ UNE PS5, PLUS VOUS AVEZ DE POINTS PLUS VOUS AVEZ DE CHANCE DE GAGNER, CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

La Blockchain est-elle immunisée à la crise du COVID (Binance “Off The Charts”) ?

Si vous nous lisez fréquemment chers lecteurs, c’est bien que vous avez su saisir l’importance de la blockchain et des cryptomonnaies. Le développement des actifs digitaux est un sujet important de notre secteur et dans le contexte trouble actuel, il est intéressant de savoir comment leur usage évolue et se modifie. Curieux sur la question ? Parfait, Binance l’était aussi dans le cadre de sa conférence des 3 ans “Off the Charts”.

Le panel, sobrement intitulé : “Crypto’s Global Expansion: Evolving Uses for Digital Assets” était animé par Wei Zhou CFO de Binance.

Pour répondre à cette question, étaient réunis  Pang Xue Kai, le fondateur de Tokocrypto, Jiho Kang, le co-PDG de Binance.KR, Sam Bankman-Fried PDG de FTX, Juan Otero, PDG de Travala.com et Justin Sun, PDG de TRON et BitTorrent.

Quels sont les produits les plus excitants sur votre plateforme Sam ?

Sam Bankman-Fried : Sur notre plateforme FTX nous avons beaucoup de produits intéressants mais je suis particulièrement fier de nos moove contract. Il s’agit de futures qui, au lieu d’expirer à un prix du token, expirent lorsque le prix a bougé. Par exemple si vous pensez que le Bitcoin est volatile, que ce soit dans le sens montant ou descendant, vous allez faire un long MOOVE. Au contraire si vous pensez que celui-ci va rester stable, vous pouvez faire un short MOOVE. La volatilité devient ainsi elle-même exploitable.

Justin Sun, vous êtes le fondateur de TRON, le CEO de BitTorrent et le copropriétaire de l’exchange Poloniex. Par quoi êtes vous le plus intéressé ?

Justin Sun : A mon sens, de tous les produits que nous possédons, celui avec le plus grand potentiel est BitTorrent. BitTorrent est un espace décentralisé depuis maintenant 15 ans avec une communauté nombreuse et très fidèle.

Notre rôle consiste à mener BitTorrent au niveau supérieur en y incorporant les avantages de la blockchain. Nous avons à cette effet, lancé BitTorrent speed et BTFS, notre système de partage décentralisée. Nous hébergeons également la conférence Off The Charts de Binance en direct. Beaucoup de gens vont voir ce que nous avons mis en place cette année et ce n’est que le début.

Vous avez annoncé un partenariat avec Expedia et vous avez fusionné TravelByBit. Pensez vous que la Binance card va faciliter votre business ?

Juan Otero : Oui je le pense ! Nous proposons aujourd’hui près de 2 millions d’hôtels dans le monde à nos clients et ajoutons sans cesse de nouveaux éléments essentiels lors d’un voyage. Qu’il s’agisse d’un hôtel, d’un billet d’avion, de la location d’un véhicule ou de la réservation d’activité, Travala est là. Les gens attendent avec impatience la fin du Covid19 pour voyager. Nul doute que la Binance card permettra à d’autres utilisateurs de nous rejoindre et d’utiliser nos services.

Jiho, vous êtes le responsable de Binance.KR. Beaucoup de personnes de l’écosystème voient la régulation comme un événement négatif, qu’en pensez vous ?

Jiho Kang : Je pense que la régulation n’est pas une chose négative car elle existe afin que les gens ne soient pas blessés. Je viens du monde de la start-up et quand on développe un produit on nous dit qu’il faut aller vite, tout casser et reconstruire. Si quelque chose ne marche pas, nous recommençons encore et encore jusqu’à ce que le client soit satisfait du résultat.

Si un service comme Twitter est victime de problèmes, cela n’impactera pas significativement notre intégrité, mais lorsque nous touchons au secteur financier, nous ne pouvons pas nous permettre de raisonner de la même manière. Des problèmes dans ce secteur peuvent avoir de graves répercussions sur la vie des individus. Les régulateurs veulent juste les protéger et je pense que c’est un grand progrès pour notre industrie. Si les règles du jeu sont clairement définies et exposées, de plus en plus d’entrepreneurs rejoindront notre écosystème car ils connaîtront les mesures à suivre pour ne pas porter atteinte volontairement ou involontairement à autrui Binance. KR ne déroge pas à ce principe et étant nouveau sur le marché, nous nous concentrons sur la fondation d’une confiance solide envers nos consommateurs.

Kai, vous avez lancé le Binance IDR, un stable coin indexé sur la roupie indonésienne. En tant que premier exchange indonésien à  avoir obtenu une licence gouvernementale, quelle est votre vision ?  

Pang Xue Kai : Tokocrypto est en effet le premier exchange de cryptomonnaie habilité par le gouvernement indonésien.

Tokocrypto

L’Indonésie est un pays relativement nouveau dans le secteur de la cryptomonnaie mais notre gouvernement prend les mesures nécessaires pour protéger les consommateurs. Avec l’obtention de cette licence, nous pouvons proposer de nombreux produits à nos utilisateurs tels que des futures ou des derivatives. Binance en nous apportant son soutien et son financement nous permet de fournir plus de liquidités sur notre plateforme. Conjointement nous avons lancé le BIDR, qui ouvre de nombreuses opportunités de business. Nous venons de lancer une paire BKRW/BUSD, qui permet aux Business Owners sud coréens de pouvoir bouger facilement leurs capitaux en Indonésie et inversement.

Avec le Covid19 nous avons dû changer notre mode de vie. Nous sommes à mon sens 5 ans dans le futur. Quel a été le plus gros impact du Covid19 sur votre business  ?

Sam Bankman-Fried: Contrairement à ce que l’on peut penser, le Covid19 n’a pas eu de gros impact sur notre business. Celui-ci étant tourné vers le digital, nous étions déjà sur un mode de travail décentralisé.

Contrairement aux entreprises classiques où les gens sont physiquement présents et ont donc été affectés par les fermetures de locaux, nous étions épargnés. Cette crise nous permet néanmoins de voir à quel point le monde change vite et comment nous pouvons aussi vite nous habituer à celui-ci. Chaque crise est aussi une opportunité et ici c’est une manière de démocratiser la blockchain et de voir encore plus grand en terme de digitalisation.

Justin Sun : Je rejoins Sam, le plus gros impact du Covid19, est que le monde s’est habitué à des workflow et à du management décentralisé.

Avant cette crise, chez TRON nous étions nous-mêmes sur un système traditionnel comme en témoignent nos bureaux à travers le monde. Compte tenu des avantages de celui-ci, il est normal de constater une demande croissante d’employés souhaitant prolonger celui-ci. La blockchain et la cryptomonnaie sont la première industrie au niveau mondial fonctionnant sur ce principe et ce depuis bien avant cette crise. Les entreprises plus classiques tels que Uber, AirBnb, Twitter et Facebook en feront de même.

Cette crise est une manière de développer notre rapport à la communication et au sens d’une communauté. Je voyage énormément en temps normal et là je n’ai pas bougé depuis 6 mois. Mes réunions se font sur Zoom et Telegram ce qui nous permet de tester de nouveaux outils et d’élargir notre horizon. Ce qui était impensable hier, s’impose aujourd’hui comme une évidence. Nous sommes donc en effet, 5 ans dans le futur.

Juan, Travala étant dans le secteur du voyage, vous êtes ici la personne étant la plus impactée par cette crise. Certains concepts tels que celui de bulle de voyage semblent donner de nouvelles opportunités de business, qu’en pensez-vous ?

Juan Otero : En effet, les bulles de voyage, c’est-à-dire le fait de voyager entre pays n’étant pas touchés par la crise sanitaire, est un concept intéressant. Nous assistons également à une très forte augmentation du nombre de réservations d’hôtels au niveau national. Quand vous ne pouvez pas sortir de votre pays, il vous reste encore la solution de visiter celui-ci.

Quand vous donnez aux gens l’opportunité légale de voyager après une période de quarantaine via un service proposant des prix attractifs, la demande ne se fait pas attendre. Cette crise nous permet non seulement de décentraliser notre travail mais également d’identifier les prochaines opportunités de notre secteur. Nous améliorons constamment nos produits car même si nous avons assisté à une chute de près de 90% des revenus, celle-ci sera prochainement contrebalancée.

Jiho vous avez mise en place Binance.KR, lancé au début du Covid19. Quel impact cette crise a-t-elle eu sur le business en Corée du Sud ?

Jiho Kang : Il faut savoir qu’en Corée du Sud, la majorité de la population est concentrée dans la ville de Séoul. Bien que nous soyons un pays très connecté et technologique, il est de coutume lors d’un contrat de se retrouver en face à face dans la ville pour en négocier les clauses. Au-delà du business, dans de nombreux secteurs les citoyens doivent encore se rendre à des endroits spécifiques pour signer des documents. Les services bancaires les plus simples sont accessibles en ligne, mais la majorité requiert un rendez-vous dans une banque.

A titre personnel je devais contracter un prêt pour obtenir des liquidités et malgré le contexte actuel, je devais aller à une banque. Lorsque je suis arrivé, le personnel m’a demandé de m’asseoir et de patienter. J’ai attendu près de 2 heures en regardant des gens débordés courir à droite et à gauche pour obtenir des signatures. Un tel modèle n’est plus vivable aujourd’hui !

Les banques commencent à prendre conscience que dans l’idéal les gens préfèrent rester chez eux plutôt que d’avoir à se déplacer si cela est possible. Les entreprises coréennes doivent complètement repenser leur système et compte tenu du contexte, le faire le plus rapidement possible. Au lieu de repartir de zéro, ils devront s’inspirer d’applications et de technologies déjà existantes. De part son ancienneté et sa réputation, la blockchain s’impose comme une solution évidente et c’est là, la plus grosse opportunité pour notre secteur.

Kai, l’Indonésie a profondément été affectée par cette crise, avec la concentration de la population à Jakarta avez-vous constaté les mêmes phénomènes ?

KaiPang Xue Kai : Pour reprendre ce que disait Jiho, lorsque nous avons lancé Tokocrypto de nombreux services financiers étaient déjà mis en place. Au lieu de nous perdre en palabre sur les solutions à déployer, nous avons la liberté de nous concentrer uniquement sur les moyens d’atteindre notre communauté. Grâce au Covid19, quand je passe un appel je n’ai plus besoin de le planifier longtemps à l’avance. Les webinars permettent d’interagir rapidement et gratuitement avec des centaines de personnes. De par son trafic routier important, de nombreuses conférences blockchain ne se font pas à Jakarta. Maintenant que les gens sont enfermés avec cette soif d’apprendre et ces outils pour partager massivement leur savoir et leur vision, un tel obstacle n’a plus lieu d’être.

Pour terminer Justin Sun, quelles sont les prochaines étapes de vos produits ?  

Justin Sun : Concernant TRON, nous nous concentrons cette année sur la DeFi (décentralized finance). Nous travaillons dessus depuis l’année dernière et avons lancé le token JUST (JST) qui est un élément clef de l’écosystème DeFi de TRON. L’émission d’USDT sur la blockchain TRON  apporte une grande innovation pour nous, le stablecoin étant particulièrement apprécié par la communauté. Près de 400 000 utilisateurs utilisent celui-ci tous les jours sur notre réseau, ce qui représente près de 5 millions de transactions depuis son lancement. Cette utilisation n’en est qu’à ses débuts et s’annonce excitante pour le futur.

Conclusion

Si bien des entreprises sont mises à mal par la crise sanitaire, sociale et économique que nous traversons, le secteur de la blockchain semble au contraire en profiter. L’émergence de la DeFi et l’utilisation de plus en plus intensive de stablecoin, dessinent un nouveau futur économique où les banques pourraient sortir de l’équation. Et ce n’est pas Binance avec le lancement de ses 3 propres stablecoins cette année, (BUSD, BKRW, BIDR), respectivement adossés au Dollar américain, au Won sud-coréen et à la roupie indonésienne qui nous contredira.

Plus d’actions
Partagez

( Responsable Éditorial )

Président et Cofondateur de MinedHack et fervent défenseur de la Blockchain depuis 2017, je suis conscient que sans explications et vision de l’industrie son adoption n’aura jamais lieu. J’ose espérer en tant que Reporter et Rédacteur de CoinTribune aider à cette mission.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo