Le Texas ouvre ses portes aux mineurs chassés par la Chine

sam 16 Oct 2021 ▪ 18h00 ▪ 4 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Si la nature a horreur du vide, ce principe s’applique également à la cryptosphère. Contraints de quitter la Chine face aux nouvelles mesures restrictives du pays, les mineurs de bitcoin pourraient vite se trouver un nouveau point de chute. C’est ce que leur propose notamment l’État du Texas aux États-Unis qui met progressivement en place un cadre légal favorable aux cryptomonnaies. Il devra cependant faire face à la concurrence des États voisins qui entendent profiter eux aussi de la migration des mineurs.  

Un gouverneur et des lois pro-cryptos comme principaux atouts

Comme l’ont montré les derniers évènements en Chine, la pratique d’une activité cryptographique sur un territoire est subordonnée à l’avis favorable de ses autorités et sa compatibilité avec lois qui y sont en vigueur. Ces deux conditions essentielles semblent être désormais réunies au Texas pour le plus grand bonheur des mineurs de bitcoin. En effet, le gouverneur de l’État, Greg Abbot, et son gouvernement ont toujours ouvertement exprimé leur soutien aux cryptomonnaies. À cet effet, ils ont mis en place un cadre juridique suffisamment souple pour attirer des investisseurs de l’espace cryptographique. Deux projets de loi signés par le gouverneur Abbot illustrent bien la main tendue aux mineurs de cryptomonnaies.

La loi HB1516 a notamment permis de rendre les cryptomonnaies légales au Texas et ceci depuis le 1er septembre passé. Avec la loi HR 4474, l’État s’est doté d’un groupe de travail sur la technologie de la blockchain. Ces membres proviennent aussi bien du monde universitaire que de l’administration locale. Avec ces deux lois, l’utilisation des cryptomonnaies comme moyen de paiement est désormais reconnue légalement au Texas. De ce fait, toutes les structures bancaires de l’État sont désormais autorisées à détenir des cryptomonnaies et à effectuer des transactions avec celles-ci. L’arrivée des mineurs dans cet environnement serait donc la dernière étape à franchir par le Texas.

L’inattendu coup de main provenant de la Chine

Malgré les conditions favorables précédemment citées, le Texas était loin de représenter pour les mineurs une destination aussi attrayante que la Chine. Ce dernier possède en effet l’avantage d’offrir de faibles coûts énergétiques pour la pratique du minage de cryptomonnaies. Ce paramètre a d’ailleurs fait du pays la plaque tournante de l’activité depuis de nombreuses années. Contrairement au Texas, la Chine a changé son approche politique sur les cryptomonnaies entrainant la fuite des investisseurs du secteur.

En quête d’un nouveau territoire pour y délocaliser leurs activités, les mineurs chinois devraient considérer avec un grand intérêt l’alternative proposée par le Texas. Voyant l’opportunité de la grande migration en cours, ce dernier a décidé de combler son retard sur la Chine. Les autorités texanes mettent désormais en avant l’abondance d’un approvisionnement électrique à bas prix sur place. Elles ont été également imitées par leurs collègues de la Californie, la Floride et du Colorado.

Si les États américains multiplient les actions pour devenir les prochains pôles du minage de cryptomonnaies, il leur faudra aussi satisfaire la forte intensité de main-d’œuvre que cela implique. Toutefois, les investisseurs du secteur peuvent déjà se réjouir d’y trouver une législation favorable à leur activité.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.