The Sandbox se met au vert en annonçant son passage sur la sidechain Polygon

mar 10 Août 2021 ▪ 20h30 ▪ 6 min de lecture - par Erwan Gallo

Le jeu blockchain The Sandbox va réduire son empreinte carbone de plus de 99% en allant sur la sidechain Polygon, confirmant ainsi son engagement environnemental. Ce transfert est couplé à des partenariats avec des sociétés et associations de protection de l’environnement telles que Offsetra, Nori ou WeForest .  

Polygon, une alternative plus écologique 

The Sandbox vient d’annoncer son passage à la sidechain de Polygon. Le transfert est prévu pour cet été et utilisera jusqu’à 100x moins d’énergie que la blockchain Ethereum ! 

Pourquoi Polygon ? Car selon les estimations de The Sandbox, les blockchains Proof of Work, telles que Ethereum avant son passage en 2.0,  peuvent consommer un quota annuel de 35 à 140 TWh d’électricité, avec un prélèvement continu de 3 à 15 gigawatts (GW) d’électricité. À l’échelle réelle, 1 GW pourrait alimenter 300 000 foyers, allumer 110 millions de LED. 

Alors que Polygon en tant que blockchain Proof of Stake consomme environ 0,00079 TWh d’électricité par an, soit une consommation continue approximative de 0,00009 GW.

Grâce à cette intégration, la vitesse et la rentabilité du jeu vont s’améliorer massivement ! Car cette mis à jour va diminuer drastiquement la consommation énergétique de The Sandbox.

Voici quelques exemples : 

  • Le transfert d’un NFT d’un utilisateur à un autre équivaudra approximativement à l’envoi d’un mail
  • La vente de n’importe quel type de NFT consommera moins d’énergie qu’il n’en faut pour visionner un film de 2 heures
  • L’achat d’une parcelle de $LAND équivaudra désormais à 30 recherches sur Google
  • le mint de NFT sur Polygon générera moins de 1 % des émissions de carbone qu’elle produit actuellement sur la blockchain Ethereum standard.

Des crédits de compensation pour lutter contre l’impact du carbone

The Sandbox à également commencé l’acquisition de Crédit Carbone via des marketplace basées sur la blockchain telles que Nori ou Offsetra. Le but de celles-ci est d’offrir une possibilité de contrebalancer les émissions carbone tout en offrant une transparence sur cette compensation. 

« L’équipe de la Sandbox est attentive. Ils voient que ce n’est pas un jeu à somme nulle ; nous pouvons innover dans des technologies comme la blockchain et prendre soin de notre environnement. L’époque où les entreprises définissaient le succès uniquement par le résultat net est désormais dépassée ; nous devons considérer le double résultat : les profits et l’impact, comme le fait The Sandbox. »

Alexsandra Guerra, cofondatrice de Nori.com 

La société a calculé que son empreinte carbone associée aux NFT pour 2021 était équivalente à 350 tonnes de CO2 et a déjà acquis des crédits carbone dans ce sens. 

L’objectif de The Sandbox est d’établir la norme en matière de transparence et de meilleures pratiques dans le monde des NFT et d’encourager un discours sain sur les outils pouvant être utilisés pour réduire l’impact environnemental de l’utilisations des NFT et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi la société a acheté plus de 200 tonnes de compensations de CO2 auprès d’Offsetra 

200 000 kg de CO2 équivalent à :

  • 🍔 50 000 cheeseburgers
  • 🐄 90 vaches (émissions annuelles)
  • 🚙 500 000 miles de conduite (véhicule de tourisme moyen)
  • 💳 15 698 transactions Ethereum.

« Notre équipe de crypto natives est ravie d’aider The Sandbox à réduire ses émissions et à faire avancer la durabilité dans des métavers uniques comme les leurs. L’un des cofondateurs d’Offsetra, Damien Schuster, a été l’un des premiers acheteurs de LAND ! »

Andrew Bonneau, conseiller en marchés du carbone chez Offsetra.
Le certificat de The Sandbox auprès de Nori

Des terrains virtuels pour la restauration de forêts bien physiques  

The Sandbox a renouvelé sa collaboration avec WeForest, une organisation caritative de restauration des forêts avec laquelle elle s’était déjà associée en 2014 pour planter près de 9 000 arbres de Mangrove à Madagascar. La société s’est engagée à ce que pour chaque hectare de $LAND  acheté dans The Sandbox, 1 % des recettes soit versé à WeForest pour protéger et restaurer des forêts en Éthiopie, en Zambie et au Brésil. 

Le partenariat de The Sandbox x We Forest

Une Marketplace NFT en phase Alpha 

Entre-temps, la Sandbox a récemment lancé la version bêta de sa Marketplace NFT, permettant aux artistes de monétiser leurs NFT. La société s’est engagée à réduire le nombre de copies de NFT mintées tout en améliorant la fonctionnalité technique de la Marketplace.

Pour soutenir les artistes, il sera toujours possibles pour eux de créer des NFT en attendant la mise à jour vers Polygon.

« The Sandbox s’engage à construire un écosystème dynamique et respectueux de l’environnement tout en soutenant pleinement la propriété sécurisée pour les joueurs et les créateurs, en créant de nouveaux emplois et en offrant des opportunités économiques ». « En tant que pionnier dans l’espace de jeu blockchain, nous prenons des mesures pour atténuer la consommation d’énergie jusqu’à 99% dès maintenant, et nous continuerons à chercher des solutions techniques supplémentaires. »

Sébastien Borget, COO et cofondateur de The Sandbox

The Sandbox envisage également d’autres options en cours de développement si une solution technologique plus efficace devait faire son apparition. En attendant vous pouvez retrouver les différents partenariats et franchises exclusives dans ce métaverse bac à sable dès maintenant !

Erwan Gallo

Hello there ! Intéressé par l’univers des cryptos-actifs, je suis passé de simples présentations powerpoints à mes amis à la rédaction d’articles sur internet. L’univers des cryptos est tellement vaste qu’il me permet de lier plusieurs de mes passions alors pourquoi ne pas les partager avec vous ? “Cryptos toujours pareil ! Boom Boom dans les oreilles !” Satoshi Gesaffelstein

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.