NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Tor accepte ENFIN le Bitcoin, via Lightning Network

Tor Project, l’organisation à but non lucratif qui est à l’origine du réseau anonyme Tor, a annoncé désormais accepter les dons en Bitcoins (BTC) via le réseau Lightning. Cette annonce date du 19 novembre dernier. La Fondation a indiquait qu’elle accepterait désormais les dons via Lightning Network dans le cadre du Bitcoin Tuesday, une initiative de collecte de fonds dirigée par l’organisation caritative Crypto-for-Charity.

Un moyen simple et pratique pour faire un don

C’est via le portefeuille BottlePay que Tor recommande de faire les dons. Celui-ci permettra de rendre la transaction simple en faisant juste une recherche de Tor Project à l’intérieur et de procéder à l’envoi des fonds.

Cette méthode a le mérite d’éviter à l’utilisateur de copier/coller l’adresse pour procéder à la transaction. Lightning Network est un protocole de paiement se superposant sur le réseau Bitcoin et qui vise à accélérer les paiements et résoudre le problème d’évolutivité du réseau.

Un moyen de paiement qui prend également en charge les devises
traditionnelles

Le service permet également de faire des dons via un tweet. Le portefeuille offre ainsi la possibilité à ses utilisateurs de donner directement des bitcoins ou de convertir automatiquement en dollars des euros, des livres sterling, des dollars canadiens, de francs suisses et un peu plus de 15 autres devises.

Un réseau anonyme à l’usage controversé

Le réseau Tor reçoit principalement ses financements des agences gouvernementales américaines depuis que sa technologie de base, le routage Oignons, a été financé pour la première fois par la U.S Office of Naval Research en 1995. Malgré ce soutien financier des organisations gouvernementales, cette technologie est largement utilisée dans le Dark Web pour des projets illicites.

Le réseau est également largement utilisé par des dissidents politiques vivant dans des pays aux régimes oppressifs et par des lanceurs d’alerte cherchant à dénoncer de manière anonyme des actes répréhensibles. C’est le cas par exemple de WikiLeaks. Dans la mesure où le réseau Tor garantit la confidentialité des communications sur le web de même que les transactions utilisant les cryptomonnaies, les utilisateurs voient en ce canal un moyen sûr et le plébiscitent.

On notera que paradoxalement, les utilisateurs de ce réseau sont très souvent les cibles des hackers malveillants. Selon un article publié à la mi-octobre sur Cointelegraph, ESET, un éditeur d’antivirus, a découvert une version du navigateur Tor capable de voler les bitcoins des acheteurs sur le Darknet (une variante du Dark Web utilisée par des réseaux de trafics illicites).

Plus d’actions
Partagez

( Rédacteur )

Ayant évoluer dans l’univers du jeu video pendant près de 5 ans, je suis un vrai Geek et c’est tout naturellement que je me suis tourné vers le monde des cryptos.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo