Le site Italien qui vous paye en crypto pour regarder du porno

jeu 28 Mai 2020 ▪ 8h00 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

Une Jessie Volt ou une Abella Danger pour promouvoir les cryptomonnaies : le côté sexy des cryptos qui transformeront mieux que le meilleur des sommets blockchain de nombreux hommes en cryptophiles convaincu. L’industrie pornographique n’échappe pas à la vague de la tokenisation : les transactions cryptos signées X, sont en train de résoudre l’un des problèmes classiques du secteur.

De la crypto porno

Le projet Pornvisory prévoit l’utilisation des cryptomonnaies dans l’industrie pornographique. Sa conceptrice, Veronica Noschese, considère qu’il existe une synergie naturelle entre la pornographie et les cryptomonnaies : en effet, il s’agit d’une industrie où l’anonymat est un facteur essentiel, pour la protection des utilisateurs dans la gestion de leurs transactions financières.

Perso, je ne vois que des yeux de chouette…

Noschese prend l’exemple de Pornhub exclu par PayPal et, qui avait alors dû adopter des moyens de paiement alternatifs comme Verge (XVG).

Au mois de janvier 2020, Pornhub avait également ajouté le Tether (USDT) à ses options de paiement.

Les dessous de Pornvisory

Noschese explique que le projet puise son inspiration dans Brave et les Basic Attention Tokens (BAT) : en effet, le navigateur Braverecommandée par Binance– rémunère ses utilisateurs, qui visualisent certains contenus publicitaires en leur distribution des BAT.

Pornvisory procèdera d’une manière analogue, en rémunérant les utilisateurs de la plateforme, en tokens PVY.

Le projet dispose à ce stade de suffisamment de fonds propres pour son lancement mais, sa fondatrice envisage de faire appel à des investisseurs une fois celui-ci sur les rails : contrairement aux promoteurs de la plupart des projets cryptos, Noschese n’envisage donc pas de recourir à une ICO.

En revanche, Pornvisory procèdera à une distribution de tokens dans le cadre de sa stratégie marketing.

Noschese, qui travaille depuis de nombreuses années dans le secteur du marketing de l’industrie pornographique, dispose de nombreux contacts lui permettant d’envisager de futurs partenariats pour le développement du projet.

La société basée en Suisse, Deepit, a la charge de l’aspect blockchain de PornVisory : son CEO, Mauro Baeli, estime que ce projet dispose d’un potentiel à exploiter.

Qui a dit que les cryptomonnaies n’avaient aucune utilité dans le monde réel – on a même concilié l’utile et l’agréable ? Si les géants des jeux vidéo comme Ubisoft ou ATARI ont un rôle majeur à jouer dans l’adoption des cryptos, l’industrie pornographique amusera les adultes tout en leur faisant découvrir les vertus des cryptomonnaies. Et sinon, vous pouvez toujours aller collectionner des cartes de foot.

Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.