Blockchain, bitcoin (BTC) et autres cryptomonnaies : Un mariage possible avec l’immobilier ?

jeu 02 Déc 2021 ▪ 21h30 ▪ 4 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

Fin octobre, nous avons accordé quelques linges sur le succès d’une transaction immobilière relative à des maisons luxueuses dans l’île de Madère au Portugal. Les deux mondes, loin d’être contradictoires, commencent à nouer des liens intimes au point d’afficher une complémentarité indéniable. Petit tour d’horizon.

Une petite révision s’impose

Avant de commencer cet exposé, il y a lieu de corriger les quelques fausses appréhensions sur la blockchain. D’abord, que ceux qui pensent que la blockchain est un outil comme Internet se détrompent : elle est le protocole TCP/IP sur la base duquel on a construit Internet.

Vous comprendrez mieux la blockchain en la considérant comme une technologie ou un support sur lequel ont été créés les smart contrats, les plateformes d’exchange et aussi le fameux bitcoin (BTC) de Satoshi Nakamoto ainsi que les autres devises crypto.

L’esprit de décentralisation est juste derrière la blockchain. La sécurité et la confiance dans les échanges peer-to-peer en sont les principaux atouts vu qu’elle fonctionne à la manière d’un registre. Ainsi, toutes les informations qui y sont émises, même les actes de propriété et les signatures électroniques, feront l’objet de copies multiples entre un grand nombre d’ordinateurs.

De la sorte, un grand nombre d’utilisateurs de la blockchain deviendront détenteurs de l’information sur une transaction immobilière. Impossible, par la suite, de falsifier ni de truquer un tel mouvement validé par des milliers de gardiens de l’information répartis de part et d’autre le monde.

Quid de l’apport de la blockchain dans l’immobilier ?

L’intégration de la technologie blockchain dans ce secteur promet quelques atouts comme :

– une meilleure exploitation de données 

Comme la blockchain est une technologie peer-to-peer, elle forme une très grande base de données. Du coup, c’est un vrai trésor d’informations cruciales pour les acteurs du secteur de l’immobilier en quête des prix du m² dans une région quelconque ou de l’historique des transactions dans une ville.

– une meilleure gestion du parc immobilier

La grande capacité de stockage de la blockchain favorise l’enregistrement de données de types entrées et sorties d’un locataire dans un local donné, et pourra même aller jusqu’à autoriser les votes des AG de copropriété.

– des frais réduits pour une transaction

La possibilité de compiler les étapes clés d’une vente de patrimoine immobilier dans une seule et unique plateforme est une possibilité autorisée par la blockchain. Ainsi, finies les pratiques incluant l’intervention de toutes sortes d’acteurs qui nous coûtent jusqu’à 10 % du prix d’achat d’un bien.

– un meilleur accès à la propriété

Avec les actifs numériques qui lui sont associés, la blockchain a aussi le droit de développer un concept de type inscription des actifs physiques en tant que biens numériques. Certaines offres optimisent entre autres l’accès à une propriété par un individu en manque de solvabilité.

Quant à l’idée de rayer les notaires de la sphère immobilière par la blockchain, elle n’est pas pour le moment à l’ordre du jour de la communauté. D’ailleurs, ses promoteurs ne comptent pas développer un caractère cannibale à cette technologie. Au contraire, c’est la complémentarité qui sera privilégiée. Et par la même occasion, le mariage parfait entre blockchain et immobilier.

Sources : Lemoniteur.fr et Immo2.pro

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.