Propy (PRO), ELYSIA (EL), IMO (IMO), Alt.Estate Token (ALT), Rentberry (BERRY) : Top 5 des cryptos de l’immobilier

jeu 30 Déc 2021 ▪ 9h00 ▪ 7 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

Après l’apparition du bitcoin (BTC) à la fin des années 2000, plusieurs cryptomonnaies ont pris le relais au point d’intégrer plusieurs secteurs comme l’immobilier. Cette intégration progressive d’actifs numériques dans les transactions immobilières inclut le développement d’outils technologiques stimulant la conservation et la transmission de données. Dans ce billet, nous vous livrerons une sélection des 5 premières devises frôlant la tête de liste du secteur de l’immobilier.

1- Propy (PRO)

L’idée de lancement d’une cryptomonnaie de norme ECR20 axé sur l’immobilier répondant au nom de Propy Utility Token venait de Natalia Karayaneva et de Denitza Tyufekchieva. Mues par la volonté de dépasser les obstacles liés à la propriété immobilière, ces deux femmes expérimentées veulent à tout prix révolutionner le secteur. Pour cela, elles voulaient à tout prix pousser les agents immobiliers à s’approprier la technologie et mettaient au point un dispositif propice à l’automatisation du processus de vente de biens immobiliers.

Si Propy occupe présentement la première place de ce top 5, c’est parce qu’il arrive à suggérer des outils le management des offres du côté des agents et courtiers. Lesquels facilitent l’acceptation, le refus ou le rejet des offres via une interface, la réception de notifications instantanées par SMS ou e-mail de nouvelles propositions, etc. Pour ce qui est des transactions, Propy autorise une gestion optimisée des transactions, des documents (smart contracts), etc. À noter que cette devise, appuyée par des personnalités issues du Silicon Valley comme Michael Arrington (TechCrunch), Daniel Kottke (Apple), a été développée sur la blockchain Ethereum.

2- ELYSIA (EL)

La mission d’ELYSIA consiste en la numérisation de la propriété immobilière en vue de la fourniture d’un accès direct, par un grand nombre de clients, aux marchés secondaires. En tant qu’organisation autonome décentralisée (DAO), elle privilégie la technologie et les incitations aux transformations numériques des actifs immobiliers sur la base de la blockchain Ethereum. D’où la possibilité, pour les acteurs du marché, d’émettre, de distribuer, d’établir des tarifs ou encore de faire des échanges d’actifs immobiliers numérisés.

Ces caractéristiques de DAO accordent à ELYSIA le pouvoir de générer des smart contracts et des applications décentralisées (DApp). Parmi elles figure ELYFI, un protocole décentralisé reliant les deux marchés de capitaux réels (fiat) et numériques (cryptomonnaie). À noter que les promoteurs d’ELYSIA ne refusent aucune forme de participation au développement dudit projet et que la publication de la version officielle d’un contrat doit être précédée d’une série de tests et de vérifications.

3- IMO (IMO)

C’est aux particuliers que les promoteurs du projet IMO se tournent. Ils leur offrent en effet un moyen simple, moderne et intuitif pour réussir des investissements dans l’immobilier. En interne, l’entreprise a opté pour une automatisation de la perception des revenus locatifs sur les biens immobiliers (résidences et locaux commerciaux) qu’elle détient. La somme ainsi perçue sera réinjectée sous forme d’achat de token IMO dans son écosystème. Par conséquent, toute personne détenant le même jeton sera exempte d’obligation d’apport de fonds propres ni d’entretien d’un bien immobilier.

Une équipe jeune et très motivée, soutenue par des experts en immobilier et en cryptomonnaie, propulse la machine IMO. Ambitionnant de surfer efficacement sur la vague blockchain, ses développeurs ont été séduits par l’absence d’entité intermédiaire centrale pour le stockage et la transmission d’informations. Durant la phase de conception de ce crypto, il a été décidé que le nombre de jetons maximal sera de 20 millions pour IMO. Et au jour de la rédaction de cet article, le prix d’acquisition d’une unité est de 0,085 USD. Le nombre de tokens brûlés a, quant à lui, dépassé les 321 000 ce même jour.

4- Alt.Estate Token (ALT)

Alt.Estate se présente comme une société de technologie financière d’où émaneront un protocole de tokenisation immobilière et une plateforme d’achat et d’échange d’actifs immobiliers numériques fractionnés. Une aubaine pour les investisseurs et les promoteurs immobiliers qui espèrent profiter de ce dispositif financier couplé à un effet de levier 10x, une technologie avancée et un soutien communautaire solide. Notez qu’Alt.Estate a déjà avancé un prototype fonctionnel adapté à 3 appartements déjà tokenisés dans des zones géographiques clés de l’Europe, des États-Unis et du Japon.

Rien qu’en 2020, Alt.Estate a enregistré environ 400 millions de dollars de chiffre d’affaires. Alors que son principal objectif est de bouleverser les quelque 270 000 milliards de dollars de volume que représente le marché de l’immobilier. Grâce à une équipe expérimentée et des conseillers de grande renommée, l’entreprise s’est vue offerte la note AAA+ de Tokenator et d’excellentes notes d’ICObench et d’ICObazar, etc. En ce qui concerne l’offre totale d’ALT sur le marché, un total de plus d’un million de pièces a été proposé par Alt.Estate.

5- Rentberry (BERRY)

C’est en levant un fond de 4 millions de dollar que l’entreprise américaine Rentberry a pu devenir ce qu’elle est aujourd’hui. À l’heure actuelle, elle compte à son actif plus de 120 000 utilisateurs et 224 000 propriétés sur sa plateforme blockchain. Et puisque les chiffres importent beaucoup dans la description de ce genre d’entreprise, il convient de citer l’existence d’une trentaine de personnes dévouées travaillant pour Rentberry et un cumul de 450 années d’expérience probantes.

De quoi justifier tout projet d’investissement dans cette plateforme de location transparente et sécurisée de logement favorisant la relation entre les locataires et les propriétaires. Une fois dedans, vous verrez que Rentberry met à la disposition de ses usagers divers outils d’une efficacité inouïe pour rationaliser votre expérience en matière de location, de soumission de demandes et d’émission de rapports de crédits ou d’offres personnalisés. Comme à l’accoutumée, tout projet inscrit dans la blockchain est à même de proposer des possibilités d’apposer des signatures électroniques sur des contrats de location.

Les cryptomonnaies disposent d’un atout considérable que d’autres actifs ne pourront jamais posséder : une valeur universelle, un mécanisme sécurisé, une rapidité, etc. Elles pourront aussi présenter des inconvénients comme la volatilité, la pluralité incontrôlée ou encore l’absence de cadre légale. N’empêche que les initiateurs de projets inscrits dans le vaste monde de l’immobilier trouvent de l’intérêt à tester de nouveaux outils et formules adaptés aux besoins du marché contemporain et celui de demain. Au vu de la vitesse adoptée par certains acteurs du milieu, un retour à la case départ est inconcevable.

Source : CoinGecko

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.