E-naira: impact sur le commerce transfrontalier et l'efficacité fiscale du Nigeria

lun 11 Oct 2021 ▪ 11h00 ▪ 3 min de lecture - par Thomas Poirier

La Banque centrale du Nigeria a trouvé quelques autres effets positifs de l’introduction de l’e-naira. Les représentants de l’institution financière sont convaincus qu’avec l’aide de la monnaie numérique nationale, il sera possible d’améliorer le commerce transfrontalier et l’efficacité fiscale.

Développement rapide des technologies financières

Selon Leadership, la Banque centrale du Nigeria (CBN) a fait une déclaration soulignant les nouvelles capacités de l’e-naira, dont le développement a été en cours pendant cinq dernières années. 

Les représentants de la CBN ont déclaré que l’incitation au lancement rapide de la monnaie numérique nationale devrait servir d’amélioration supposée de l’efficacité fiscale. En outre, l’e-naira permettra d’améliorer le commerce transfrontalier dans le cadre de la mise en œuvre de la zone de libre-échange du continent africain (AfCFTA). Auparavant, le principal avantage était l’augmentation de l’accessibilité financière pour la population.

Le chef du département de la politique monétaire, Hassan Mahmoud,a commenté:

«La tendance dans le système nigérian conduit à la réglementation du jeu numérique dans le domaine de la technologie financière». 

Il a détaillé les motivations du lancement de la monnaie numérique, rappelant que lorsque CBN sera associée à la société de technologie financière internationale Bitt Inc en lançant l’e-naira, les services de transfert d’argent seront les plus rapides, les moins chers et les plus abordables.

Mahmoud a ajouté que le domaine de la technologie financière se développe très rapidement au Nigeria et qu’à ce jour, environ 250 entreprises y participent.

Amélioration de la sécurité financière

Selon Hassan Mahmoud, la monnaie numérique de CBN représentera un actif sans intérêt. Les clients auront plusieurs limites pour effectuer des transactions. Ce sera une nouvelle étape dans la structure à plusieurs niveaux de lutte contre le blanchiment d’argent.

Le chef du département de la politique monétaire a souligné que les principes de connaissance du client (KYC/AML) seraient introduits. Grâce à eux, les institutions financières auront accès à des informations sur les personnes qui n’ont pas utilisé les services bancaires auparavant. Maintenant, ils devront passer une vérification d’identité et fournir des numéros de téléphone valides. Pour cette catégorie de citoyens, les transactions quotidiennes seront limitées à 50,000 nairas (environ 120 dollars).

Nous suivrons l’évolution de la situation au Nigeria. Ceci est particulièrement intéressant dans le contexte du fait que le pays n’a jamais lancé sa propre monnaie électronique, bien que la date ait été prévue à l’avance pour le 1er octobre.

A
A
Thomas Poirier

Je suis sûr que la blockchain et les cryptomonnaies représentent le futur, et je veux faire passer cette idée à tout le monde car plus il y aura de monde à croire aux cryptomonnaies, plus vite le futur arrivera.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 61 160,38 $ 4.61%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 4 214,13 $ 7.42%
DEFI (DEFIPERP) 13 036,80 $ 5.06%
MARKETS (ACWI) 105,45 $ 0.73%
GOLD (XAUUSD) 1 801,53 $ 0.28%
TECH (NDX) 15 749,77 $ 0.97%
CURRENCIES (EURUSD) 1,17 $ 0.74%
CURRENCIES (EURGBP) 0,847480 £ 0.42%
CRUDEOIL (USOIL) 82,49 $ 0.55%
IMM. US (REIT) 2 745,85 $ 0.72%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email