A
A

Polymarket condamné à payer une amende de 1,4 million de dollars à la CFTC

mer 05 Jan 2022 ▪ 19h30 ▪ 4 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Polymarket, le marché de prédiction basé sur la cryptomonnaie, vient d’être épinglé par les autorités de la Commodity Futures Trading Commission (CFTC). Ces dernières lui reprochent le fait d’avoir offert des contrats d’options binaires sans y être officiellement autorisé. En conséquence, le site web devra payer une amende de 1,4 million de dollars pour son infraction. Les détails dans la suite.

Gavel with dollars and cents

Un défaut d’enregistrement qui expose les investisseurs

Polymarket permet à ses utilisateurs de faire de simples paris par oui ou par non avec des cryptomonnaies sur un certain nombre de sujets différents. Il s’agit notamment de savoir si l’inflation annuelle aux États-Unis sera de 7 % ou plus en décembre 2021 ou si Donald Trump sera le candidat républicain à la présidence en 2024. D’après la CFTC, l’ensemble de ces contrats d’option binaire événementielle ont été émis sans que Polymarket ait obtenu la désignation en tant que marché contractuel désigné (DCM). En d’autres termes, le site web aurait permis à ses utilisateurs de faire des paris sans être enregistré.

Directeur intérimaire de l’application de la loi à la CFTC, Vincent McGonagle a déclaré que cet enregistrement était indispensable pour garantir la protection des investisseurs. « Tous les marchés de produits dérivés doivent fonctionner dans les limites de la loi, quelle que soit la technologie utilisée, et en particulier y compris ceux de l’espace dit de la finance décentralisée ou DeFi. Les participants au marché devraient s’engager de manière proactive avec la CFTC pour s’assurer que nos marchés restent robustes, transparents, et offrent aux clients la protection prévue par nos règlements », a-t-il précisé.

Une infraction qui dure depuis juin 2020

D’après les investigations de la CFTC, Polymarket offrait illégalement des options binaires basées sur des événements depuis juin 2020. Le régulateur précise d’ailleurs que le site de prédiction avait proposé 900 marchés événementiels différents depuis son lancement et que les options binaires constituent des swaps sous la juridiction de la CFTC. Celles-ci ne peuvent alors être proposées que sur une bourse enregistrée, ce qui n’est pas le cas de Polymarket. Ce dernier est désormais prié de cesser d’offrir l’accès aux marchés incriminés d’ici le 14 janvier et de payer 1,4 million de dollars en guise d’amende à la CFTC.

Polymarket s’en sort plutôt bien compte tenu des faits qui lui sont reprochés dans cette affaire. La CFTC s’est en effet illustrée par le passé en s’en prenant durement aux sociétés de la cryptosphère qui ne respectent pas la réglementation américaine. Tether en avait d’ailleurs fait les frais en octobre dernier en écopant d’une amende de 41 millions de dollars de la part du régulateur.

Source : Decrypt

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !