A
A

« Run With Bitcoin » : Paco De La India alimente son tour du monde avec du bitcoin (BTC)

mer 23 Mar 2022 ▪ 18h30 ▪ 6 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

Bitcoins en poche, Paco De La India s’attribue comme mission un tour du monde en 400 jours. Dans le cadre du « Run With Bitcoin », il compte parcourir 40 pays sans avoir à utiliser de fiat. En ce moment, il se trouve à Nairobi (Kenya), la 8e destination sur sa liste. Que 32 pays à parcourir, force à toi Paco !

run with bitcion paco de la india

Une autre manière de démocratiser le bitcoin (BTC)

Paco De La India avoue s’être inspiré de Nellie Bly, un contemporain de Joseph Pulitzer, pour ce tour du monde en 400 jours. Pour piqûre de rappel, Nellie Bly a parcouru le monde en seulement 72 jours, 6 heures, 11 minutes, et 14 secondes. Un record établi entre 1889 et 1890.

Le jeune indien ne cache pas non plus que sa vision du monde était impactée par la lecture d’un livre sur le bitcoin. Il s’agit de l’opus de Saifedean Ammous intitulé « The Bitcoin Standard ». D’où le choix du nom de sa tournée : « Run With Bitcoin ».

Mais il faut noter également que Run With Bitcoin n’est pas l’apanage de Paco. Car c’est aussi un concept partagé avec des pro-bitcoin répartis dans les 4 coins de la Planète. En quelque sorte, ce sont les garants du succès de cette tournée mondiale avec un financement à base de BTC.

Ainsi, Paco De La India aura la facilité de payer sa nourriture, son transport, son hébergement, etc. avec du bitcoin.

Ce globe-trotter entend démocratiser la reine des cryptomonnaies par cette série de voyages. Les 8 pays qu’il a parcourus jusqu’à présent semblent déjà avancés en matière d’adoption de cet actif cryptographique.

Beaucoup sont étonnés du fait qu’il ait pu s’offrir une carte SIM via des transactions à base de bitcoins sur le réseau Lightning. Pour rester informés de son parcours aventureux, vous pouvez vous abonner sur sa chaîne YouTube.

Run With Bitcoin, pas tout le temps le tapis rouge

Durant son parcours Run With Bitcoin, Paco avoue avoir rencontré des difficultés. D’abord, il a dû faire face à des fermetures d’établissement acceptant le BTC pour l’achat de nourriture et autres articles. Des fois, ils se confrontent aussi à des escrocs, étant étiqueté comme touriste Bitcoin plein aux as.

Heureusement au Kenya, il a pu rencontrer des gens sympathiques qui lui ont soufflé des astuces pour trouver des applications escrow P2P. Ces derniers étant favorables à l’échange de bitcoins contre des shillings kenyans. Benkiko et Localbitcoins en font partie.

Sinon, il convient de préciser que Run With Bitcoin bénéficie des soutiens financiers de plusieurs globe-trotters amateurs de bitcoin. La majorité des dons obtenus provient la communauté mondiale du Bitcoin, via Bitrefill. Par ailleurs, il a pu obtenir de l’aide de personnes rencontrées sur le terrain en matière de nourriture, d’hébergement, de transport…

Notons également que Paco De La India n’est pas du genre à affectionner le luxe. Il dort généralement sur le canapé, prend le bus pour se déplacer, utilise un téléphone Android fissuré, etc.

Paco jouit d’un accueil chaleureux au Kenya

Une pratique privilégiant la communication face-à-face

Dans sa tentative de vulgarisation du bitcoin (BTC), via la tournée Run With Bitcoin, Paco a choisi de s’adresser directement aux gens. Ses séances d’information se déroulent comme suit : il s’adresse à un inconnu et lui demande de télécharger un non-custodial wallet Lightning. Et après, il lui fait l’envoi d’une petite quantité de bitcoins et lui montre comment le convertir en fiat. Il ne manque pas de leur conseiller un achat direct sur Bitrefill ou Blue Wallet. Et n’hésite pas non plus à leur expliquer l’importance de clés privées, sans oublier de mentionner les frais minimes pour l’envoi de bitcoins via un lightning wallet.

En continuant de la sorte, Paco impactera beaucoup de gens assoiffés de liberté financière. Il fera connaître au monde le Bitcoin et sa facilité d’utilisation. Un jour, au Cambodge, il a pu émerveiller un vrai mineur à qui il a fait don de quelques fractions de bitcoin.

Lecture de « The Bitcoin Standard » et de « The Fiat Standard » aidant, il a conclu que les gens devraient abandonner l’achat de bitcoins à des fins spéculatives. Or, sur sa route, il a rencontré beaucoup d’investisseurs très à cheval sur cette pratique. Pour lui, l’achat et le HODL suffisent amplement.

Run With Bitcoin, le bilan provisoire de Paco

Question adoption des cryptomonnaies, Paco affirme que l’Inde et les Émirats arabes unis figurent parmi les pays les plus avancés. Bien que la Thaïlande est légèrement en dessous d’eux, force est de constater que l’environnement y est propice.

Le Qatar se trouve également sur la bonne voie, vu qu’il compte ajouter des réglementations pour le bitcoin dans le cadre de la prochaine Coupe du monde de foot. Le Cambodge et le Sri Lanka non plus ne sont pas en reste : l’adoption du bitcoin semble propulsée par l’hyperinflation qui y sévit.

Maintenant qu’il est en Afrique, Paco pense frapper encore plus fort dans le cadre de son Run With Bitcoin. Sûrement les Africains attendent de lui la réalisation ou bien la promotion d’une conférence africaine sur le bitcoin.

Source : Forbes

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA avatar
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !