NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

La Banque Centrale des Philippines se lance dans les Cryptomonnaies

Après la Chine, les USA mais aussi la France, l’idée d’une CBDC (Central Bank Digital Currency) commence à germer aux Philippines du côté de la Banque Centrale locale. Comme c’est le cas pour les autres pays, l’institution compte sur ce projet pour booster l’économie et améliorer ses services, notamment en temps de crise. Elle a donc décidé d’étudier la faisabilité de sa propre monnaie numérique en explorant les impacts sur le marché. Il est d’ailleurs attendu qu’un tel projet favorise la mise en œuvre de nouvelles politiques monétaires dans le pays. Explications.

Réduire l’utilisation de la monnaie fiduciaire et améliorer la fourniture de services financiers

Il s’agit sans aucun doute du principal objectif derrière la démarche de la banque centrale des Philippines. L’important rôle joué par les cryptomonnaies lors de la pandémie du covid-19 couplé aux déboires actuels du fiat avait déjà donné le ton pour ce virage vers la CBDC.

Gouverneur de la banque centrale des Philippines, Benjamin Diokno a déclaré qu’une monnaie numérique permettrait également d’élargir la portée et de réduire les coûts des services financiers. Il a aussi admis que la monnaie numérique allait améliorer la manière dont la banque centrale fournit ses services aux citoyens.

Par ailleurs, l’étude menée dans ce sens par l’institution comprend une discussion approfondie sur des questions telles que la stabilité des prix et les obstacles juridiques. M. Diokno a ensuite déclaré que la banque centrale évaluerait également l’impact sur le marché national actuel des cryptomonnaies, mais aussi sur le système financier en général.

Un processus qui devrait prendre du temps

Avec un total de 16 exchanges qui exercent sur le territoire, Les Philippines disposent déjà d’un environnement familier à l’utilisation et au commerce des cryptomonnaies. Cela a notamment été rendu possible grâce à l’adoption d’une réglementation ouverte et flexible des actifs numériques dans le pays.

Malgré cette présence, il n’existe pour l’heure aucun accord formel avec des institutions locales ou étrangères pour collaborer sur une monnaie numérique soutenue par la banque centrale. M. Diokno a néanmoins déclaré que l’avènement de cette monnaie découlerait d’un processus continu de partage des connaissances et de communication étroite avec d’autres autorités monétaires.

En attendant la concrétisation de ce projet, le pays a déjà lancé une plateforme de distribution d’obligations émises par le gouvernement grâce à la technologie de la blockchain. Dans cette course folle à la CBDC, qui sera la première Banque Centrale à annoncer sa monnaie prête ? La France avec Forge et Tezos ? Affaire à suive !

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo