JEU CONCOURS : GAGNEZ UNE PS5, PLUS VOUS AVEZ DE POINTS PLUS VOUS AVEZ DE CHANCE DE GAGNER, CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

La banque russe Sberbank va lancer son propre token, le Sbercoin

Août 2020, le directeur des transactions de la Sberbank indique que la banque envisageait de lancer son propre stablecoin adossé au rouble.

Les choses se précisent, la Sberbank devrait concrétiser son projet en 2021 en collaborant avec des partenaires étrangers.

La crypto comme terrain d’entente des banques russe et américaine

Le président russe, Vladimir Poutine, avait officiellement signé le projet de loi On Digital Financial Assets (DFA) en juillet 2020.

Cette loi devrait entrer en vigueur en 2021 alors qu’un autre projet de loi baptisé On Digital Asset (DA) serait déjà en préparation.

C’est dans ce contexte que la plus grande banque du pays, Sberbank, prévoit de lancer une plateforme blockchain de trading et par la même occasion, de créer son propre token, le Sbercoin.

Selon un article publié le 30 novembre 2020 par le quotidien économique russe RBC, le passage de Sberbank à la crypto devrait débuter en 2021.

Le CEO et président de Sberbank, Herman Gref, avait expliqué que la banque collaborerait avec JPMorgan Chase et d’autres partenaires étrangers pour tester cette plateforme.

Les cryptos en eaux (t)roubles

Avec près de 96 millions de clients, Sberbank dont l’actionnaire majoritaire est la banque centrale du pays, est l’acteur le plus important du secteur.

Des spéculations faisant état auparavant de la possibilité de l’émission par la banque d’Etat de ses propres stablecoins.

Le DFA avait été critiqué sur de nombreux points, notamment sur l’imprécision de la définition de certains termes-clés et les restrictions imposées sur l’utilisation des cryptomonnaies, sans pour autant s’opposer aux stablecoins garantis par le rouble.

Certains considèrent que cela pourrait avoir un rapport avec le fait que la banque centrale cherche à numériser sa monnaie.

Sberbank s’intéresse au secteur crypto depuis plusieurs années et avait procédé à l’acquisition de 5000 DAB capables de miner des cryptomonnaies.

Le gouvernement russe a interdit à ses résidents l’usage de cryptomonnaies pour effectuer des paiements à partir du 1er janvier 2021. Seuls les stablecoins adossés au rouble semblent être tolérés. La Russie mène actuellement une guerre contre l’anonymat de 10 millions de wallets. Les banques russes seraient donc là pour servir la monnaie nationale – Vladimir Poutine invoquera certainement des raisons patriotiques pour justifier les mesures liberticides mises en place, les plus crédules applaudiront. La Chine qui n’est pourtant pas connu pour être la championne dans le respect des libertés individuelles, a une attitude plus flexible à l’égard des cryptomonnaies et ce, malgré le lancement imminent de sa crypto-yuan.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo