NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Le Crypto-Dollar des Sables sortira dans quelques semaines au Bahamas

On n’a pas attendu les cryptomonnaies pour avoir une monnaie virtuelle : les cartes bancaires faisaient déjà le job. Lorsque les Banques Centrales veulent remplacer la monnaie fiat physique par un « truc » virtuel, sans que celui-ci ne repose sur une blockchain décentralisée, on abuse clairement lorsqu’on parle de « cryptomonnaies » nationales. Mais il parait que c’est à la mode !

Une crypto les pieds dans le sable

La Chine se fera-t-elle coiffer au poteau par les Bahamas ? Ces derniers sont bien partis pour être le premier pays à sortir une cryptomonnaie nationale, le Sand Dollar, qui devrait être lancé dans le courant de ce mois de septembre 2020.

Les autorités considèrent que ce nouveau moyen de paiement devrait faciliter les transferts et les paiements, en particulier dans les îlots isolés, qui jouent pourtant un rôle majeur dans l’économie du tourisme.

Selon le responsable eSolutions au sein de la Banque Centrale des Bahamas, Chaozhen Chen, l’un des objectifs liés à la création du Sand Dollar est de favoriser l’inclusion financière sur tout l’archipel. Une grande majorité des citoyens n’y ont pas accès aux infrastructures bancaires.

La Banque Centrale des Bahamas avait annoncé le projet de création de sa CBDC en juin 2018, après avoir noté que plusieurs banques commerciales réduisaient leurs effectifs ou se retiraient des communautés.

Un projet pilote avait été testé sur les îles d’Exuma et d’Abaco, qui comptent respectivement 7 314 et 17 224 habitants.

On change la forme, on garde le fond

Chaozhen Chen souligne que les règlementations qui s’appliquent au dollar bahaméen s’appliqueront au CBDC, notamment en ce qui concerne les procédures KYC et AML.

Le Sand Dollar sera émis au fur et à mesure de l’augmentation de la demande, tandis que le dollar bahaméen sera progressivement retiré de la circulation.

Chaque Sand Dollar sera rattaché au dollar bahaméen, qui est lui-même rattaché au dollar américain.

48 000 Sand Dollars seulement ont été émis dans le cadre du projet pilote, qui est malgré tout considéré comme un succès.

On virtualise les fiats mais, on ne change rien quant à son fonctionnement : les citoyens peu éduqués à la philosophie même de la blockchain et des cryptomonnaies, n’y verront que du feu. Un pays pourrait même avoir l’idée de sortir sa crypto nationale en le baptisant Bitcoin machin truc, ce serait un coup marketing de génie. Un gouvernement qui accepterait de lancer une « vraie » crypto d’Etat, accepterait de lâcher prise, même si c’est juste en partie, sur le contrôle de la valeur de sa monnaie. Un gouvernement qui accepte de se plier aux lois du marché, après avoir été habitué à faire la loi sur les marchés : vous en connaissez-vous ?

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo