A
A

L’Europe se donne jusqu’à janvier 2021 pour se décider sur un euro digital

mer 18 Nov 2020 ▪ 10h18 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

La Chine est peut-être sur le point de lancer son yuan digital, l’Europe elle pourrait ne décider de sa participation ou non dans la course aux CBDC qu’en janvier 2021.

L’Europe et ses alliés prennent leur temps dans la planification, la conception de leurs CBDC. Facebook et la Chine seraient de mauvais exemples qu’il faudrait éviter de suivre.

Le temps de la réflexion

La présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde, a indiqué qu’une décision sur la création d’un euro digital pourrait être prise début 2021.

Elle avait expliqué le 12 novembre 2020 lors d’une conférence en ligne, que l’instauration d’une CBDC n’était pas une course contre la montre et que la BCE ne tenait pas à être la première institution à mettre une monnaie numérique en circulation.

Les résultats d’une consultation lancée en octobre 2020 auprès des pays membres devraient toutefois sortir en janvier 2021.

Lagarde a déclaré que selon ses premières impressions, la BCE pourrait bien aller dans la direction d’une CBDC.

Chine vs pays occidentaux : le lièvre et la tortue des CBDC ?

Christine Lagarde a pris l’exemple de Libra () et celui du yuan digital pour expliquer les raisons pour lesquelles la BCE ne pouvait se précipiter dans le lancement d’une CBDC

Selon elle, la conception du projet pourrait prendre 2, 3 ou 4 ans. La mise en place d’une CBDC soulève de nombreuses préoccupations telles que les mesures de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, ou encore la protection des données privées des utilisateurs.

Le gouverneur de la Réserve fédérale américaine (FED), Jérôme Powell qui faisait partie des panélistes, avait également insisté sur la nécessité d’une mise en place correcte et non d’une course pour la première place dans le lancement d’un dollar digital.

Le gouverneur de la Banque d’Angleterre (BoE), Andrew Bailey, a indiqué que les utilisateurs étaient en droit d’attendre qu’une monnaie, quelle que soit sa forme, ait de la valeur.

Lagarde a affirmé son soutien à un euro numérique à plusieurs reprises, même lorsqu’elle fut encore à la tête du FMI.

Dans 2, 3 ou 4 ans, les prévisions du Stock-to-Flow (S2F) de PlanB situent Bitcoin (BTC) au-dessus des 100 000 USD. Son taux d’adoption devrait alors exploser bien avant le lancement d’un euro digital. L’élément le plus important dans la définition d’une stratégie est le timing. Les stratèges de la BCE, de la FED et de la BoE sont probablement comme ce fond qui parie 1 million de dollars contre le S2F : Il n’y a pas le feu, Bitcoin n’est qu’un scam qui disparaîtra bientôt.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Zoé De La Roche avatar
Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !