La blockchain va révolutionner l'industrie de la santé

jeu 04 Fév 2021 ▪ 11h00 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

Faut-il réellement avancer dans le sens du « tout digital » ? La blockchain est-elle une solution tech adaptée aux exigences relatives au stockage et à la distribution des données sanitaires ?

Des barrages sanitaires à l’adoption de la blockchain

Un article de Forbes du 31 décembre 2015 indiquait que 112 millions de données sanitaires avaient, soit été volées, soit perdues, soit compromises, au cours de l’année.

En théorie, la blockchain pourrait résoudre ces problèmes. En pratique, l’utilisation de la blockchain pour stocker, distribuer, et sécuriser, les données sanitaires, est confrontée à au moins 4 problèmes concrets.

Le 1er concerne la masse de données à stocker dans une base de données qui serait décentralisée et ouverte au public.

L’organisation et la mise à jour systématique de ces données sont confrontées à d’énormes challenges techniques.

Le 2ème concerne le « blockchain trilemma ». Ce terme emprunté à Vitalik Buterin, décrit la difficulté à combiner 3 éléments essentiels : la décentralisation, la sécurité et la scalabilité – l’ Ethereum (ETH) illustre parfaitement ce cas, un réseau décentralisé, sécurisé par la Preuve de Travail mais, rencontrant des problèmes de scalabilité.

Le problème suivant concerne les coûts d’adoption d’une blockchain pour le stockage, la distribution, et la sécurisation des données sanitaires.

Sur le long terme, l’adoption de la blockchain permettrait de réaliser des économies de coût important.

Une recherche du BIS publiée en 2018, indique que la blockchain permettrait d’économiser jusqu’à 100 milliards de dollars sur une période de 8 ans.

Une early adoption de la blockchain dans le secteur de la santé engendrerait cependant des coûts considérables – coûts de développement des applications, de formation des parties prenantes à un nouveau système, de la sécurisation et de la maintenance d’une nouvelle technologie.

Le 4ème problème est d’ordre règlementaire : les données sanitaires sont sensibles. L’utilisation de la blockchain pour leur digitalisation exige la mise en place d’un cadre règlementaire rigoureux.

Il est temps de se former !

La blockchain transforme les industries. Elle permet une meilleure traçabilité des produits, et de lutter ainsi plus efficacement contre les contrefaçons.

Les compétences en blockchain arrivent en tête de liste des compétences recherchées sur LinkedIn en 2020.

Les débuts actuels de la blockchain pourraient donner un sentiment de « déjà vu » à ceux qui ont vécu les débuts de l’Internet.

La décentralisation d’un secteur est confrontée à de nombreux obstacles pratiques. Faut-il pour autant se contenter des solutions centralisées qui montrent de plus en plus leurs faiblesses et leurs limites, au fur et à mesure de l’avancement de la digitalisation du monde ?

A
A
Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 62 432,99 $ 0.64%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 3 813,73 $ 1.84%
DEFI (DEFIPERP) 11 656,40 $ -0.27%
MARKETS (ACWI) 104,29 $ 0.58%
GOLD (XAUUSD) 1 779,19 $ 0.83%
TECH (NDX) 15 353,68 $ 0.35%
CURRENCIES (EURUSD) 1,17 $ 0.4%
CURRENCIES (EURGBP) 0,843750 £ -0.18%
CRUDEOIL (USOIL) 82,44 $ 0.2%
IMM. US (REIT) 2 680,37 $ 0.29%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching d’une heure avec un expert. Remplissez le formulaire et notre expert vous contactera sous 24 heures.