Se connecter S'abonner

Decentraland (MANA), l’immobilier numérique a le vent en poupe

Decentraland est sans aucun doute l’exemple parfait pour illustrer l’engouement autour des NFT et les énormes bénéfices que ses utilisateurs peuvent en tirer. Adaptation numérique du secteur de l’immobilier, il est basé sur l’utilisation du jeton Natif MANA qui permet d’acheter et de construire des parcelles ou LAND. Avec une hausse de 4336,6 % en un an, ce token a connu un bull run phénoménal qui n’est visiblement pas près de s’arrêter. Tout ceci a naturellement attiré l’attention du public qui se demande maintenant comment faire des profits sur Decentraland.

vegasdecentraland

Des parcelles numériques qui ne cessent de prendre de la valeur

Deux principaux facteurs permettent de comprendre l’envol des prix des parcelles numériques sur Decentraland et le succès de ce dernier. Nous avons dans un premier temps le confinement dû à la pandémie de Covid-19 qui a permis a un public désœuvré de s’essayer à de nouveaux loisirs. Il en découle le second facteur qui n’est rien d’autre que l’adoption de cet univers auprès des jeunes générations. Illustration de l’ampleur du phénomène, une parcelle virtuelle acquise sur la plateforme a vu son prix tripler en l’espace d’un an. Les acteurs de l’immobilier dans le monde réel ne sont d’ailleurs pas restés insensibles à une telle opportunité.

C’est notamment le cas de la société immobilière Republic Real Estate qui prévoit lancer le fonds Realm afin d’interagir avec la plateforme. L’objectif sera de convertir les parcelles existantes sur Decentraland en hôtels pour générer des bénéfices. Directrice de la société, Janine Yorio trouve d’ailleurs cet investissement moins risqué que dans le monde réel. « L’immobilier dans le monde réel est très incertain maintenant. Les prix des logements n’ont jamais été aussi élevés. Pendant ce temps, les bureaux sont vides, les hôtels sont vides. Cela semble isolé de beaucoup de ces risques du monde réel » a-t-elle déclaré.

Générer des revenus grâce à la publicité

Pour ceux qui seraient tentés d’investir dans le secteur immobilier numérique proposé par Decentraland, Mme Yorio leur recommande de faire de ces parcelles des espaces publicitaires« Les entreprises commencent à leur faire de la publicité (aux utilisateurs) là où ils se trouvent. L’immobilier virtuel est le moyen pour ces entreprises d’acheter le terrain, les pixels, les parcelles, à l’intérieur de ces jeux. Elles y installent des publicités, des magasins, des communautés où elles peuvent s’adresser directement aux clients » a-t-elle expliquée.

Une fois ce modèle économique mis en place, la directrice de Republic Real Estate ne doute pas un seul instant que les propriétés numériques des investisseurs prendront de la valeur. Revenant sur l’évolution spectaculaire des prix de ceux-ci, elle rappela que les parcelles valant 500 $ en 2019 coutent environ 7 800 $ aujourd’hui.

Preuve du potentiel de cet espace virtuel, la société d’investissement Grayscale a récemment lancé un trust basé sur le jeton MANA. Decentraland n’avait cependant pas attendu autant de prouesses avant de fêter il y a un mois son premier anniversaire en organisant une fête virtuelle ouverte au public.

Plus d’actions
Partagez

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés