A
A

Enjin explose de 71% après avoir été accepté comme jeton officiel pour les jeux au Japon

lun 25 Jan 2021 ▪ 12h00 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

Enjin (ENJ) marque des points au Japon. Ce token de gaming peut maintenant y être tradé et rejoindra bientôt d’autres cryptos sur Coincheck.

Les exchanges japonais jouent le jeu

Le 19 janvier 2021, Enjin devient le 1er token de gaming à être autorisé pour le trading par la Japanese virtual currency exchange association (JVCEA). 

Suite à cette annonce, le cours de l’ENJ a enregistré une augmentation de 71 % ; il est passé de 0,24 USD à un plus haut sur 3 ans à 0,41 USD. 

Enjin sera listé sur Coincheck à partir du 26 janvier 2021. Une quinzaine de cryptomonnaies est actuellement disponible sur la plateforme, parmi lesquelles Bitcoin (BTC), Ethereum (ETH), et Litecoin (LTC)

ENJ pourra être acheté en JPY et échangé contre des BTC. L’entrée d’Enjin sur le marché japonais a été facilitée par Hashport Accelerator

Le CEO de HashPort, Seihaku Yoshida, a indiqué qu’Enjin avait pris un risque en entrant sur le marché japonais en 2019, déterminé à y développer son activité, quelles que soient les conditions du marché. 

Après plus d’un an, l’approbation par la JVCA et le listing d’Enjin sur Coincheck sont une étape importante pour son adoption au Japon.

Une crypto culturellement en symbiose avec son marché

Le CEO d’Enjin, Maxim Blagov, a indiqué que l’entreprise espérait profiter de son implantation sur l’un des marchés du gaming les plus actifs au monde, et qu’elle souhaitait bénéficier de la culture d’innovation technologique du pays. 

Selon lui, le Japon est le pays des jeux pionniers qui tiennent une place durable dans la culture pop. 

Il estime que la culture japonaise de l’innovation est directement alignée sur celle d’Enjin

Il est convaincu que certains des meilleurs jeux basés sur la blockchain viendront de l’industrie japonaise, et sa société souhaite les accompagner pour mieux tirer parti de la puissance de la blockchain.

Enjin Coin a été dévoilé en 2017, et son mainnet a été lancé l’année suivante.

Des projets crypto misant et s’alignant sur la culture et la force même d’un pays : on aurait peut-être bientôt des crypto du terroir. Enjin tire profit de la culture tech nippone. Bitcoin a une portée internationale, sans frontières. Ses cadets ne sont pas obligés de suivre cette voie, un ciblage plus local les rendrait plus pertinents. Le produit passe partout censé plaire à tout le monde ne plait en réalité à personne : retour aux bases même du marketing.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Zoé De La Roche avatar
Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !