JEU CONCOURS : GAGNEZ UNE PS5, PLUS VOUS AVEZ DE POINTS PLUS VOUS AVEZ DE CHANCE DE GAGNER, CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

The Sandbox (SAND), un projet qui a su s’entourer pour assurer sa réussite !

Lorsqu’il est question du metaverse The Sandbox (SAND), l’un des éléments qui saute le plus rapidement aux yeux concerne le nombre de partenariats qu’ils ont réussi à nouer dans le temps. Ayant commencé tout d’abord avec la communauté des Non-Fungible Tokens, aujourd’hui ce sont des noms comme Binance ou Roller Coaster Tycoon qui sont venus grossir les rangs de l’entourage de The Sandbox.

Préambule

Lorsque The Sandbox est cité dans l’univers des jeux vidéo, la première chose notable est la communauté qui s’est construite autour du jeu. Avec plus de 70 millions de créations partagées sur l’application de création d’univers en 2D et en pixel art disponible sur IOS et Android, The Sandbox : Evolution a été téléchargée plus de 40 millions de fois.

Puis en 2018 une idée émerge : pourquoi pas une version en 3D et en voxel ? Pour compléter cette évolution, une technologie encore récente va accompagner le développement du projet : les Non-Fungible Tokens (NFTs).

Grâce à Decentraland qui avait déjà ouvert la voie, The Sandbox va utiliser ces jetons cryptos indivisibles pour son propre projet. Dans le courant de l’année 2018, Enjin va proposer un nouveau standard qui va permettre de pouvoir envoyer massivement plusieurs NFTs et ERC-20 dans un même smart contract.

Profitant de cette opportunité qui correspond parfaitement à l’économie que The Sandbox compte mettre en place, l’utilisation de l’ERC-1155 ne se fera cependant pas sous l’égide d’Enjin.

Au contraire, le metaverse tout en voxel va développer tout un empire en moins de deux ans mais de quelle manière ?

Les premiers pas dans l’univers des Non-Fungible Tokens

L’un des premiers noms majeurs de l’industrie du jeu vidéo à avoir soutenu le projet est le studio derrière les licences d’Astroboy, Garfield ou encore Mattel Games : Animoca Brands. Ce partenariat s’est fait avec Pixowl, studio derrière les versions mobiles de The Sandbox : Evolution.

L’arrivée de ce projet dans l’espace NFT fut très bien accueilli : en effet, cet univers encore naissant et donc en quête de visibilité et de crédibilité avait besoin d’entreprises renommées qui encouragent l’utilisation de cette nouvelle technologie.

the sandbox partenaires 01

Pour soutenir la première prévente des LANDs, une grande majorité de l’écosystème NFT s’est fait relai de l’arrivée de ce nouveau metaverse. Des noms comme My Crypto Heroes, Opensea ou Axie Infinity étaient présents dès le départ pour réserver leur emplacement dans cette nouvelle terre d’accueil.

Parmi les autres acteurs présents, Dappradar ou dapp.com sont deux plateformes classant toutes les applications décentralisées par activité pour des nombreuses blockchains.
Il n’est pas étonnant de les retrouver dans les premiers partenaires, de même que NonFungible.com qui liste l’historique des ventes de NFTs sur Ethereum.

F1 Delta Time, dont la licence est possédée par Animoca Brands, venait tout juste de conclure une vente record pour son lancement.

the sandbox map presale 1

Mais les acteurs principaux qui ont permis la réussite du lancement de The Sandbox, ce sont tous les utilisateurs qui ont investi dès le départ dans les LANDS. En moins d’une heure 80% des terrains ont été vendus, permettant d’asseoir la légitimité de The Sandbox pour la suite.

Des acteurs plus institutionnels…

Lors de la seconde pré-vente, ce fut majoritairement un tout autre panel d’acteur qui fut annoncé. Bien que CryptoKitties soit connu pour faire de nombreux partenariats avec les projets NFTs pour y faire des collaborations, la communauté fut agréablement surprise de voir d’autres jeux moins connus comme Blockchain Cuties, Ember Sword, Light Trail Rush ou Neon District.

the sandbox partenaires 02

Mais au-delà de l’univers des jeux vidéo ou des animaux virtuels à collectionner, il est intéressant de voir que d’autres acteurs cryptos s’intéressent à The Sandbox. Le premier d’entre eux est la NFT.NYC, une conférence annuelle se déroulant à New York et regroupant tous les acteurs du monde ayant un lien avec NFTs.

La Blockchain Game Alliance, quant à elle, est un regroupement de studios et startups de jeux vidéo blockchain qui jusque-là était plutôt silencieuse. Quelques mois plus tard, la présidence de la Blockchain Game Alliance était prise par… Sébastien Borget.

the sandbox map presale 2

Un autre fait marquant : la présence d’autres blockchains qu’Ethereum. Bien que MakerDAO et Matic soient encore liées à leur grande soeur, l’apparition de Flow (blockchain de Dapper Labs, créateurs de CryptoKitties) ou Token Pocket (portefeuille pour EOS) montre que l’intérêt pour The Sandbox a dépassé les fans d’ERC-721 !

Un acteur qui a mis un pied dans l’écosystème blockchain avant ses concurrents qu’il fut cependant surprenant de voir apparaître fut le navigateur Opera ! The Sandbox s’est vu listé pour l’occasion dans la liste des dapps disponibles directement depuis le navigateur web.

… Et plus de diversification

L’annonce qui a sans doute le plus marqué les esprits pour la troisième prévente de LAND fut sans aucun doute le partenariat avec Atari ! Pour se reinventer, la promesse est de taille : un Roller Coaster Tycoon utilisant le thème spatial en voxel, le tout sur la blockchain !

the sandbox partenaires 03

Certes, cette annonce a fait grand bruit mais d’autres noms dans la liste n’avait pas à rougir de par leur notoriété : Metamask, Infura, Polyient Games ou encore la marketplace artistique Known Origin.

Avec cette arrivée dans l’univers de The Sandbox d’acteurs de la DeFI ou d’institutions d’Ethereum, il était difficile de savoir jusqu’où le projet allait porter.

Quelques mois plus tard, toute la communauté allait apprendre que la prévente du SAND allait avoir lieu uniquement sur Binance. Et en même temps, une autre phase de prévente eut lieu autour des 4 012 Lands appartenant à… l’échange centralisé.

the sandbox map presale 3-4

La communauté fut assez partagée sur cet événement : enthousiaste car cela représentait une magnifique porte d’entrée dans un autre environnement que celui des NFT mais dubitative dans l’intérêt que pouvait porter Binance à un metaverse de création de jeux vidéo.

Par la suite, un partenariat pour le moins inattendu fit son apparition : les Schtroumpfs. Les petits bonshommes bleus peuvent maintenant être achetés au style Voxel sous forme de Non-Fungible Tokens. L’idée est pour le moins originale mais cela marque une grande première entre un mariage de la bande dessinée franco-belge et les crypto-monnaies.

sandbox schtroumpfs

Depuis le listing des SAND sur Binance, le nombre de partenariats avec des échanges comme Liquid, Simplex et bien d’autres continue d’augmenter. La récente annonce du lien entre Ultra et The Sandbox semble confirmer que de nombreux jeux vont potentiellement être intéressés par être aussi présents dans ce metaverse.

La grande question qui se pose pour The Sandbox réside maintenant dans leur capacité à pouvoir gérer un afflux important d’utilisateurs. Car à chaque prévente, l’équipe a rencontré des soucis techniques faute à un succès sous-estimé. Dernière en date : la prévente des Schtroumpfs ayant dû être reportée et la n°4 annulée à peine lancée.

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés