Se connecter S'abonner

Bitcoin (BTC) au Salvador – Les traders vendent la nouvelle

La volatilité est de retour en cette rentrée. Le bitcoin s’affiche en baisse malgré un mardi historique. BTC/USD perd plus de 10 %, permettant au Salvador d’acheter le dip…

Por siempre el primero

Le Salvador restera à jamais le premier pays ayant eu le courage de faire du bitcoin une monnaie courante. Tous les commerces en capacité de le faire (Starbuck, Mc Donald’s, etc ) sont désormais obligés d’accepter les paiements en bitcoin.

“Je viens d’entrer dans un McDonald’s à San Salvador pour voir si je pouvais payer mon petit-déjeuner avec des bitcoins, m’attendant à ce qu’on me dise non.
Mais voilà, ils ont imprimé un ticket avec QR qui m’a conduit à une page web avec la facture Lightning, et maintenant je profite de mon desayuno traditionnel
!”

De manière plus stratégique, le pays estime pouvoir économiser 400 millions $ par an si les expatriés jouent le jeu et transfèrent leur argent en BTC.

Les bitcoiners du monde entier ont acheté symboliquement 30 $ de BTC pour saluer l’audace du Salvador. Malheureusement, cela n’a pas déclenché la chandelle de 10k tant attendue. Les spéculateurs ont vendu la nouvelle comme on dit…

Notons en passant qu’un autre pays vient de légaliser les paiements en bitcoin : Cuba. La Havane a parachevé l’œuvre de Che guevara qui présida la banque centrale suite à la révolution cubaine… Notre article ICI.

Michael Saylor voit le bitcoin à 20 000 milliards $

Soit deux fois la capitalisation de l’or. C’est un objectif raisonnable puisque le bitcoin est supérieur à la relique barbare. Pour trois raisons principales :

La première est que le bitcoin est hautement divisible. Dit autrement, il est possible de payer quelque chose valant aussi peu que 0.00000001 BTC. C’est mieux que de payer en poussière d’or. Deuxièmement, il n’y aura jamais plus de 21 millions de bitcoins alors que nous n’avons même pas encore atteint le pic de production du métal jaune. Troisièmement, déplacer de l’or prend beaucoup de temps et d’argent, contrairement au BTC.

Le milliardaire Bill Miller n’a pas dit autre chose un jour plus tard :

« Nous pensons que le bitcoin a un potentiel de croissance important en tant qu’or numérique. La capitalisation du marché de l’or étant supérieure à 11 000 milliards $, la capitalisation actuelle du bitcoin, proche de 600 milliards $ [900 milliards $ en réalité], laisse poindre un beau potentiel. »

Retrouvez dans cet article le transcript de sa dernière ITW dans laquelle le CEO de Microstrategy a aussi déclaré :

« Si le bitcoin a pu attirer 1000 milliards $, nous avons clairement dépassé le stade de non retour. Nous en sommes au point où se pose en réserve de valeur dans un monde qui a probablement besoin de stocker 100 000 à 200 000 milliards $ quelque part. »

Dit autrement, Michael Saylor s’attend à ce que la bulle de l’endettement finisse par être aspirer par le bitcoin. Dit autrement encore, Saylor pense que le BTC remplacera toutes les monnaies fiat…

Si j’avais choisi l’or au lieu du Bitcoin l’année dernière, cela aurait été une erreur à plusieurs milliards de dollars. Il ne sert à rien de diagnostiquer le problème si vous ne choisissez pas la bonne solution.”

Twitter adopte le Bitcoin

Twitter a révélé en début d’année une nouvelle fonctionnalité appelée “Tip Jar” (pot à pourboire). Bien que la le réseau social n’accepte pour l’instant que de la monnaie fiat, le Bitcoin est dans les tuyaux.

Twitter utilisera les services de Jack Mallers et son application Strike qui fonctionne grâce au Lightning Network :

« Le réseau Lightning est une innovation technique qui permet des paiements plus rapides avec des frais moins élevés que le réseau primaire de Bitcoin. Nous utilisons Strike et il faudra donc connecter votre compte à cette app pour recevoir des pourboires Bitcoin. »

La guerre du big block n’est plus qu’un mauvais souvenir. Voir un géant comme Twitter adopter le BTC ne laisse aucun doute sur la trajectoire des choses. La démocratisation du BTC va encore plus vite que celle d’internet dans les année 1990.

2010 : Personne ne l’utilise
2011-2012 : Seuls les cypherpunks l’utilisent
2013-2014 : Seuls les criminels l’utilisent
2015-2016 : Seuls les geeks l’utilisent
2017-2018 : Seuls les spéculateurs l’utilisent
2019-2020 : Seules les petites entreprises l’utilisent
2021 : Seuls les petits pays l’utilisent

To be continued… En attendant, et au moment d’écrire ces lignes, le bitcoin s’affiche toujours en hausse de 57 % depuis le début de l’année, loin devant le S&P500 qui ne gagne “que” 22 %. L’or perd lui 6 %…

Plus d’actions
Partagez

( Rédacteur )

Journaliste / Bitcoin, géopolitique, économie, énergie, climat

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo