Se connecter S'abonner

Bitcoin (BTC) – Le Panama entre dans la danse

Après le Salvador et Cuba, au tour du Panama. Le député Gabriel Silva a tenté de tirer la couverture médiatique à lui en dévoilant sa proposition de loi la veille de l’officialisation du bitcoin comme monnaie courante au Salvador..

Panama Bitcoin

Panama papers…

A l’instar du Salvador, le Panama a la particularité de ne pas avoir d’armée. Le petit pays produit également la majeure partie de son de son électricité grâce à des énergies renouvelables, notamment grâce à l’énergie hydraulique. Mais la comparaison s’arrête là.

Là où le bât blesse, c’est que Panama city est un paradis fiscal. Une gigantesque blanchisserie doublée d’un paradis social pour les armateurs qui y immatriculent leurs navires. Panama, Iles Marshall, Bahamas et Liberia concentrent plus de 40 % du tonnage de transport maritime mondial. Conséquence : la poubelle flottante qui a récemment provoqué une marée noire sur un récif de l’île Maurice battait pavillon Panaméen…

Cela fait maintenant cinq ans que le Consortium international des journalistes d’investigation (et plus de 100 médias partenaires dans le monde entier) a révélé l’affaire des Panama Papers. Une demi décennie et un prix Pulitzer plus tard, il ne se passe toujours pas une journée sans qu’un article se référant aux « Panama papers » ne soit publié.

Nous parlons de 2,6 téraoctets de données venant du cabinet d’avocats Mossack Fonseca. La fuite de 11.5 millions de documents lève le voile sur plus de 214 000 sociétés offshore ainsi que les noms de leurs actionnaires. Parmi eux, des hommes politiques, des milliardaires et surtout des chefs d’État (Arabie saoudite, Argentine, Émirats arabes unis, Islande, Royaume-Uni, Ukraine) ainsi que des proches et des associés de chefs de gouvernements de plus de 40 autres pays, dont la France.

Voilà pour les présentations de ce pays de 4.2 millions d’habitant dont la monnaie officielle est le dollar US. Il s’agit de la plus puissante économie et le plus grand centre financier d’Amérique centrale. On y trouve plus de 125 banques.

Panama Shitcoin ?

Voici un extrait de la vidéo publiée par le député Gabriel Silva :

« Notre proposition est simple. Il s’agit tout d’abord d’offrir un cadre juridique sécurisé aux crypto-actifs comme les cryptomonnaies. Deuxièmement, nous souhaitons attirer des entreprises et des investissements […] axés sur l’économie numérique […]. Enfin, elle vise à élargir l’offre de services financiers au Panama […]. »

“Aujourd’hui, nous vous présentons la loi Crypto. Nous cherchons à faire du Panama un pays compatible avec la blockchain, les actifs cryptographiques et Internet. Cela a le potentiel de créer des milliers d’emplois, d’attirer des investissements et de rendre le gouvernement transparent.”

Sur son site, le député précise que les crypto-actifs permettront des « transactions plus rapides sans intermédiaires », de « posséder soi-même son argent et de se protéger de l’inflation ».

La proposition de loi stipule en effet :

« Les crypto-actifs tels que le bitcoin servent désormais d’investissements à long terme et de protection contre l’inflation. Les crypto-actifs sont également divisibles en beaucoup plus d’unités […]. Dans le cas du bitcoin, il peut être subdivisé en 100 millions de satoshis. L’Ethereum et le Cardano ont des propriétés de divisibilité similaires. »

Les articles 8 et 9 visent à ce que le gouvernement accepte les crypto-actifs pour le paiement des impôts.

« Les personnes physiques ou morales organisées dans la République du Panama peuvent librement accepter d’utiliser sans limitation les cryptoactifs, y compris le Bitcoin et l’Ethereum, comme moyen de paiement pour toute opération civile ou commerciale […]. »

« Les institutions de la République du Panama peuvent accepter[…] les cryptoactifs comme le bitcoin ou l’Ethereum en paiement des impôts et autres obligations fiscales. »

Les maximalistes seront certainement déçus mais l’essentiel est là : le bitcoin est sur le point de conquérir un nouveau pays et non des moindres. Pour être approuvé, le projet de loi doit obtenir 36 des 71 voix de la chambre des députés. Et ensuite, le Mexique, l’Argentine ?…

Plus d’actions
Partagez

( Rédacteur )

Journaliste / Bitcoin, géopolitique, économie, énergie, climat

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo