Bitcoin (BTC) : Retour de la volatilité imminent ?

mar 22 Mar 2022 ▪ 18h00 ▪ 8 min de lecture - par Nicolas Teterel

La firme d’analyse Glassnode anticipe un retour de la volatilité. Probablement à la hausse au vu des derniers mouvements qui saluent l’imminente adoption du bitcoin par le Honduras (officialisation à la conférence Bitcoin de Miami ?), sans parler de l’inflation qui s’envole à cause du conflit ukrainien.

Résumé du rapport hebdomadaire d’analyse On-Chain de Glassnode

Dans l’ensemble, Glassnode s’attend à un retour de la volatilité au vu de « l’écrasement du canal de consolidation et la baisse de la volatilité ». Dans cette édition, GN s’est demandé qui des Asiatiques, des Européens ou des Américains vendent ou achètent le plus de BTC. L’analyste @Checkmatey a de surcroît passé en revue l’activité On-chain.

La moyenne mobile à 30 jours des variations de BTC/USD durant les heures de trading américaines, européennes et asiatiques permet de savoir quel continent vend ou achète. Cette métrique montre que les acheteurs se trouvent surtout aux États-Unis et en Europe. A contrario, la majorité de la pression vendeuse se déroule aux heures asiatiques.

Actuellement, GN note que « c’est davantage l’Europe qui soutient BTC/USD, même si la pression haussière reste modeste et qu’elle ne signale pas encore clairement le retour d’un bull market ».

Pour leur part, les asiatiques continuent de vendre. Le graphique suivant est très éclairant. Les courbes bleu et mauve représentent respectivement l’évolution de BTC/USD aux heures américaines et européennes. La rouge représente BTC/USD aux heures asiatiques :

Bitcoin Asia Month-over-Month Price Change
Courbe violette : Moyenne mobile sur 30 jours de la variation de BTC/USD pendant les heures de trading européennes
Courbe bleue : MM sur 30 jours de la variation de BTC/USD aux heures américaines
Courbe rouge : MM30 de la variation de BTC/USD aux heures asiatiques

GN s’est ensuite intéressé à l’activité sur On-chain afin de jauger l’état de la demande pour le bitcoin (BTC). Les métriques choisies cette semaine sont :

  • Le nombre d’adresses actives ;
  • Le nombre de transactions ;
  • Les volumes de transaction.

GN précise que « ces métriques ont tendance à s’effondrer au début des marchés baissiers ». « Elles signalent en revanche une reprise de la hausse lorsque l’on détecte une augmentation de l’activité de la part des gros poissons ».

Actuellement, les chiffres ne suggèrent pas un grand bull run imminent. Le rythme de 215 000 transactions par jour est inférieur à ce que l’on a observé tout au long de l’année 2019. Une accélération du nombre de transactions serait un signal constructif annonciateur d’une hausse de BTC/USD.

Les 110 000 nouvelles entités (entité = groupe d’adresses appartenant à une même entité) par jour suggèrent également une trajectoire haussière, mais seulement modeste :

Bitcoin : Number of new entities (14d moving average)
« Bitcoin : Nombre de nouvelles entités (moyenne mobile sur 14 jours) »

Enfin, ce dernier graphique montre les volumes de transaction (en dollars). Alors que l’ATH de 2017, autour de 20 000 $, s’est suivi d’un écroulement des volumes, ces derniers ont continué de croître malgré les deux chutes de 50 % de BTC/USD en 2020.

Néanmoins, nous nous trouvons pour l’instant en bas du canal ascendant. Il ne faudrait pas aller plus bas sous peine de signaler une baisse de l’utilisation du réseau bitcoin qui pourrait potentiellement faire baisser BTC/USD :

Bitcoin : Total Transfer Volume Breakdown by size
« Bitcoin : Volumes de transaction »
(chaque couleur représente le volume en fonction de la taille des transaction. Nous pouvons voir que 68 % du volume et le fait de transactions uniques supérieures à 1 millions de dollars, preuve que les « institutionnels » sont arrivés)

Conclusion :

« Le bitcoin recule depuis l’ATH de novembre (132 jours de baisse) et nous en sommes à deux mois de consolidation. L’activité On-chain reste fermement sur des niveaux correspondant à un marché baissier, mais ne permettent pas d’anticiper à quoi ressemblera la suite (baisse ou hausse). Une accélération de l’activité On-chain et une augmentation de l’accumulation de BTC de la part des Long Term Holders favoriseraient la hausse. Et vice versa. Nous sommes très probablement à l’aube d’un regain de volatilité. »

Bientôt un prix du baril à 160 $ ?

La rumeur enfle. Il se dit que le Honduras sera le premier pays à marcher dans les pas du Salvador en faisant du bitcoin (BTC) une monnaie à part entière. C’est en tout cas ce que suggère un récent tweet de l’inénarrable Max Keiser.

D’autres pays d’Amérique du Sud y réfléchissent, notamment le Mexique. La sénatrice Indira Kempis a déclaré le 17 mars : « Nous avons besoin que le bitcoin ait cours légal au Mexique ».

Les dominos commencent à tomber, malgré le travail de sape du FMI qui a fait du chantage à l’Argentine en lui intimant (entre autres conditions) de « décourager l’utilisation des cryptomonnaies » en échange d’une restructuration de sa dette. Ce sera difficile à mettre en pratique étant donné que les Argentins se coltinent une inflation annuelle de 50 %.

En parlant d’inflation, l’occident n’est pas en reste et les derniers développements ne sont pas encourageants. L’agence de notation Fitch s’attend à ce que l’inflation US atteigne bientôt 9 %. À ce rythme, encore quatre ans et les prix auront doublé.

La situation est encore pire en Europe où nous serons frappés de plein fouet si jamais nous continuons de jeter de l’huile sur le feu en envoyant des armes en Ukraine. Les prix énergétiques crèvent déjà le plafond alors que la Russie n’a même pas encore fermé le robinet…

Nous obligés de reconnecter entièrement la Russie au réseau SWIFT, sous peine de voir notre approvisionnement en énergie s’arrêter net, ce qui se traduira par des blackouts partout en Europe…

Vu que 40 % du gaz consommé par l’UE provient de Russie, un tel scénario verrait le prix du gaz se retrouvera alors multiplié par quatre sur le vieux continent. C’est en tous cas ce que prévoit la banque Natixis.

Les exportations de pétrole russe représentant 5 % de la consommation mondiale (hors Russie), Natixis anticipe également que le prix du baril atteindra près de 170 $ (soit environ 4 euros le litre d’essence).

Gageons que nous n’en arriverons pas là même si c’est à craindre étant donné que le président Zelensky a déclaré que c’est avec E. Macron qu’il s’entretient le plus. Vu la situation chaotique, il ne fait aucun doute que Jupiter lui conseille de continuer les combats, coûte que coûte.

Dit autrement, si l’émissaire des Rothschild est réélu, attendez-vous à ce que le conflit en Ukraine s’éternise et que Moscou perdre patience. Le fait que le gouvernement propose des chèques alimentaires, sans oublier les incitations à baisser son thermostat, n’augure vraiment pas d’un apaisement des vives tensions inflationnistes qui empirent de jour en jour.

À ce propos, ne manquez pas cet article dans lequel nous arguons que nous nous dirigeons malheureusement vers un conflit de longue haleine et très inflationniste. Ce qui fera sans conteste les affaires du bitcoin.

Nous écrivions en introduction :

« L’inflation ne s’apaisera pas tant que le monde n’aura pas mis fin à la folie qui s’est emparée de l’Ukraine. Cette énième guerre proxy menace de dégénérer et chaque pas dans cette direction vient justifier un peu plus la raison d’être du bitcoin (BTC). »

Il faut s’attendre à un retour de la volatilité haussière à court terme, d’autant plus que la plus grande conférence Bitcoin (Miami) se rapproche. De grosses annonces devraient y être faites à partir du 06 avril.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

User Image
Nicolas Teterel

Journaliste rapportant sur la révolution Bitcoin. Mes papiers traitent du bitcoin à travers les prismes géopolitiques, économiques et libertaires.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 30 425,00 $ 0.53%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 2 064,98 $ 1.19%
DEFI (DEFIPERP) 3 911,00 $ 3.18%
MARKETS (ACWI) 87,95 $ 0.29%
GOLD (XAUUSD) 1 856,41 $ 0.55%
TECH (NDX) 11 835,62 $ -0.29%
CURRENCIES (EURUSD) 1,06 $ 0.39%
CURRENCIES (EURGBP) 0,844650 £ -0.04%
CRUDEOIL (USOIL) 111,51 $ 0.9%
IMM. US (REIT) 2 463,96 $ 0.79%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email et tentez de gagner 0.2 ETH en vous inscrivant aujourd'hui

Guides Crypto
Vous devez remplir le formulaire pour recevoir votre document