NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Bitcoin et le Kremlin, future histoire d’amour ? Vladimir Poutine ne dit pas “Niet”

Une Russie qui s’est débarrassée de 96% de ses dollars ou qui fait la chasse aux mineurs de Bitcoin (BTC) illégaux, tout en investissant massivement dans les blockchainsle pays accueillera 5 000 distributeurs de billets sur blockchain : le gouvernement russe sait faire parler de lui dans la cryptosphère, en soufflant le chaud et le froid sur l’avenir des cryptos dans le pays. Les relations entre les dirigeants et Bitcoin et les cryptos semblent cependant se réchauffer : a-t-on échappé à un gel des cryptos dans l’un des plus grands pays au monde ?

Une demi-victoire des cryptos dans la Grande Russie

Un article du RIA, l’agence de presse la plus importante de Russie, a rapporté que le Président russe, Vladimir Poutine, aurait signé l’un des 2 projets de loi se rapportant à l’économie numérique.

Vladimir Poutine va vous expliquer ce qu’est un “cold wallet”

La loi adoptée par la Douma, le parlement russe, semble à première vue plaider en faveur de la descendance de Bitcoin : elle autorise les entreprises à émettre des actifs numériques sur des plateformes blockchain, à condition que ces actifs soient enregistrés auprès de la banque centrale du pays.

Mettre de l’eau dans sa Vodka : on a échappé au pire ?

Un autre article de ce projet de loi stipule néanmoins qu’en tant que bien de propriété, les cryptomonnaies ne peuvent pas être utilisées pour payer des biens ou des services, Bitcoin contre de la Smirnoff, ce n’est pas encore officiellement pour tout de suite donc ; les entreprises qui acceptent ce type de paiement ont jusqu’en Janvier 2021 pour procéder à des ajustements.

Les citoyens russes ont désormais la possibilité de contester des transactions impliquant des cryptomonnaies, à condition de posséder une preuve de ladite transaction et d’être détenteur de cryptomonnaies.

Les observateurs avancent que cette loi apparait comme une version plus modérée de la proposition qui avait été révélée au mois de juin 2020.

Cette proposition qui avait été publiée sur le site de la Douma, avait été en effet accueillie avec inquiétude par la communauté crypto mais aussi par les Ministères de l’Economie et de la Justice : les dispositions initiales visaient à adopter une politique de restriction plus ferme quant au développement du secteur, en rendant illégales toutes activités liées à la fourniture ou au négoce de cryptomonnaies.

Une autre loi plus complète relative aux monnaies numériques devrait être adoptée avant la fin de cette année 2020.

Comment vendre Bitcoin et les altcoins à Vladimir Poutine et à son équipe ? Il suffit de les présenter comme une ADM – Arme de Destruction Monétaire – qui détruira le dollar. Qui a dit que la prochaine Grande Guerre serait nucléaire ? Elle est plutôt monétaire.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo