JEU CONCOURS : GAGNEZ UNE PS5, PLUS VOUS AVEZ DE POINTS PLUS VOUS AVEZ DE CHANCE DE GAGNER, CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Bitcoin – FUD Météo

Les plus grandes banques centrales honnissent le Bitcoin qui est une échappatoire à leur système d’endettement inflationniste et d’asservissement global. Les puissants ne supportent pas de voir le monopole de la monnaie leur échapper…

Interdiction du mining en Chine ou pur FUD ?

china bans bitcoin repetitive fud

L’information montée en épingle provient d’un communiqué publié suite à la réunion du comité de stabilité financière et de développement du conseil d’État, la plus haute autorité administrative du pays.

Nous pouvons effectivement y lire que le comité appelle à « sévir contre l’activité de mining de bitcoin ».

Très bien, mais il ne s’agit pas d’un scoop… La Chine a déjà interdit le mining en Mongolie intérieure par soucis environnemental. La raison étant que l’électricité de cette région est principalement générée avec du charbon. Les mineurs chinois se sont donc déplacés au Xinjiang, sauf que l’électricité y est également très carbonée, d’où ces nouveaux coups de semonce.

Nous écrivions il y a quelques semaines :

D’après Mustafa Yilham, patron de Bixin Group, “80 % du mining chinois s’opère désormais au Xinjiang durant la saison sèche maintenant que les opérations de mining ont été arrêtées en Mongolie intérieure.”

Nous écrivions également que les autorités chinoises laissent les mineurs en paix pendant la saison des pluies :

Les mineurs chinois utilisent la moitié de l’année l’électricité générée par des barrages de la région du Sichuan. Dans cette région, pendant la saison des pluies, les capacités hydroélectriques sont deux fois supérieures à ce que le réseau peut absorber.

Le communiqué du conseil d’État est donc surtout un nouveau coup de pression pour inciter les mineurs à capter de l’électricité réellement gaspillée, même durant la saison sèche.

La Chine n’a pas “banni le mining de bitcoin“. Et quand bien même, n’est-ce pas ce que veulent les Cassandres qui pestent sans arrêt que le « bitcoin est contrôlé par le parti communiste chinois » ?…

Par ailleurs, quelle serait la conséquence pour le bitcoin ? Nous aurions une baisse temporaire du hashrate d’environ 30 %. Les transactions ralentiraient pendant une semaine avant que la difficulté du mining ne s’ajuste et que les transactions reviennent à la normale.

En outre, étant donné la dystopie du crédit social et de la fin du cash qui se met en place en Chine, gageons que le bitcoin n’a pas fini de gagner en popularité par delà la grande muraille, de façon clandestine s’il le faut.

Opération Gyration…

Il est difficile de ne pas penser que des consignes ont été passées au sein des troupes de la presse aux ordres. Les médias de masse s’en donnent à cœur joie depuis qu’Elon Musk a fait mine de découvrir que le bitcoin consomme de l’électricité.

[A ce propos, ne manquez pas notre article à venir qui explorera en profondeur l’attribut fondamental qu’est la consommation d’énergie pour la décentralisation du bitcoin.]

Les journalistes de Bloomberg, Reuters, Indiatimes, Fortune, Fxempire, etc, ont soudainement tous décidé d’utiliser le terme « gyration » qui signifie « mouvement circulaire ». Les pseudo-journalistes de ces officines du pouvoir semblent s’en servir pour décrire la volatilité du bitcoin. Tel est leur rôle qui est de laver le cerveau des masses en martelant sans répit des mensonges devenant parole d’évangile à force de les répéter…

En parlant d’évangile, notons que même le pape semble verser dans le FUD. Sa sainteté Francis a choisi le bon moment pour fustiger les énergies fossiles…

« Les technologies basées sur les énergies fossiles doivent être remplacées sans délai. »

HFSP Pontifex… Rappelons en passant que l’Église catholique a longtemps essayé d’interdire les livres contredisant ses préceptes. Ironiquement, les imprimeurs utilisaient cette liste de livres proscrits pour imprimer les bonnes feuilles qui se vendaient alors comme des petits pains. Bis repetita avec le bitcoin ?

La bassesse des blasphèmes contre le bitcoin montre qu’il est difficile de le rouler dans la boue. Aucun argument loyal ne résiste à ce bijou technologique servant de monnaie apatride, anti-inflationniste et indestructible…

Ce tapage médiatique ne doit pas nous faire perdre de vue l’essentiel: l’inflation est en train de déraper. Les prix grimpent actuellement au rythme de 4.2 % par an aux États-Unis et 3 % en Europe (voire beaucoup plus si l’on intégre les prix immobiliers).

Le bitcoin va devenir de plus en plus incontournable à mesure que les monnaies fiat s’écroulent faute de croissance. En effet, les vœux pieux du pape et des grands maitres du Great Reset à propos des émissions CO2 ne s’exauceront pas sans une baisse de la consommation d’énergie et donc de la croissance. Par effet domino, les dettes, et donc la valeur de nos billets de banque finiront pas s’écrouler.

Quoi qu’il arrive, le pic pétrolier nous promet la décroissance, que l’on soit d’accord avec le Forum de Davos ou pas. Les « élites » le savent bien et accumulent la vraie monnaie, celle qui a toujours cours même en temps de guerre : l’or et, désormais, le bitcoin. Même Oliver Delamarche a retourné sa veste en déclarant que “ce n’est pas une mauvaise idée de détenir 10 % de son portefeuille en bitcoin“.

Ce que nous observons actuellement est une tentative d’effrayer les petits porteurs pour leur soutirer leurs bitcoins à vil prix. Point barre.

Terminons cette analyse BTC/USD en citant Ross Stevens, de NYDIG, l’entreprise qui va permettre à toutes les banques américaines d’investir dans le bitcoin :

« Samedi, j’ai parlé avec les dirigeants de trois des plus grandes banques centrales du monde à propos de l’inflation américaine et du Bitcoin. Je dirais qu’il y a 50 % de chance qu’une banque centrale déclare le bitcoin monnaie légale ou monnaie de réserve d’ici 𝟭𝟮 mois ».

La banque centrale d’Iran l’a déjà fait. Hold !

Bitcoin flower growing on the Tesla tumb
Rue Volta à Paris (Le comte Volta, né à Côme en 1745 est un physicien et chimiste lombard. C’est lui qui inventa la première pile électrique, appelée pile voltaïque)
Plus d’actions
Partagez

( Rédacteur )

Journaliste / Bitcoin, géopolitique, économie, énergie, climat

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo