Face à Bitcoin et aux cryptomonnaies, SWIFT et le Dollar en voie de Disruption Massive ?

jeu 28 Mai 2020 ▪ 10h30 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

Votre argent ne vous appartient pas : c’est aussi simple que ça tant que vous demeurez emprisonné par le système financier actuel. Les plus grandes armes des Etats-Unis ne sont pas en réalité les ogives nucléaires dont ils disposent mais, la force imposée du dollar sur le marché financier international et un réseau SWIFT qui leur permet de suivre à la trace toutes les transactions transfrontalières. Et dans ce contexte, les seuls adversaires crédibles et de taille à déboulonner l’acteur ultra-dominant sont probablement Bitcoin et les cryptomonnaies (notamment étatiques)

Virement furtif

Près de 5 000 milliards de dollars de paiements transfrontaliers quotidiens se font à ce jour via SWIFT. Ce système de virement international confère aux États-Unis un énorme pouvoir, en permettant à l’Oncle Sam de mettre en œuvre les sanctions financières qu’il impose aux pays ennemis, afin d’assoir sa domination sur la scène internationale.

Les cryptomonnaies donnent cependant aujourd’hui, une alternative au SWIFT pour les pays victimes d’embargo financier.

Le Venezuela a lancé le Petro (PTR) national et se sert également de Bitcoin (BTC), pour passer outre les sanctions américaines.

Les Etats qui cherchent une crypto réellement anonyme, peuvent se rabattre sur le Monero (XMR) pour passer toutes leurs transactions internationales, sous le radar US – si ils ne savent pas comment s’y prendre pour miner du XMR, ils peuvent toujours contacter les hackers de Monero qui ont sévi dernièrement.

Des CBDC à visée géopolitique

Sans SWIFT, les Etats-Unis se trouveraient donc dans le plus grand des embarras géopolitiques : il ne leur serait plus possible de jouer aux gendarmes du monde en affamant financièrement leurs ennemis.

Les Cryptomonnaies des Banques Centrales (CBDC) des pays ennemis de l’Oncle Sam, à défaut d’adopter la vraie philosophie crypto et blockchain, ont-ils dans ce cas un rôle géopolitique plutôt qu’un rôle de renouveau vers un système économique et financier plus sain ?

Fin avril 2020, la Chine aurait entrepris un test grandeur nature d’une monnaie nationale numérique. Le yuan numérique permettra à Xi Jinping de réduire l’emprise des États-Unis sur les systèmes de paiement mondiaux et d’élargir la sienne.

Faut-il combattre le feu par le feu ou simplement suivre une tendance, histoire de ne pas être traité de has been ? Le Président de la FED, Jerome Powell, avait déclaré au mois de février 2020, que la Réserve Fédérale Américaine entreprenait un vaste travail d’examen des questions relatives à une monnaie numérique, sans toutefois prendre d’engagement.

Les cryptomonnaies vont-elles permettre une émancipation idéologique réussie de certains Etats, qui veulent se distancier de la pensée capitaliste dominante US ? Jusqu’ici, les embargos ont réussi à couler de nombreux pays qui n’avaient pour objectif que d’adopter un paradigme économique et social en rupture avec celui de l’Oncle Sam. Satoshi Nakamoto était-il alors un révolutionnaire ?

Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.