Se connecter S'abonner

Géopolitique du minage de Bitcoin – De la Chine aux USA, la ruée vers l’Ouest ?

Depuis que le Bitcoin a enflammé les passions, la Chine s’est imposée comme un acteur ultra-dominant dans le business du minage. Pourtant, il y a quelques jours, Barry Silbert, le PDG de Grayscale, le plus grand gestionnaire d’actifs de cryptomonnaie au monde, semble annoncer la fin du règne chinois. Il déclare avoir observé au cours des 3 à 6 derniers mois, une tendance de déplacement de l’industrie du minage de la Chine vers les États-Unis. Plus de précisions dans cet article.

La Chine contrôle environ 66% de l’industrie du minage de Bitcoin

Actuellement, les plus grands mineurs et les plus grands fabricants de matériel de minage de Bitcoin dans le monde – tels que Bitmain – sont situés en Chine.

De plus, la Chine contrôle actuellement les deux tiers, soit environ 66 % de la puissance totale de hashrate. Cette domination a permis aux mineurs chinois de produire plus de bitcoins et a stimulé la demande de machines de minage produits dans le pays. En effet, en novembre dernier, un autre fabricant, la société Canaan, lançait son premier appel public à l’épargne.

Toutefois, dans une présentation en ligne aux investisseurs, Barry Silbert, fondateur de Grayscale Investments, confie :

« Ce que j’ai observé récemment, probablement au cours des 3 à 6 derniers mois, ce sont des tentatives croissantes de déplacement d’une grande partie de [l’activité de minage] de la Chine vers les États-Unis et le Canada ».

Est-ce à dire que l’hégémonie chinoise dans l’industrie du minage s’apprête à connaître son épilogue ?

Minage de Bitcoin : les USA vont-ils voler la vedette à la Chine ?

Même si le PDG de Grayscale Investments, Barry Silbert, n’a pas précisé pourquoi, selon lui, il y a de plus en plus de manifestation du déplacement de l’activité de minage de Bitcoins de la Chine vers les États-Unis, on peut se permettre de faire quelques analyses.

En effet, plus le hashrate est élevé, plus il faut de puissance pour produire du Bitcoin. Ainsi, pour gagner des Bitcoins, les mineurs utilisent d’énormes quantités de puissance de calcul pour résoudre des équations mathématiques complexes.

C’est donc à dire que le minage de Bitcoin consomme beaucoup d’énergie, et c’est d’ailleurs cela qui pousse les investisseurs à installer leurs infrastructures dans des régions reculées de la Chine où l’électricité est bon marché et générée avec des combustibles non-fossiles.

Curieusement, l’année dernière, la Banque Centrale Chinoise a annoncé des réformes répressives concernant les cryptomonnaies.

Peut-être tot simplement parce que tout ce qui importe pour la Chine, c’est l’avènement d’un anti-Bitcoin ?

Quoi qu’il en soit, sachant que le halving de mai est imminent et entraînera la réduction de moitié des récompenses, ces mesures répressives ont peut-être influencé les choix de site pour les installations d’infrastructures de minage.

Cela nous ramène au cas de la société Layer 1 – qui ambitionne être le leader de la révolution du minage 100 %  écologique – qui a préféré s’installer le 19 février dernier dans l’ouest du Texas qui connait pourtant une chaleur ardente la moitié de l’année.

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés