NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

La Rupture entre Bitcoin (BTC) et le Venezuela est consommée

Depuis son avènement, le Bitcoin n’a pas seulement fait des émules. Il a connu aussi son lot de farouches détracteurs. L’un des premiers noms qui viennent à l’esprit quand on évoque cette catégorie, c’est Nicolas Maduro. Les signes avant-coureurs d’un divorce entre le chef d’état bolivarien et le Bitcoin (BTC) se sont successivement manifestés au fil des ans. Aujourd’hui plus que jamais, la rupture entre eux est définitive.

Miner du Bitcoin est désormais illégal au Venezuela

Face à la crise sociale, économique et politique qui mine le Venezuela depuis plusieurs années, diverses solutions ont été déployées. En guise d’exemple, on pourra citer le recours à Bitcoin et aux cryptomonnaies. À cause de l’incertitude financière qui prévaut actuellement dans ce pays, les populations se sont massivement tournées vers l’achat ou le minage de Bitcoins.

Malheureusement, depuis le 15 juillet, le minage de Bitcoin est devenu illégal au Venezuela. Les raisons évoquées par le gouvernement pour justifier une telle interdiction font référence à l’excessive consommation d’énergie électrique en lien avec cette opération.

À ce propos, Ildemaro Villaroel, ministre du Logement et de l’Habitat, affirmait que tous les équipements relatifs au minage des cryptomonnaies n’étaient plus admis dans les logements relevant de la fonction publique. De ses déclarations à l’occasion d’un discours, il ressort que tous ces équipements seraient la principale cause de la déliquescence du système d’alimentation électrique local.

Puisque les contrevenants à une telle mesure s’exposent à de graves sanctions, le minage de Bitcoin est devenu illégal et dangereux au Venezuela. C’est notamment pour cette raison que l’armée a récemment procédé à la saisie d’au moins 300 machines de minage de Bitcoin. Certaines sources considèrent toutefois que ces démonstrations de force ont pour seul but de promouvoir la cryptomonnaie nationale : le Petro (PTR).

Le Petro, l’alternative du Venezuela face au Bitcoin

Depuis son émission en 2018, le Petro a pour vocation de représenter une alternative crédible vis-à-vis du Bitcoin. Mieux, il s’est présenté comme le palliatif parfait pour contourner les diverses sanctions américaines et relancer l’économie nationale.

Malgré toutes les garanties offertes par le gouvernement à ce niveau, l’engouement escompté n’a pas été atteint. Au lieu de consommer local et de se tourner vers le Petro, les Vénézuéliens se sont massivement rués sur le Bitcoin et plusieurs autres cryptomonnaies telles que le Dash (DASH).

Avec les récentes mesures gouvernementales, la rupture entre le Bitcoin et le Venezuela semble être définitive. Ce divorce fait déjà de nombreux mécontents, même s’il est salué de vive voix par les défenseurs du Petro. Comme quoi, le malheur des uns fait le bonheur des autres.

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo