NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Les cryptomonnaies bientôt interdites en Inde ?

Qu’adviendrait-il de The Coin Tribune si tous les gouvernements interdisaient les cryptomonnaies et les activités dérivées demain ? La cryptosphère n’est pas à l’abri des caprices des autorités de régulation défendant les fiats en version physique ou digital.

Une révolution non pacifique pour les cryptomonnaies

Le gouvernement indien se penche sur un projet de loi, le Cryptocurrency and Regulation of Official Digital Currency Bill, 2021, visant à interdire toutes les cryptomonnaies privées.

Ce projet a également pour objectif d’introduire les CBDC. Le parlement devra voter pour ou contre ce projet de loi d’ici le 8 avril 2021.

Il fera l’objet d’un débat en attendant cette date. Ce projet de loi crée un cadre qui facilite le développement d’une monnaie numérique émise par la Banque de réserve de l’Inde.

En avril 2018, cette dernière avait interdit aux banques de collaborer avec des sociétés cryptos. Cette interdiction fut levée par la Cour suprême de l’Inde au mois de mars 2020.

Juin 2020, le gouvernement avait proposé une peine de 10 ans de prison pour les traders cryptos. Le projet de loi actuel ne mentionne cependant pas de peine d’emprisonnement.

L’Inde ouvre la voie

Les gouvernements des autres pays suivront-ils la voie « logique » de l’Inde ? Le lancement d’une CBDC dans un pays pourrait s’accompagner d’un durcissement ou d’une interdiction pure et simple des cryptomonnaies.

Le Dollar Digital ne prendra probablement pas le risque de cohabiter avec Bitcoin (BTC) et ses cadets.

L’arrivée de Janet Yellen au poste de secrétaire au Trésor US ne présage rien de bon pour les cryptomonnaies, alors que l’Europe et les États-Unis, bien qu’ils soient encore dans une phase de réflexion, pourraient lancer leur CBDC dans les 3 à 4 ans à venir.

La Chine a aujourd’hui une bonne longueur d’avance dans la course aux CBDC avec son Yuan Digital.

Elle vient de tester récemment un wallet physique ne nécessitant pas de smartphone, afin d’assurer l’adoption de son crypto-yuan auprès d’une population rurale pauvre.

La bataille législative risque de prendre de l’ampleur si Bitcoin atteignait les 100 000 USD et que le taux d’adoption de certains altcoins et stablecoins explosait, grâce aux services de paiement électronique comme PayPal et Visa qui jouent le jeu des cryptomonnaies. La décentralisation effective de tous les projets cryptos – au sens large – est le seul moyen de se protéger d’une interdiction des cryptomonnaies dans de nombreux pays. La vraie décentralisation est en quelque sorte un bunker organisationnel et technologique, contre les bombardements juridiques.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo