JEU CONCOURS : GAGNEZ UNE PS5, PLUS VOUS AVEZ DE POINTS PLUS VOUS AVEZ DE CHANCE DE GAGNER, CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Mise en garde contre les terroristes qui utilisent les crypto pour dissimuler leurs crimes

Lors d’une conférence sur la lutte contre le terrorisme qui s’est tenue à Melbourne le 7 novembre, le ministre australien de l’Intérieur, Peter Dutton, a mis en garde contre les terroristes qui exploitent les cryptomonnaies pour “financer leurs missions meurtrières”.

Utiliser l’anonymat offert par les cryptos

Il a déclaré que l’anonymat des cryptomonnaies permettait aux extrémistes d’éviter tout contrôle et que l’utilisation accrue des monnaies numériques, des cartes à valeur stockée, des systèmes de paiement en ligne et des plates-formes de crowdfunding pouvait fournir de nouveaux moyens de financer le terrorisme.

M. Dutton, qui dirige le ministère de l’Intérieur, responsable de l’immigration, du contrôle des frontières, de la sécurité intérieure et de l’application de la loi, a également indiqué que les pays du monde entier devaient rester en tête des mesures de financement modernes et avoir recours à l’expertise des gouvernements étrangers.

Le ministre s’est également penché sur les organismes de bienfaisance et les organismes sans but lucratif, affirmant qu’ils étaient devenus des canaux populaires de financement du terrorisme et que, souvent, ces organismes ne sont même pas conscients qu’ils sont manipulés à cette fin.

Dutton a récemment fait l’objet de critiques dans son pays d’origine, après avoir affirmé que des militants pour le climat devraient payer le coût de la réponse de la police aux manifestations.

Une nouvelle cible dans la lutte contre le terrorisme

En septembre, lors de la 19e Conférence internationale annuelle sur la lutte contre le terrorisme, le sous-secrétaire au Trésor des États-Unis, Sigal Mandelker, a déclaré que les crypto pourraient devenir ” la prochaine frontière” dans la guerre au terrorisme.

Selon elle, “les organisations terroristes, leurs partisans et leurs sympathisants sont constamment à la recherche de nouvelles façons de lever et de transférer des fonds sans que les forces de l’ordre ne les détectent ou ne les suivent. Bien que la plupart des groupes terroristes se basent principalement sur le système financier traditionnel et les espèces pour transférer leurs fonds, les cryptomonnaies pourraient devenir la nouvelle frontière si nous ne mettons pas en place des protections solides et appropriées”.

Plus tôt en juin, le gouverneur de la banque centrale des Philippines, Benjamin Diokno, avait également émis des mises en garde similaires contre l’utilisation potentielle des cryptos pour le financement du terrorisme. Il a insisté sur le fait que la Bangko Sentral ng Pilipinas (BSP) continuerait à surveiller étroitement leur utilisation dans le pays.

Depuis le début de l’année 2017, BSP exige que les plateformes d’échange cryptographiques nationales s’enregistrent en tant que sociétés de transfert et d’envoi de fonds et mettent en place des mesures de protection spécifiques couvrant la lutte contre le blanchiment d’argent, la gestion des risques et la protection des consommateurs.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

Quand j’ai commencé dans les cryptos il y a 3 ans, il y avait plus de 95% d’hommes et encore très peu de femmes, bon ça n’a toujours pas beaucoup changé, mais les choses bougent et je suis fière de representer les femmes dans ce milieu très technique qui est passionnant et plein d’avenir.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo