Se connecter S'abonner

Salvador : quels effets économiques attendre de l’adoption du Bitcoin (BTC) ?

Après la décision du Salvador de reconnaître légalement deux monnaies sur son territoire, à savoir le dollar et le Bitcoin, nous assistons à l’émergence de nouvelles dynamiques monétaires. Dans les prochaines années, le Salvador sera regardé de près par les économistes car ce pays demeure le premier à tester le Bitcoin. L’économie du Salvador demeure une économie plutôt instable, inégalitaire et de nature peu diversifiée. En cela, le Salvador possède un certain avantage comparatif à adopter plusieurs monnaies nationales comparé aux pays développés. Néanmoins, l’instabilité du Bitcoin demeure une contrainte monétaire forte. Nous tenterons ici d’évaluer les avantages ou désavantages de l’adoption du Bitcoin comme monnaie nationale.

Nayib Bukele

Focus sur l’économie du Salvador.

Croissance et inflation.

Le Salvador demeure une économie assez instable. Avec un PIB de 27 milliards de dollars en 2019, El Salvador est la 103 économie mondiale. De plus, l’inflation annuelle moyenne mesurée depuis 1966 est de +4,36% tandis que la croissance moyenne s’établit à +0,67%, ce qui est relativement peu. Le pays a accumulé un fort retard de croissance principalement du fait de sa situation politique à la fin du XXe siècle. Par ailleurs, sur la dernière décennie, on observe une diminution extrêmement forte de l’inflation. De son côté, la dette publique est passée de 27% du PIB en 2000 à près de 60% en 2017.

1992), opposant l’extrême droite et l’armée salvadorienne (soutenue par les États-Unis) aux mouvements d’extrême gauche. Alors que cette guerre a fait plus de 100 000 morts, l’économie a accumulé un retard de croissance. Aujourd’hui, le pays compte près de 6,5 millions d’habitants. On notera par ailleurs que le Salvador possède la plus forte densité de population d’Amérique.

Néanmoins, d’après le Bureau du recensement des États-Unis, près de 2,2 millions de salvadoriens vivraient aux États-Unis en 2019. C’est-à-dire près du tier de la population du Salvador serait immigrée aux États-Unis.  Au niveau politique, le Président est élu pour 5 ans tandis que les 83 députés de l’assemblée sont élus pour 3 ans. L’adoption récente du Bitcoin a propulsé au-devant de la scène mondiale

La question de la monnaie.

La monnaie nationale du Salvador est le dollar américain depuis 2001. Le dollar américain a notamment remplacé le colon salvadorien, monnaie nationale du pays entre 1892 et 2001. L’adoption du dollar comme monnaie nationale a changé de nombreuses perspectives monétaires dans le pays.

Utiliser le dollar comme monnaie nationale implique deux conséquences majeures pour une économie comme celle du Salvador :

  • Premièrement, l’utilisation du dollar permet au Salvador de conserver son pouvoir d’achat pour poursuivre les importations en provenance des États-Unis. L’absence d’un risque d’effondrement de la monnaie nationale permet au pays de bénéficier de la stabilité de l’économie américaine et d’une attractivité pour l’exportation de ses produits.
  • Deuxièmement, l’utilisation du dollar comme monnaie nationale peut poser des limites conséquentes. Le Salvador est d’abord très dépendant de l’évolution économique des États-Unis. Ensuite, l’utilisation du dollar pose un problème de surévaluation de la monnaie. En effet, la différence de performance économique entre les États-Unis et le Salvador provoque une survalorisation du dollar par rapport à l’économie Salvadorienne. Cela a pour conséquence une pression déflationniste sur les prix, ce que nous observons depuis l’adoption du dollar comme monnaie nationale.

De plus, le fait que l’équivalent du tier de la population du Salvador réside aux États-Unis implique la présence de transferts d’argent importants. D’après la Banque Centrale de Réserve du Salvador , le montant total des transactions arrivées au Salvador (aides familiales des immigrés aux États-Unis) s’élèvent à presque 6 milliards de dollars, ce qui est très important. En effet, on en déduit ainsi que les aides en provenance des États-Unis représentent l’équivalent de 22% du PIB du Salvador. Il est évident que la question de la monnaie joue pour beaucoup.

Graphique explicatif des indicateurs économiques du Salvador

La question du commerce international.

Après un important déficit de la balance des paiements après la crise de 2008, le Salvador voit maintenant sa situation s’améliorer. Le solde des flux de capitaux entrants et sortants du Salvador est remonté à +130 millions de dollars (excédent de 0,5% du PIB).

De l’autre côté, la balance commerciale, c’est-à-dire la différence entre les exportations et les importations, est structurellement déficitaire. Le pays exporte principalement des vêtements et des produits agricoles, dont du café. Mais en parallèle, le pays importe énormément de produits de consommation et de matières premières. En 2020, la balance commerciale était en déficit de 18,4% du PIB, soit près de 5 milliards de dollars. Le rôle des aides via les émigrés salvadoriens aux États-Unis demeure ainsi un enjeu économique hautement stratégique pour le pays. En effet, les aides américaines permettent de combler le déficit commercial, générant ainsi une balance des paiements globalement stable, voire excédentaire.

Estimer les gains et risques pour le Salvador.

Adoption du Bitcoin.

Nayib Bukele a notamment précisé que l’objectif d’une telle décision est de « permettre une inclusion financière à des milliers de personnes qui sont en dehors de l’économie légale ». En effet, d’après les données recueillies par le Président, près de « 70 % de la population n’a pas de compte en banque et travaille dans l’économie informelle ». Cependant, des groupes d’opposition majeurs demeurent au sein de la population, craignant essentiellement la forte volatilité du Bitcoin.

Pour pouvoir lancer le Bitcoin en tant que monnaie nationale, le Président a prévu de déployer un ensemble de distributeurs « chivo », afin de pouvoir échanger ses bitcoins contre des dollars partout dans le pays. Chivo est le portefeuille du Salvador.  Ainsi, le 7 septembre 2021, le Président du Salvador déclarait que l’État détenait 550 Bitcoins, soit l’équivalent de près de 24 millions d’euros juste avant le flash krach qui a suivi.

Estimer les avantages et inconvénients.

Un accroissement des versements des salvadoriens aux États-Unis provoquerait ainsi des gains conséquents, en particulier dans le cas d’une hausse du Bitcoin. Une hausse moyenne de 10% des Bitcoins détenus par les salvadoriens résidents pourrait ainsi rapporter au pays jusqu’à 1,1 point de PIB par an, en considérant que 50% des aides sont versées en Bitcoins et conservées au moins un an. À l’inverse, une baisse de 10% impacterait dans la même proportion le revenu national. Par ailleurs, on ne comptabilise pas ici l’impact positif ou négatif des variations du Bitcoin sur les paiements internes.

Néanmoins, des inconvénients majeurs demeurent. Comme expliqué dans nos précédentes publications, le Bitcoin concentre une extrême volatilité de ses variations.

On considère ici les paramètres suivants, avec une très forte diffusion du Bitcoin dans l’économie : 50% des transferts depuis les États-Unis se font en Bitcoins, 25% des paiements sur le territoire se font en Bitcoins. De plus, on calcule à partir de la corrélation Inflation-PIB pour le Salvador le probable impact de la variation des prix sur le PIB (corrélation de +60% sur 15 et 20 ans).

Tableau explicatif des risques du Bitcoin au Salvador
Source : www.andrieuthomas.com

Ce modèle ne correspond évidemment pas à une possible réalité, mais nous renseigne bien sur la nature du risque et des gains possibles d’une adoption forte du Bitcoin au Salvador. La balance de la croissance supplémentaire ou inférieure générée par les variations du Bitcoin nous permet d’aboutir notre raisonnement. Paradoxalement, on observe qu’un Bitcoin suivant une hausse trop rapide limiterait la croissance économique au Salvador. À l’inverse, un Bitcoin en baisse mesurée permettrait de favoriser la flexibilité économique, mais le risque de crise de stagflation deviendrait très important si la chute du Bitcoin devenait grande.

En bref.

En bref, le choix du Salvador d’adopter le Bitcoin comme monnaie nationale n’est pas un choix déraisonné, mais stratégique. Le Salvador peut ainsi parvenir à dynamiser un élément essentiel de sa balance des paiements (les aides en provenance des États-Unis). De plus, l’adoption de la cryptomonnaie permettrait d’accroitre la rapidité globale des échanges dans le pays. Néanmoins, un scénario modélisé à partir d’une forte démocratisation du Bitcoin dans le pays montre la nécessité d’une certaine stabilité de la monnaie. En effet, des fortes variations annuelles du Bitcoin conduiraient, en cas de forte démocratisation, à des crises de stagflation ou bien de dépression à répétition. Cependant, couplé structurellement au dollar, le Bitcoin peut donc rester un calcul positif pour le pays.

Plus d’actions
Partagez

( Rédacteur )

Auteur de plusieurs livres, rédacteur économique et financier sur plusieurs sites, je noue depuis de nombreuses années une véritable passion pour l’analyse et l’étude des marchés et de l’économie.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo