NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Un bull run historique à l’ère du COVID-19

Le premier anniversaire de la pandémie de COVID-19 nous rappelle que l’économie mondiale est plongée dans une crise profonde sans précédent depuis plus d’un an. Une crise sanitaire qui contraint, encore aujourd’hui, nos gouvernements à mettre en œuvre un ensemble de politiques budgétaires et monétaires exceptionnelles, en Europe et aux Etats-Unis.

Accélération de l’inflation, une aubaine pour les crypto-actifs?

Depuis le mois de mars 2020, on observe outre-Atlantique, la mise en place d’une série de mesures de stimulation économique. 

Tout d’abord, on note le lancement d’un programme de rachats de plusieurs centaines de milliards de dollars d’actifs, visant à soutenir le crédit aux entreprises et aux ménages. Ensuite, on peut souligner le maintien du taux directeur à un niveau historiquement bas (de 0% à 0,25%), comme levier de stabilisation des prix et du plein emploi. Enfin, on peut évoquer la tolérance temporaire d’une inflation supérieure à 2% ou encore l’assouplissement des normes de levier bâlois. 

Cette énumération non exhaustive d’initiatives adoptées par le Système Fédéral de Réserve (FED) s’additionne au plan de relance de 1,900 milliards de dollars déployé par l’administration Biden (dont 380 milliards directement injectés dans les ménages). Une mesure jugée trop coûteuse par ses opposants républicains.

Dans la zone euro, la Banque Centrale Européenne (BCE) opère des interventions similaires à celles de la FED. Des politiques de rachats de 1,850 milliards d’euros d’actifs. Des mesures de soutien de l’emprunt et de l’investissement par le maintien du taux directeur au niveau plancher (0%). Un assouplissement des restrictions et des critères de garantie dans l’octroi de liquidités aux banques, à taux favorables. Ainsi qu’une réactivation des lignes de swap par la BCE, en coopération avec ses consoeurs. Un ensemble d’actions fidèles à la détermination de Christine Lagarde, Présidente de la BCE, qui avait déclaré le 19 mars 2020, que “les temps extraordinaires nécessitent une action extraordinaire”.

Ainsi, les banques centrales américaine et européenne s’attèlent toutes deux à absorber le choc déflationniste de la crise sanitaire, en entretenant notre économie dans une situation de léthargie. l’intérêt d’un débat politique sur la refonte de notre modèle de société est de fait repoussé à une date indéterminée. 

Deux phénomènes concomitants

Simultanément, on observe deux phénomènes. D’une part, l’apparition de signes d’une hausse de l’inflation. Et d’autre part, on remarque  depuis février 2020, une chute spectaculaire des taux longs réels (corrigés de l’inflation) vers des niveaux historiquement bas,provoquant ainsi, un afflux de ventes d’obligations sur les marchés. Cet afflux fait alors grimper le rendement des actifs sans risque tel que celui des bons du Trésor à 10 ans, à plus de 1,70% au cours du mois de mars 2021.

Nominal & Real Yields & Inflationary Expectations – Yardeni Research, Inc. (March 22, 2021)

Cette remontée des taux souverains illustre l’incertitude qui pèse sur les marchés quant à la résurgence de l’inflation. Car si ces politiques dites “extraordinaires” s’inscrivent durablement, elles incitent les investisseurs en quête de rendements à envisager une réallocation de portefeuille vers des sources de rentabilité plus risquées. Un dommage collatéral inhérent à une politique de taux bas et aux injections massives de liquidité de la part des banques centrales.

Au regard de ces éléments, il est donc urgent de prendre la pleine mesure de l’impact de ces facteurs macroéconomiques sur le marché des crypto-actifs. D’une part, en ne perdant pas de vue le risque d’une remontée rapide des taux, menant à une correction brutale des revenus futurs générés par les actifs de croissance (positivement corrélés aux crypto-actifs). Et par conséquent à une transition brutale de la demande de ces derniers vers des actifs non risqués. Et d’autre part, en évaluant la possibilité d’une augmentation ponctuelle du niveau de liquidité en faveur du marché des cryptos, conjuguée à l’adoption de cette nouvelle classe d’actifs par les investisseurs institutionnels.

Un bull run boosté par l’impression monétaire ?

Si les crypto-actifs ont succombé à la crise de liquidité du mois de mars 2020, les mesures de stimulation énoncées plus haut agissent comme une politique d’annonce en faveur de ces derniers. À ce titre, au vu des observations faites suite au déploiement des stimulus checks réalisés  à la mi-avril 2020, il y a fort à parier que les marchés anticipent une nouvelle attraction des capitaux provenant de cette source additionnelle de liquidité vers les crypto-actifs. Car, bien que les américains aient consommé une part significative du chèque de 1,200 $ pour les dépenses essentielles telles que les factures et les produits de première nécessité, les données partagées par le fondateur de Coinbase, Brian Armstrong, mettent en lumière un autre constat. En effet, ces données indiquent une augmentation de l’activité d’achat de crypto-actifs, pour des montants de 1,200 $, dès les premiers versements d’aides aux citoyens. CoinDesk rapporte également des observations similaires auprès de Binance US.

Twitter Brian Armstrong (@brian_armstrong) 16 avril 2020

Dès lors que, dans une certaine mesure, ces versements d’aides ont bénéficié au marché des crypto-actifs, il est légitime de se demander si cette nouvelle vague d’helicopter money le sera tout autant durant ce bull run. À en croire les résultats d’un sondage mené auprès de 234 participants, par la banque d’investissement japonaise Mizuho Securities, il a été estimé que près de 10% des fonds de relance versés aux ménages pourraient être investis sur les marchés boursiers et dans les crypto-actifs.

L’innovation au service de la croissance ? 

Alors que l’adoption des crypto-actifs par les particuliers se poursuit, d’autres facteurs semblent également œuvrer en leur faveur. Du côté des investisseurs institutionnels, on observe également une envolée de la demande de crypto-actifs. Comme le démontre une récente analyse publiée par Morgan Stanley, les cryptos représentent désormais une nouvelle classe d’actifs. Malgré sa forte  volatilité, ce marché alternatif est perçu comme une opportunité inédite permettant de capter un rebond de croissance soutenu par l’innovation qu’apporte la blockchain. Car, si la crise sanitaire plonge l’économie mondiale dans une récession, le marché des crypto-actifs offre aux investisseurs un levier de croissance alimenté par l’adoption massive des crypto-actifs par les grandes entreprises, le phénomène des Non-Fungible Tokens (NFT) et la révolution de la Finance Décentralisée (DeFi).

Par ailleurs, depuis le précédent bull run, le marché des crypto-actifs ne cesse de gagner en maturité. Ce qui n’échappe pas à l’attention des investisseurs institutionnels. Ces gros portefeuilles peuvent désormais s’exposer aux crypto-actifs par l’intermédiaire d’une variété d’instruments financiers traditionnels, tels que les contrats à terme et les ETFs indexés sur le cours de divers crypto-actifs. De plus, contrairement à 2018, on observe également l’entrée de nouveaux acteurs réglementés: les marchés OTC, les fonds spécialisés et les services de garde (“custodians”). Un développement qui n’est que le reflet d’un intérêt grandissant de la demande, poussant les multinationales et les banques d’investissement, dont Morgan Stanley et la Deutsche Bank, à reconnaître le potentiel de la blockchain.

En ces temps troublés pour notre économie, il est difficile de ne pas sombrer dans le pessimisme. Mais s’il semble que l’impression monétaire fasse partie des solutions de sortie de crise, peut-être que l’innovation constitue également un levier de croissance pour l’économie réelle. Peut-être qu’il est temps pour notre modèle de société de faire face à un changement de paradigme. Car, en dépit des ambitions spéculatives des investisseurs, il faut admettre que le sujet du débat a évolué. Il ne porte plus sur l’intérêt d’investir dans cette nouvelle classe d’actifs portée par la blockchain, mais sur la part à lui allouer.

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo