NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Les 50 milliards des Chaînes Fantômes qui vont nourrir la Finance Décentralisée (DeFi)

Il y a les bulls, les bullshits et les bulles. La DeFi va peut-être trop vite pour les traders et les investisseurs « trop » prudents.On sent l’arnaque, une explosion imminente d’un secteur qui effraie autant qu’il impressionne. Mais on a beau avoir du nez pour certaines choses, certaines impressions ne tiennent pas lorsqu’elles sont confrontées aux faits.

La DeFi explose mais, elle n’explosera pas

La Total Value Locked (TVL) de la DeFi vient de dépasser récemment les 9 milliards de dollars. De nombreux exchanges ont ajouté des tokens DeFi à leur listing, les performances de certaines cryptos DeFi dépassant aujourd’hui largement celles de Bitcoin (BTC). A titre d’exemple, le prix du token Yearn Finance (YFI) a franchi la barre des 38 000 USD.

Certains observateurs estiment que cette croissance impressionnante du secteur, s’apparente à celle d’une bulle financière similaire à celle du marché crypto en 2017 et en 2018.

L’agrégateur de données on-chain, Dune Analytics, n’est pas de cet avis. Sa position repose sur le nombre d’adresses actives du secteur.

Ce nombre est estimé actuellement à 400 000 unités, un chiffre infime comparé par exemple aux millions de détenteurs de Bitcoins, qui représentent tous des utilisateurs potentiels de la DeFi.

nombre adresses DeFi actives Dune Analytics

Ces fantômes qui font la fortune de la DeFi

L’un des principaux facteurs à l’origine de cette croissance serait une migration massive de capital, des projets crypto défunts vers Ethereum (ETH) et la DeFi.

Eric Conner, qui participe au projet Gnosis, expliquait au début de cette année 2020, que ces ghosts chains représentent une valeur potentielle de 50 milliards de dollars.

Andrew Kang de Mechanism Capital estime que la DeFi finira par atteindre un point d’inflexion grâce une liquidité accrue et des outils plus performants.

Sur le court terme, l’un des principaux obstacles au progrès de la DeFi est le coût élevé des frais de transaction.

Le co-fondateur de  Coin Metrics, Jacob Franek, expliquait que les traders ne seraient pas disposés à payer des montants aussi élevés, que s’ils obtenaient des résultats exceptionnels. 

La DeFi n’est donc pas une bulle, en tout cas pour Dune Analytics et les cryptophyles qui partagent son avis. Ces chiffres éclairent un peu plus les traders et les investisseurs qui savent maintenant plus ou moins où est ce qu’ils mettent leurs pieds. Le terrain ne serait pas miné même si la TVL de la DeFi explose actuellement. Il faudrait plutôt laisser place à une explosion de joie.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo