A
A

Les développeurs délaissent les vieux Ethereum (ETH) killers au profit de la DeFi, des NFT et des chaînes récentes

ven 05 Fév 2021 ▪ 11h00 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

Il faut en finir avec les leaders ! la décentralisation de l’écosystème crypto passe par une meilleure répartition de ses ressources. Ethereum (ETH) concentre non seulement la plupart des projets DeFi, mais également les activités des développeurs.

2 fois plus sur Ethereum que sur Bitcoin

Le rapport du mois de février 2021 de la société de capital risque Outlier Ventures, le Blockchain Development Trends, indique que les développeurs tournent le dos aux vieux concurrents d’Ethereum.

Au cours des 12 derniers mois, Ethereum reste la blockchain la plus active en termes de développement, suivie par Cardano (ADA), Bitcoin (BTC), et Filecoin (FIL).  

Le niveau d’activité des développeurs sur Ethereum est de 14% supérieur à celui de Cardano ; il est 2 fois plus élevé que celui de Bitcoin.

Selon le rapport, les nouvelles plateformes telles que Polkadot (DOT), Cosmos (ATOM), et Avalanche (AVAX), attirent de plus en plus les développeurs, contrairement aux concurrents traditionnels d’Ethereum tels que Tron (TRX), EOS, Komodo (KMD), et QTUM.

En 2020, les plateformes DeFi basées sur Ethereum ont enregistré une augmentation de l’activité des développeurs, avec AAVE et Balancer (BAL) en tête.  

Abandonner ETH pour sauver la DeFi

Le 4 février 2021, l’Ether dépasse la barre des 1 600 USD, atteignant ensuite un ATH à 1 700 USD.

L’explosion du prix de l’ETH s’est accompagnée d’une hausse importante des frais de transaction, au détriment des utilisateurs du réseau et de ceux des protocoles DeFi basés sur Ethereum.

La beacon chain de l’ETH2 fut lancée début décembre 2020 ; le nombre d’ETH stakés sur l’ETH2 ne cesse d’augmenter.

Ethereum 2.0 ne sera cependant totalement opérationnel qu’après son déploiement effectif qui peut encore prendre plusieurs années.

Les protocoles DeFi ont tout intérêt à choisir des ETH killers – vieux ou jeunes, peu importe – pour échapper aux problèmes de congestion du réseau ETH, et à l’explosion des gas.

Les développeurs doivent apprendre à jouer le jeu de la décentralisation : pas de chouchou dans la cryptosphère !  Malgré le soutien de nombreux développeurs, le déploiement de l’ETH2 avance à un rythme beaucoup plus lent que celui des taureaux qui explosent non seulement le prix de l’Ether, mais également les gas et la DeFi avec. Cardano est donc le mieux placé techniquement pour rattraper Ethereum ; le prochain fork devrait permettre à l’ADA de se lancer dans la DeFi. La concrétisation de ce projet devrait donner un nouveau souffle à cette dernière, mais également à Ethereum qui étouffe sous le poids du secteur.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Zoé De La Roche avatar
Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !