NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

OpenZeppelin Développe Des Outils Pour Prévenir Des Risques De L’Ecosystème DeFi

La DeFi connaît un ralentissement au mois d’octobre 2020 mais, il ne faut pas pour autant l’enterrer. OpenZeppelin a créé une solution qui aidera à soutenir la reprise.

La plateforme permettra d’accélérer le lancement de nouveaux smart contracts, tout en réduisant les risques d’erreur.

Defender défend la DeFi

La société de cybersécurité et d’audit, OpenZeppelin, a créé une plateforme spécialement dédiée à la création de smarts contracts sur Ethereum.

La société a développé un logiciel gratuit pour automatiser certaines opérations de la DeFi sur la blockchain Ethereum.

La plateforme, baptisée Defender, serait déjà testée par les protocoles les plus connus de la DeFi, tels qu’Aave (LEnD), Compound Labs (COMP), dYdX et Balancer (BAL).

Defender permet de concevoir des applications sur une infrastructure de transactions sécurisée et gérée par des relais privés. L’automatisation des contrats intelligents est ainsi effective en quelques minutes et non plus en plusieurs mois.

Selon l’équipe d’OpenZeppelin, l’idée est d’échapper à la nécessité de repartir de zéro avec chaque projet.  

Le CEO d’OpenZeppelin, Demian Brener, indique que Defender est la première plateforme à proposer une structure qui intègre l’automatisation des smarts contracts avec les meilleures pratiques de sécurité du secteur.

Enlever un poids des épaules aux projets DeFi

Il est courant de rencontrer sur Ethereum des applications DeFi basées sur des contrats intelligents non audités, comme Yam Finance (YAM).

Le protocole avait implosé lorsqu’une faille critique avait été découverte dans un contrat intelligent, alors que la valeur totale bloquée dans le protocole était évaluée à 400 millions de dollars.

Le CTO de Props, Peter Watts a indiqué qu’évoluer dans un environnement où la valeur des smart contracts pouvait atteindre des millions de dollars était particulièrement stressant.

Defender soulage ainsi de certaines contraintes en réduisant considérablement la marge d’erreur humaine.

OpenZeppelin indique que Defender fonctionne sur les solutions de niveau 1 et de niveau 2, mais aussi sur les chaînes secondaires.

Des failles sur des smart contracts avaient été identifiées, mettant en danger 1 milliard de dollars en token ERC-20. La DeFi a connu son premier test de scalabilité – qu’elle a plus ou moins réussi – avec son explosion durant l’été 2020. Le secteur doit maintenant réapprendre à mieux gérer des flux de liquidité importante, s’il a l’ambition d’absorber la quasi-totalité de la finance traditionnelle. Les banques ont réussi à le faire, à la DeFi maintenant de relever ce défi. Ethereum (ETH) 2.0, Defender : les infrastructures se modernisent, de quoi supporter une DeFi encore plus lourde dans le futur.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo