NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Radix (XRD), une Nouvelle Blockchain Dédiée à la DeFi et à sa Démocratisation !

La DeFi est un secteur en pleine explosion. Mais avec cet engouement autour de cette dernière, les utilisateurs ont pu observer des limites à certain protocole, comme Ethereum (ETH) et ses frais qui explosaient de jours en jours. Et malgré des jours et des jours à s’arracher les cheveux, la solution n’est pas encore là… Radix arrive alors dans ce contexte en venant proposer une Blockchain reposant sur un consensus nouveau : Cerberus. Grâce à ce dernier mais aussi à toutes les briques développées autour, Radix s’est spécialisé dans le traitement des application DeFi. Explications.

Avertissement Cet article sponsorisé vous est proposé en partenariat avec la société Radix. Les investissements crypto sont risqués par nature, faites vos propres recherches et n’investissez que dans les limites de vos capacités financières. Cet article ne constitue pas une incitation à l’investissement.

Présentation du projet

Radix part d’un postulat simple : la DeFi est l’avenir de la finance. Le second postulat est le suivant : aujourd’hui, aucune Blockchain ne réussit à contenter les besoins de la DeFi.

Et Radix entend résoudre ce problème ! Pour se faire, l’équipe derrière Radix s’est concentré sur 3 points qui leur semblaient essentiels :

  • Accessibilité : la possibilité d’entrer et de sortir facilement des protocoles DeFi mais aussi sur la Blockchain Radix en elle-même ;
  • Liquidités : la liquidité est ce qui fait la réussite ou non d’un projet. La Blockchain Radix propose en natif des fonctionnalités permettant aux projets d’avoir des pools de liquidités ou autres mécanismes incitant à cette dernière ;
  • Choix : plus il y a d’acteurs présents sur la Blockchain, plus le choix sera grand, laissant ainsi une totale liberté aux utilisateurs. Radix a donc mis en place des systèmes permettant d’aider l’arrivée de nouveaux acteurs.

Et finalement, ces trois points vont ensemble pour former un cercle vertueux.

cercle vertueux de Radix
Image extraite du site radixdlt.com

En effet, l’accessibilité entraîne un plus grand nombre d’utilisateurs, qui entraîne alors plus de liquidités, qui entraîne un plus grand nombres d’acteurs à vouloir venir, qui eux mêmes réattirent plus d’utilisateurs… Vous comprenez le principe !

Et tout cela ne fonctionnerait pas sans ce nouveau consensus : Cerberus ! C’est vraiment lui qui est à la base de tout. Bien que cela soit un peu technique, nous vous invitons à lire le whitepaper de ce dernier si cela vous intéresse !

Pour la faire simple, Cerberus fait parti de la famille de consensus dits “braiding” (tressage en français). L’avantage de cette famille de consensus, c’est de permettre le parallélisme de nombreux traitements. Derrière ce mot bizarre se cache simplement le fait de pouvoir réaliser plusieurs tâches en simultanées.

Grâce à cela, la scalabilité théorique de Radix est infinie. Dans les faits, elle est directement liée aux nombres de nœuds présents sur le réseau. Ainsi, plus la blockchain Radix aura du succès, plus il y aura d’utilisateurs et d’applications, et plus il y aura de nœuds, et donc plus la scalabilité augmentera. Un contexte globalement gagnant gagnant !

Du côté de l’équipe, celle-ci est plutôt bien fournie, avec de nombreuses personnes la composant, notamment sur l’aspect développement informatique.

Les trois têtes du projet Radix
Image extraite du site radixdlt.com

Si jamais le projet vous intéresse et que vous souhaitez en apprendre plus sur comment Radix répond aux problématiques de la DeFi, le projet a rédigé un whitepaper dédié à cela !

Un token natif : le XRD

À l’heure où nous écrivons cette ligne (début octobre 2020), le mainnet de Radix n’est pas encore lancé. Il est prévu pour 2021.

En attendant, le projet ne reste pas sans rien ! Et le token natif à cette blockchain, le XRD, sera représenté par son équivalent en ERC20 : le eXRD.

Au moment du lancement du mainnet, vous pourrez alors échanger vos eXRD contre des XRD avec un ratio de 1 pour 1.

Point intéressant, le supply du XRD sera géré selon des règles particulières.

Tout d’abord, la génération de XRD ne se fera pas à la validation d’un bloc, mais selon le prix de ce dernier :

  • 0.05$ = 5% du supply émis ;
  • 0.07$ = 10% du supply émis ;
  • 0.39$ = 90% du supply émis ;
  • 0.43$ = 100% du supply émis.

L’objectif, selon la team, derrière cette émission est de ne créer des tokens que si ces derniers sont utilisés. Ainsi, le supply est censé représenter l’adoption de Radix, et non pas seulement sa longévité depuis son lancement.

Enfin, le XRD a une particularité importante : sa raréfaction. En effet, lors d’une transaction, les frais de cette dernière seront burn. Le burn est un processus qui revient à détruire des tokens en les envoyant sur une adresse inutilisable.

Lancement

La roadmap de Radix est très chargée dans les mois et années à venir. Si elle vous intéresse, vous pouvez la découvir directement sur leur site.

Néanmoins, l’actualité n’est pas moins chargée pour l’équipe. En effet, depuis le 8 octobre 2020, les tokens eXRD (l’équivalent ERC20 des XRD quand le mainnet sortira). La date limite pour participer est fixée au 10 novembre 2020 ou jusqu’à ce que tous les tokens en vente soient écoulés.

Pour cette ICO, ce n’est pas moins de 642 millions de tokens eXRD qui sont mis en vente, au prix unitaire de 0.039$. Un rapide calcul permet de déterminer que l’équipe espère ainsi lever près de 25 millions de dollars pour le projet.

Attention, cette ICO n’est pas forcément accessible à tous. En effet, le prix d’entrée se situe à 5000 dollars.

Le seul moyen de participer à l’ICO Radix, c’est de passer par leur portail dédié à la vente des tokens.

Les eXRD seront ensuite distribués à tous les investisseurs le 17 novembre 2020.

Le projet Radix (XRD) cherche à développer un écosystème spécifiquement conçu pour répondre aux problématiques de la DeFi et notamment sa scalabilité. L’intérêt de la communauté pour cette dernière n’est désormais plus à prouver. Et les lacunes d’Ethereum en la matière ont été observées à de multiples reprises. Radix veut donc profiter de ce moment de faiblesse afin de s’imposer comme un acteur incontournable de l’écosystème. Avec son nouveau consensus, Cerberus, l’équipe derrière le projet est persuadée de pouvoir répondre à tous les besoins exprimés par les acteurs DeFi. Il sera intéressant de surveiller les testnets et le lancement du mainnet de Radix afin de vérifier cela en condition réelle. En attendant, pour ceux qui veulent avoir la chance d’obtenir des eXRD en avance, l’ICO est ouverte !

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo