Se connecter S'abonner

Satoshi Nakamoto aurait-il été impressionné par la DeFi ?

Bitcoin (BTC) vs Ethereum (ETH) : c’était le sujet phare d’il y a quelques semaines. Mais la doyenne des cryptos a peut-être enfin trouvé un adversaire de taille en la finance décentralisée, une DeFi dont les chiffres impressionnent autant qu’ils font peur. Pyramide de Ponzi, bulle en sursis, un secteur se nourrissant de l’irrationalité des investisseurs : la DeFi a ses nombreux détracteurs et ses défenseurs qui n’hésitent pas à faire preuve de créativité – peut-être un peu extrême – dans leur plaidoirie.

Satoshi Nakamoto a créé la DeFi

L’animateur de Crypto Daily sur YouTube, Cameron,  monte au créneau pour défendre la DeFi. Selon Cameron, l’actuelle DeFi est de loin différente de Bitconnect, une plateforme de prêt et d’exchange BTC qui a fermé ses portes et qui promettait des rendements élevés aux investisseurs.

Pour Cameron, la peur de la DeFi vient du fait que le concept soit relativement nouveau : « Il est facile de dire que quelque chose de nouveau et d’effrayant n’est qu’une Ponzi car, vous avez peur de ce que vous ne comprenez pas. »

Il ajoute que la DeFi permet pourtant de faire travailler son capital, comme le font les banques et les bourses en coulisses.

Cameron va même jusqu’à affirmer que Bitcoin, c’est de la DeFi et que, cette dernière va donc dans le sens de la philosophie même de Satoshi Nakamoto.

Satoshi serait selon lui, « impressionné que nous reproduisions davantage ce que les banques font déjà. »

Trop performant : suspicion naturelle de dopage

Les espoirs d’un market cap à 1 trillion de dollars dans la cryptosphère, repose aujourd’hui sur les épaules de la DeFi qui voit non seulement sa Total Value Locked (TVL) exploser mais également, des cryptos DeFi enregistrer des hausses records.

A titre d’exemple, le token Robonomics Web Services (RWS) a atteint récemment les 100 000 USD, alors que Bitcoin pourrait aujourd’hui perdre les 10 000 USD.

La DeFi impressionne, fait peur et est l’objet d’attaque des plus sceptiques qui la considèrent comme une bulle qui finira par exploser. Le nombre d’adresses actives dans la DeFi suggère pourtant le contraire.

Si Satoshi Nakamoto sortait un jour de son silence, il aurait bien des choses à dire ; en attendant, d’autres se font le ventriloque du papa de Bitcoin, profitant de son mutisme pour avancer des arguments sans aucun fondement réel. La DeFi tout comme Bitcoin dans ses premières années, effraient une grande partie des investisseurs : à elle maintenant de rassurer, de donner tort à ses détracteurs. La voie de la réussite est parsemée d’épines, alors que la DeFi ne s’attende pas à ce qu’on lui déroule le tapis rouge sans avoir fait ses preuves.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo