La ruée vers l’Or américaine : le retour

dim 14 Fév 2021 ▪ 11h00 ▪ 15 min de lecture - par Karen Jouve

Alors que cette semaine encore, tous les projecteurs étaient braqués sur Bitcoin, son envolée des cours et surtout son adoption massive par des grandes institutions, il y a une news qui n’a pas échappé à notre œil : la ruée vers l’or version 2021 des Américains. Il faut dire que le prix du dollar ayant fortement chuté ces derniers mois, le tout assorti d’une crainte d’effondrement des marchés liée à la situation sanitaire, tous les facteurs étaient réunis pour faire monter les achats d’or outre-Atlantique. Et même si les prévisions tendent à nous dire que de plus en plus de nos cousins américaines se tourneraient vers le nouvel or digital, le BTC, l’or et surtout les pièces d’or n’ont jamais été aussi plébiscités, démontrant une fois de plus l’incroyable valeur refuge du métal jaune. Comment les American Eagles Gold sont-elles devenues le symbole d’une Amérique qui ne croit plus en sa monnaie nationale ? Et plus largement que nous dit cet épisode de 2020 sur la tendance haussière et adoptive de l’or ?  On a mené l’enquête !

Avertissement : Cet article vous est présenté par la société Veracash. Les investissements crypto sont risqués par nature, faites vos propres recherches et n’investissez que dans les limites de vos capacités financières. Cet article ne constitue pas une incitation à l’investissement

Petit rappel historique : avènement et expansion des American Eagles Gold Coin

Pièce d'or américaine
American Eagle Gold Coin

Les origines de cette pièce remontent au XVIIIe siècle. À partir de 1792, la pièce a d’abord été proposée dans une sélection de monnaies, disponibles en plusieurs coupures, dont :

  • L’aigle américain original
  • L’aigle du quartier d’or
  • L’aigle royal
  • L’aigle double

À la fin des années 1920, les États-Unis connaissent une dépression économique qui durera une décennie lorsque les marchés boursiers s’effondrent en 1929. L’abandon des pièces d’or était la tentative de Roosevelt de protéger les banques des premiers effets de la dépression, en raison de l’adoption du décret en 1933 qui empêchait tout citoyen de posséder de l’or de quelque nature que ce soit. En vertu de ce décret, le public était tenu d’échanger tout l’or qu’il possédait contre une valeur équivalente en espèces, permettant ainsi à la Bourse fédérale américaine de prendre entièrement possession des réserves d’or du pays ; tout en interdisant l’exportation et la propriété privée de l’or.

Si cette mesure a effectivement permis de retirer l’or des mains des citoyens, elle a aussi fait exploser le prix de l’once d’or de 20,67 dollars à 35 dollars. Cela a bien sûr fait tourner la tête des investisseurs étrangers, qui ont exporté des quantités substantielles vers les États-Unis, ce qui a contribué à accroître l’accumulation d’or au sein de la Réserve fédérale et du Trésor américain, de nature à déclencher une reprise de la fortune du dollar américain.

La résolution de la Grande Dépression a permis aux États-Unis de s’éloigner de l’étalon-or, entraînant  la disparition d’un plus grand nombre de pièces d’or tout au long du milieu du 20e siècle, où les collectionneurs avaient commencé à les conserver à des fins d’investissement plutôt que de les remettre en circulation. C’est pour cette raison que les aigles américains d’avant 1933 présentent un intérêt particulier pour les collectionneurs.

Toutefois, l’embargo instauré par la loi sur la réserve d’or de 1934 a été abrogé au fil du temps, à partir des années 1960. Pendant cette période, les Américains ont pu à nouveau acheter, vendre et investir librement dans l’or, et l’American Eagle allait commencer sa renaissance.

Le Gold Bullion Coin Act de 1985 a été promulgué par Ronald Reagan, alors président des Etats-Unis, et, en plus de modifier les codifications précédentes, il a permis au Trésor américain de commencer à frapper de toutes nouvelles pièces de monnaie.

Ces pièces étaient destinées à être produites à partir d’or fin provenant de nouveaux sites américains, et elles devaient être imprimées avec leur contenu en or et l’évaluation de leur valeur nominale : la pièce d’or American Eagle est ainsi devenue l’une des pièces d’or les plus populaires au monde.

2020 : le grand retour de la ruée vers l’or américaine 

On avait déjà eu l’occasion de vous parler de l’épisode de la ruée vers l’or dans le sud-ouest américain, bien connu de tous et repris dans de nombreux films. 

Cette année, c’est un remake qui nous est proposé en version moderne : 2020 marque une explosion dans l’achat de pièces d’or chez nos voisins outre-atlantique. En effet, avec une hausse de plus de 258% en 2020 selon US Mint, l’achat d’or notamment sous forme de pièce signe son grand retour. Comme on dit dans nos colonnes : il y a le bitcoin, et puis il y a l’or.

A croire que la vieille relique barbare n’a pas perdu de sa superbe mais ne risque pas de décroître, entre la baisse de la valeur du dollar, les taux d’intérêts négatifs et les craintes d’une crise économique qui pèse sur nos sociétés.

En Janvier 2021, les achats de pièces d’or ont constitué 220 500 unités, soit 3 fois plus que le volume enregistré en Janvier 2020 et surtout … le total du stock d’or écoulé dans l’année 2019. Depuis 2013 les analystes n’avaient pas enregistré un tel record, et le phénomène semble se répliquer du côté des pièces d’argent.

Se pose désormais la question de la production et du stockage, alerte remontée par l’US Mint face à l’explosion des ventes. En effet, c’est une question que l’on est en droit de se poser et qui semble bien résolu grâce aux outils digitaux d’aujourd’hui qui nous permettent d’acheter de l’or digital, nous y reviendrons.

Cette semi pénurie s’explique enfin par le changement de design et de conception de la fameuse American Eagle Gold Coin qui ralentit la production.

Il faut dire que nos cousins américains sont sur le podium des pays ayant les plus grosses réserves d’or : avec plus de 414 milliards d’euros dans leur coffre et leur sous-sol, ils font route largement devant le reste des pays. A noter également que la part d’or dans les réserves de change du pays constitue plus de 78%, ce qui n’est pas rien.

graphique montrant les réserves d'or par pays

Enfin, il y a des signes qui ne trompent pas : le retour en trombe, en ce début d’année, de la série qui a été un succès en 2008, j’ai nommé Alaska : la ruée vers l’or ou Gold Rush dans la Version Originale.

Série gold rush
Gold Rush

C’est l’histoire d’un américain dont le business s’écroule en pleine crise de 2008 et qui décide de se lancer dans la prospection du fameux métal précieux, au moment où les cours de l’or flambent en tant que valeur refuge par excellence. Lancée en 2009, et véritable succès aux Etats-Unis, la série se place juste derrière les séries à succès The Walking Dead et Game of Thrones. L’histoire est assez simple : Todd Hoffman propose à un producteur de le filmer; lui et d’autres victimes de la récession, dans leur nouvelle activité d’orpailleurs professionnels en Alaska. 

Le retour sur les écrans de Dicovery+ de cette série à succès n’est donc pas anodine, en pleine crise du Covid-19, l’or est revenue au top des investissements plébiscités par les particuliers, et notamment aux Etats-Unis et promet de faire de nombreux fan, et, qui sait, fera peut être monter le cours de l’or à la manière de celui du Bitcoin grâce aux tweets et effets médiatiques de quelques américains bien connus.

Il faut dire que les Etats-Unis ont régulièrement fait rêver autour de l’or, en témoigne la cachette la plus connue à travers le globe et pourtant la plus protégée : Fort Knox, cette ancienne base militaire qui depuis est devenue l’impénétrable forteresse détenant une quantité d’or monstrueuse. En effet, selon US mint, cette forteresse dorée détiendrait pas moins de 147,3 millions d’onces. Soit environ la moitié de l’or stocké par le Trésor (ainsi que des objets de valeur d’autres agences fédérales) qui serait conservé à Fort Knox. A noter que le record absolu a été battu en 1941, période durant laquelle les réserves d’or représentaient 649,6 millions d’onces!

Mais comment sécuriser ce temple de l’or ? Les Américains n’ont pas lésiné sur les moyens : la United States Bullion Depository s’est ainsi dotée de murs de granite, de portes anti-explosion pesant 22 tonnes, le tout entouré d’alarmes, de caméras de vidéosurveillance, micros, champs de mines, fils barbelé, clôtures électrifiées, gardes lourdement armés, ainsi que l’armée et des hélicoptères, imaginez un peu toucher à tout l’or du monde. 

image des stocks d'or à fort knox
Dans les couloirs de Fort Knox

Cet exemple nous montre une fois de plus la nécessité de sécuriser son or, une notion que Veracash et Veraone ont bien compris et qui nous ramène également à l’exemple de Bitcoin et de la Blockchain comme nouveau tiers de confiance. 

Mais au-delà du cas Américain, comment se comporte l’or en ce début d’année ?

Le contexte de l’or en ce début d’année : une forte demande et un cours stable

panneau montrant Gold Wanted

Si les Américains semblent se ruer vers l’or, au moment même où Joe Biden, nouveau président des Etats-Unis s’apprête à lancer son énorme plan de relance de 1900 milliards de dollars, qu’en est-il du reste du marché de l’or ? 

L’or depuis Janvier est plutôt stable voir à tendance à légèrement baisser même si les détenteurs d’or européen ressortent gagnant par rapport à leur voisin dont la baisse du dollar entraîne une baisse du prix de l’or en dollar. Pour autant, il est à noter que le métal jaune a essuyé de meilleures performances en ce début d’année que les actions du CAC 40. En ce début d’année c’est plutôt l’argent qui s’envole et frôle des sommets en augmentant de près de 10% en ce début de mois. 

Et si l’on regarde maintenant la performance de l’or sur les derniers mois par rapport à d’autres investissements, on note une croissance non négligeable le plaçant devant la majorité des assets traditionnels. 

« Tout ce qui a été fait en or est toujours là » a récemment affirmé un directeur d’investissement dans une vidéo réalisée par Bloomberg où il expliquait son positionnement face au battle Or VS Bitcoin.

Graphique montrant la part d'or par rapport à d'autres assets

Même si la demande est très forte actuellement en métaux précieux et notamment en or, les prix n’augmentent pas pour autant. Un ancien directeur de la US Mint déclarait d’ailleurs que la monnaie américaine rationne actuellement ses stocks d’or et d’argent, comme ce fut le cas durant la crise de 2010.

« Lorsque la demande de pièces de la US Mint augmente, cela signifie que toutes les pièces qui ont été produites ne suffisent pas à satisfaire la demande. Par conséquent, la Monnaie doit injecter une offre supplémentaire » Kitco News Ed Moy

Et ce mouvement a été vu lors de la précédente crise que l’on peut mettre en parallèle avec notre situation actuelle : les prix de l’or ont fortement augmenté au début de la pandémie, puis ont subi une correction lorsque les gouvernements ont présenté les mesures de relance. Si la situation continue, l’or devrait augmenter en raison de l’arrivée d’une crise qui promet d’être longue. Si l’or stagne en ce moment c’est donc en grande partie parce que les banques centrales parient sur une reprise rapide. 

Alors que se passera-t-il pour l’or dès lors que l’inflation battra son plein ? Affaire à suivre.

Pourquoi avoir dans son portefeuille une telle valeur refuge ?

Rappelons le brièvement, l’or est depuis la nuit des temps une valeur refuge en raison de sa composition et sa résistance face aux turbulences de la société. L’or protège généralement de l’hyperinflation, de krach boursier ou encore de la chute des taux d’intérêt.

graphique montrant la corrélation entre baisse des taux et hausse de l'or

Mais bien au-delà de ces considérations mercantilistes, l’or est aussi ce beau métal précieux prisé de bon nombre d’entre nous pour sa beauté et son brillant. En quantité limitée et considéré comme un métal rare, l’or tire également sa valeur et sa robustesse de ses caractéristiques physiques. 

Aujourd’hui, diversifier son portefeuille avec l’or est également possible de manière digitale et cela, une entreprise l’a bien compris : Veracash, avant elle Aucoffre.com sa grande sœur et plus récemment VeraOne qui allie l’or et la crypto.

En effet, en proposant de digitaliser le métal précieux et d’investir puis dépenser grâce à l’or, détenir le métal précieux n’a jamais été aussi simple.

Veracash dans un panier
Ne pas mettre tous ses yeux dans le même panier

Alors si votre coeur balance entre or physique et or papier, Veracash allie le meilleur des deux mondes : 

Veracash c’est de l’or numérisé adossé à 100% de l’or physique contenu dans des coffres sécurisés aux ports franc de Genève. Vous aurez ensuite le choix entre deux types d’or : 

  • Le Gold premium adossé à des pièces et jetons à cours légal
  • Le Goldspot aodssé à des lingots à prix spot

En offrant à la fois la facilité de transfert et d’échange avec l’assurance de la valeur de l’or physique, Veracash vous permet d’allier le meilleur des deux mondes. Enfin, vous pouvez également acheter et vendre grâce à la carte de paiement Veracash.

Si le Bitcoin s’institutionnalise de plus en plus et semble séduire de nombreux particuliers, l’or n’a pas dit son dernier mot. Véritable valeur refuge fortement plébiscitée en temps de crise, l’or promet de continuer son rallye haussier qu’il faudra suivre de près, rendez-vous dans la tribune des investissements alternatifs !

A
A
Karen Jouve

Passionnée des nouvelles technologies, et de blockchain ! Dénicheuse de news tendances, des dernières évolutions du marché, et des pépites de l'écosystème, je me fais un plaisir de vous faire découvrir cet univers sous toutes ses couleurs.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 59 461,10 $ -1.44%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 4 016,53 $ -2.79%
DEFI (DEFIPERP) 12 830,50 $ -5.36%
MARKETS (ACWI) 104,68 $ -0.5%
GOLD (XAUUSD) 1 797,56 $ 0.3%
TECH (NDX) 15 598,40 $ 0.25%
CURRENCIES (EURUSD) 1,16 $ 0.04%
CURRENCIES (EURGBP) 0,844380 £ 0.32%
CRUDEOIL (USOIL) 82,06 $ -2.82%
IMM. US (REIT) 2 726,18 $ -0.79%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email